Bundesamt für Statistik

BFS: Accidents de la circulation routière

(ots) - Accidents de la circulation routière Plus de morts parmi les cyclistes et les motocyclistes en 2003 Les accidents de la circulation routière en Suisse ont causé la mort de 546 personnes en 2003, soit sensiblement plus qu’en 2002, année au cours de laquelle on a déploré 513 tués sur les routes. Quant au nombre de blessés graves, il ne diminue que très légèrement, passant de 5931 en 2002 à 5862 en 2003. Ce sont là quelques-uns des résultats qui ressortent de la statistique des accidents de la circulation routière en 2003 établie par l’Office fédéral de la statistique (OFS) Nouveaux conducteurs de grosses cylindrées en cause L’augmentation du nombre de victimes graves (c’est-à-dire de tués et de blessés graves) est surtout due aux accidents impliquant des vélos et des motos de plus de 125 cm3. Concernant cette dernière catégorie, on constate que le nombre de victimes graves de 25 ans et plus, utilisant ces grosses cylindrées a augmenté de manière significative l’année dernière : 73 tués en 2003 contre 55 en moyenne entre 1998 et 2002 et 783 blessés graves en 2003 contre 637 en moyenne entre 1998 et 2002. On a également constaté qu’en 2003, 2 fois plus de conducteurs de motos de plus de 125 cm3, âgés de 25 ans ou plus et en possession d’un permis depuis moins d’une année étaient impliqués dans des accidents : 344 en 2003 contre 174 en moyenne entre 2000 et 2002. Augmentation des victimes parmi les cyclistes Les résultats de 2002 pouvaient donner l’illusion que la sécurité des utilisateurs de véhicules non motorisés (cyclistes pour la plupart) était en train de s’améliorer. Les chiffres de 2003 ne le confirment pas. En effet, on a dénombré cette année-là 52 morts, contre 46 par année en moyenne entre 1998 et 2002, et 969 blessés graves, contre 949 par année en moyenne entre 1998 et 2002. Si la situation montre des signes d’amélioration pour les moins de 18 ans (196 victimes graves en 2003 contre 253 par année entre 1998 et 2002), elle semble au contraire se détériorer pour les adultes de 25 ans et plus (750 victimes graves en 2003 contre 648 par année entre 1998 et 2002). En attendant le 0,5 ‰ En l’espace de 5 ans, de 1993 à 1998, le nombre de tués et de blessés graves dans les accidents avec influence de l’alcool, de drogues et/ou de médicaments a incontestablement diminué (de près de 20%). Mais, depuis 1998, ces chiffres semblent stagner aux environs de 120 tués et 1000 blessés graves par année, ce qui correspond à une victime grave sur cinq. L’abaissement du taux d’alcoolémie maximal autorisé de 0,8 à 0,5 ‰, qui entrera en vigueur en 2005, a précisément pour but d’amener une nouvelle amélioration dans ce domaine. Meilleure sécurité pour les piétons La statistique des accidents de la circulation routière de 2003 montre également quelques améliorations plus spectaculaires. On n’avait par exemple jamais dénombré aussi peu de piétons tués et gravement blessés depuis 10 ans. De plus, ces chiffres sont en diminution régulière ces 3 dernières années, de sorte qu’on peut maintenant assurément parler d’une tendance à la baisse (811 piétons grièvement blessés et tués en 2003, contre 1031 en 2000). L’effet est surtout sensible chez les enfants (jusqu’à 17 ans) et chez les personnes de 65 ans et plus. Pour ces 2 catégories d’usagers, le nombre de victimes graves a reculé de 40% en 10 ans, soit de 5% en moyenne par année. La statistique des accidents de la circulation routière se base sur les accidents annoncés par les polices communales et cantonales. Elle comprend les accidents ayant eu lieu sur la voie publique et qui impliquent au moins un véhicule, motorisé ou non. Sont considérées comme personnes tuées, les victimes décédées dans les 30 jours. Les blessés graves souffrent de troubles et lésions qui les empêchent d’avoir une activité normale pendant au moins 24 heures. OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service de presse Renseignements: Annemarie Icen, OFS, Section Transports, tél.: 032 713 65 66 Service de presse OFS, tél.: 032 713 60 13; Fax: 032 713 63 46 Commandes de publications: tél.: 032 713 60 60, fax: 032 713 60 61, e-mail: order@bfs.admin.ch Vous trouverez d’autres informations sur le site Internet de l’OFS à l’adresse http://www.statistique.admin.ch/ Abonnement aux communiqués de presse par e-mail sous: http://www.news-stat.admin.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: