Bundesamt für Statistik

Introduction de la statistique suisse de l'aide sociale dans le canton: signature d'une convention de prestations entre l'OFS et l'Etat de Neuchâtel

(ots) - Introduction de la statistique suisse de l'aide sociale dans le canton: signature d'une convention de prestations entre l'OFS et l'Etat de Neuchâtel La chancellerie d'Etat communique: Dans le canton de Neuchâtel, les dépenses en matière d'aide sociale ont augmenté de 28 millions de francs entre 1992 (11 mios) et 2002 (39 mios) mais les données statistiques actuelles ne permettent pas d'analyser de manière fine et détaillée le phénomène de dégradation sociale et économique duquel provient cet important accroissement de charges. Pour combler les lacunes statistiques observées dans ce domaine - où tant la Confédération, que les cantons et les communes ont un besoin accru en information -, le Conseil fédéral a chargé l'Office fédéral de la statistique (OFS) de réaliser une statistique des bénéficiaires de l'aide sociale uniforme, couvrant toute la Suisse et garantissant une comparaison et une harmonisation optimales des données entre les cantons et les communes. A noter qu'une statistique nationale engendre un coût moins élevé que des statistiques cantonales ou communales décentralisées. Une convention de prestations concernant la statistique de l'aide sociale a ainsi été signée ce jour entre la Confédération, représentée par l'OFS et l'Etat de Neuchâtel, représenté par le Département des finances et des affaires sociales. Cette convention entre en vigueur avec effet rétroactif au 1er janvier 2004. L'OFS est chargé de récolter et d'exploiter les données déterminantes dans les 26 cantons et de mettre les résultats à disposition des cantons concernés. Pour leur part, les cantons s'engagent à soutenir l'OFS dans la collecte des données et de contribuer financièrement aux coûts du relevé, du dépouillement et de l'exploitation des données. Les données récoltées dans le cadre de cette statistique seront également une source d'information importante dans le cadre de la nouvelle péréquation financière entre la Confédération et les cantons, et plus particulièrement en ce qui concerne la compensation des charges excessives dues à des facteurs sociodémographiques. Opération déjà en place dans plusieurs cantons Lors de la phase de préparation de cette statistique, l'OFS a travaillé étroitement avec des représentants de plusieurs cantons, communes et services sociaux, ainsi qu'avec divers organes et institutions, à l'instar de la Conférence suisse des institutions d'action sociale (CSIAS) et de la Conférence des directeurs cantonaux des affaires sociales (CDAS). Une 2. première enquête pilote a été effectuée dans quelques cantons à fin 1999 afin d'évaluer le questionnaire de la statistique suisse de l'aide sociale, les instruments de relevé, ainsi que la faisabilité au niveau des services sociaux. A l'issue de cette phase pilote, la statistique de l'aide sociale a été introduite dans un premier groupe de cantons (Zurich, Berne, Uri, Nidwald, le Jura et les Grisons). Après une deuxième vague d'introduction dans les cantons alémaniques, l'opération se renouvelle cette année avec un troisième groupe de cantons, dont Neuchâtel. D'ici fin 2004, l'ensemble des cantons suisses pourra livrer des données pour la statistique suisse de l'aide sociale. Les premiers résultats pour 2001 et 2002 (en particulier dans les cantons de Zurich et Lucerne) ont été publiés. Les données concernant l'ensemble de la Suisse seront analysées sur la base du relevé 2004 et seront donc disponibles durant le deuxième semestre 2005. Récolte des données auprès des communes neuchâteloises La récolte des données auprès des communes neuchâteloises se fera grâce à l'aide d'un nouveau logiciel informatique baptisé SACSO (système d'information de l'action sociale), développé par le Service informatique de la Ville de La Chaux-de- Fonds. Prévu pour construire la statistique, ce logiciel a également été conçu pour permettre une simplification administrative et un transfert des données tant financières que sociales, qui étaient jusqu'ici transmises entre l'Etat et les communes sur papier. Les autorités communales d'aide sociale ont été informées de l'introduction de ce nouveau concept lors de plusieurs séances. Cette année, les données seront collectées auprès des communes qui auront déjà intégré la nouvelle application et dès 2005, toutes les communes seront en mesure de fournir au canton et à l'OFS les données requises. Neuchâtel, le 24 juin 2004

Ces informations peuvent également vous intéresser: