Bundesamt für Statistik

BFS: Statistique du mouvement naturel de la population en 2003

(ots) - Statistique du mouvement naturel de la population en 2003 La baisse des naissances et des mariages se poursuit En 2003, on a observé un nouveau recul du nombre de mariages et de naissances par rapport à l’année précédente. Par ailleurs, le nombre des décès et celui des divorces ont légèrement progressé par rapport à 2002. Faits marquants de cette statistique dans l’année sous revue : un excédent des naissances particulièrement bas - le plus faible depuis 1918 – et une progression de l’espérance de vie uniquement pour les hommes. Ce sont là quelques-uns des résultats de la statistique du mouvement naturel de la population de l'Office fédéral de la statistique (OFS) pour l’année 2003. Des naissances de moins en moins nombreuses … 71'800 enfants sont nés vivants en 2003, soit 500 ou 0,7% de moins qu’en 2002. Le nombre annuel de naissances vivantes a ainsi reculé de manière presque constante depuis 1993. A l’exception de 1978 et 1979, il n’avait jamais été aussi faible depuis les années 1930. Le nombre moyen d’enfants qu'une femme met au monde au cours de sa vie est tombé à 1,37, soit le niveau le plus bas jamais observé (2002: 1,39). En 1990, il se situait encore à 1,59. Les femmes deviennent mères de plus en plus tardivement: en 2003, trois mères sur cinq (61,6%) avaient 30 ans ou plus à la naissance de leur enfant. En revanche, l'âge moyen des femmes à la naissance du premier enfant est resté stable par rapport l’année précédente: 29,7 ans, contre 29,6 en 2002. … et de plus en plus souvent hors mariage Les femmes non mariées (célibataires, divorcées ou veuves) sont de plus en plus nombreuses à mettre des enfants au monde. En 2003, la part des naissances hors mariage dans l’ensemble des naissances vivantes se situait à 12,4%, alors qu’elle n’atteignait encore que 11,7% en 2002. Elle n’a cessé de progresser depuis le début des années 1990 (1992: 6,2%). L’âge au décès est de plus en plus élevé Le nombre annuel de décès est assez constant depuis 1990. Il se situait à 63'100 en 2003, ce qui représente 1300 décès de plus (+2,1%) qu'en 2002. Les décès les plus nombreux ont été enregistrés en mars (6068), en janvier (5833), en décembre (5571) ainsi qu'en août (5253), un mois qui a été marqué par une très forte canicule. 32'800 femmes et 30'300 hommes sont décédés en 2003. Si les décès sont plus nombreux chez les femmes depuis 1995, cela tient au fait qu'environ quatre cinquièmes des décès concernent des personnes âgées de 65 ans ou plus, et que ce groupe d'âges compte nettement plus de femmes que d’hommes. En 2003, 45% des hommes décédés avaient 80 ans ou plus, alors que cette proportion n’était que de 23% en 1970. Chez les femmes, la part correspondante s’élevait même à deux tiers en 2003, contre seulement 39% en 1970. L’espérance de vie progresse uniquement chez les hommes et l’écart hommes-femmes se réduit Pour les hommes, l’espérance de vie à la naissance poursuit sa progression, passant de 77,6 ans en 2002 à 77,9 ans en 2003, alors que pour les femmes, elle demeure stable à 83 ans. L’écart entre les femmes et les hommes quant à l’espérance de vie diminue régulièrement depuis 1992. Il était de 6,9 ans en 1992 et de 5,1 ans en 2003. Le plus faible excédent des naissances depuis 1918 En 2003, le nombre des naissances vivantes a dépassé de seulement 8800 unités celui des décès. En 2002, l’excédent des naissances (naissances moins les décès) représentait encore 10'600 personnes. Il diminue de manière continue depuis 1997 et a atteint dans l’année sous revue son niveau le plus bas depuis 1918, l’année où a sévi la grippe espagnole et qui est la seule année jusqu'ici à avoir présenté un excédent des décès. Des mariages moins nombreux, des nouveaux mariés trentenaires 40'100 couples se sont mariés en 2003, contre 40'200 en 2002, soit un baisse de 0,4%. Le nombre de mariages diminue depuis le début des années 1990. Cette tendance à la baisse n’a été interrompue qu’en 1999 et en 2002. En 2003, 26'300 des unions étaient des premiers mariages (conclus entre des célibataires) et 13'800 des remariages (34,4%), autrement dit des unions où au moins un des partenaires était veuf ou divorcé. Environ un cinquième des femmes (22%) et des hommes (23%) qui se sont mariés en 2003 avaient déjà été mariés au moins une fois. L’âge moyen au premier mariage a de nouveau légèrement augmenté en 2003. Il se situait à 31,3 ans pour les hommes (2002: 31,1 ans), et à 29,0 ans pour les femmes (2002 : 28,8 ans). Un cinquième des mariages dissous en 2003 ont duré plus de 20 ans En 2003, 16'800 mariages ont été dissous par le juge, soit une nouvelle progression de 400 ou de 2,6% par rapport à l’année précédente. Un cinquième (20,4%) des divorces sont intervenus après plus de 20 ans de mariage, un autre cinquième (20,3%) entre la sixième et la huitième année de mariage, et une part à peu près équivalente (19,2%) entre la onzième et la quinzième année de mariage. Les mariages dissous en 2003 avaient duré en moyenne 13,6 ans. Si l’on considère le taux de divortialité observé en 2003 en fonction de la durée moyenne du mariage au moment du divorce, on peut s’attendre à ce qu’environ 41% des mariages se terminent par un divorce. Près d’un couple sur deux ayant divorcé en 2003 avait des enfants de moins de 18 ans. Le nombre des enfants mineurs touchés par un divorce s'est élevé à 12'800 en 2003, en augmentation de 1,0% par rapport à 2002 (12'700). Canicule de 2003 et évolution du nombre de décès Au cours du mois d’août 2003, la Suisse, comme la plupart des pays d’Europe occidentale, a connu une vague de chaleur exceptionnelle, tant du point de vue de l’intensité des températures que de la durée. Durant cette période, notre pays a enregistré 5253 décès, soit une augmentation de 9,5% par rapport à la moyenne des mois d’août des quatre années précédentes. Cette augmentation est plus forte que celle calculée sur la base de chiffres provisoires de novembre 2003 (+4,9%, voir le communiqué de presse de l’OFS du 25 novembre 2003). Si, en 2003, le mois d’août a enregistré une augmentation, les mois de janvier, février, novembre et décembre ont présenté un recul du nombre de décès. Sur l’ensemble de l’année, le nombre de décès a ainsi progressé de 1,7% en 2003 par rapport à la moyenne des années 1999 à 2002. L’augmentation du mois d’août 2003 demeure toutefois nettement moins importante que celle enregistrée par la France durant la même période (+37%) et se situe aux environs de la valeur enregistrée en Allemagne (+10%, selon le syndicat national des pompes funèbres). Vu l’absence de chiffres définitifs dans la plupart des pays européens, les comparaisons sont toutefois encore difficiles à établir. En Suisse, l’évolution du nombre de décès a été variable selon les régions. A l’échelle cantonale, parmi les cantons ayant un nombre de décès assez élevé pour pouvoir les comparer d’une année à l’autre, Bâle-Ville et Genève sont les cantons où l’on a observé les plus importantes augmentations de décès. L’OFS y a enregistré respectivement 57 (+29 %) et 63 décès supplémentaires (+27 %) par rapport aux quatre années précédentes. La répartition des décès selon l’âge des personnes décédées montre que c’est la population âgée de 80 ans ou plus qui a été la plus touchée par l’augmentation du nombre de décès. Pour les hommes, l’OFS a observé une augmentation des décès de 21,2 %, et, pour les femmes, de 19,3 % sur tout le mois d’août en 2003 par rapport à la moyenne des mois d’août des quatre années précédentes. Le lien de cause à effet entre la canicule et l’augmentation du nombre de décès doit encore être vérifié par des études approfondies qui prendront en compte les différentes dimensions du phénomène telles que les conditions météorologiques détaillées et les causes de décès. OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service de presse Renseignements : Marcel Heiniger, OFS, Section Démographie et migration, tél. : 032 713 68 74 Nouvelle publication et tableaux détaillés: Actualités OFS : « Statistique du mouvement naturel de la population – Résultats définitifs 2003 », disponibles sur le site Internet de l’OFS à l’adresse suivante : http://www.statistique.admin.ch/stat_ch/ber01/aktuellste/derniers_res .htm Service de presse OFS, tél. : 032 713 60 13; fax : 032 713 63 46 Commandes de publications: tél. : 032 713 60 60, fax : 032 713 60 61, e-mail : order@bfs.admin.ch Vous trouverez d’autres informations sur le site Internet de l’OFS à l’adresse http://www.statistique.admin.ch/ Abonnement aux communiqués de presse par e-mail sous : http://www.news-stat.admin.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: