Bundesamt für Statistik

BFS: Véhicules routiers neufs mis en circulation en 2003

      (ots) - Véhicules routiers neufs mis en circulation en 2003

Morosité persistante sur le marché des véhicules neufs

    Selon l'Office fédéral de la statistique (OFS), le nombre de véhicules routiers neufs mis en circulation en 2003 a sensiblement diminué par rapport à l’année précédente, de 7% pour l’ensemble des véhicules à moteur, de 8% pour les voitures de tourisme et de 13% pour les véhicules utilitaires de transport de choses. C’est la deuxième année consécutive que les mises en circulation sont en recul. Exception notable parmi les catégories de véhicules les plus importantes, les motocycles sont en progression, de +3% par rapport à l’année précédente. Vu sur une période de 4 ans, le nombre de véhicules routiers neufs a en général stagné en 2000 et 2001 avant de reculer les 2 années suivantes. Le recul de 2003 étant comparable, sinon supérieur à celui de 2002, près de la moitié de la baisse pendant ces 4 dernières années est à mettre au compte de 2003: -7% depuis 2002 contre -13% depuis 2000 pour l’ensemble des véhicules à moteur, -8% contre -14% respectivement pour les voitures de tourisme. Le marché des véhicules neufs ne montre donc encore aucun signe de relance en 2003, loin s’en faut. La diminution du nombre de nouvelles mises en circulation a pour conséquence que le renouvellement du parc se ralentit et que l’âge moyen des véhicules augmente. Voitures de tourisme : le diesel et les 4x4 gagnent du terrain En 2003, 270'000 voitures de tourisme neuves ont été mises en circulation. C'est 8% (23'000 véhicules) de moins que l'année précédente et 14% (45'000 véhicules) de moins qu’en 1999. La crise du secteur automobile n’est toutefois pas encore aussi sévère qu’au début des années 90. Avec 256'900 véhicules seulement, le creux de 1993 correspondait à une diminution d’un quart par rapport au résultat record de 4 ans auparavant (339'000 véhicules en 1989). Les tendances de ces dernières années se confirment en 2003. Premièrement, le succès du diesel ne se dément pas: les véhicules utilisant ce carburant représentaient 6% des voitures de tourisme neuves il y a 5 ans contre 18% en 2002 et 22% en 2003. Bien que le diesel ait la réputation d’être plus économique en carburant, autrement dit de produire moins de CO2, ses avantages écologiques sont contestés, du moins si, comme c’est le plus souvent le cas, le véhicule n’est pas équipé d’un filtre à particules. Deuxièmement, la part des cylindrées inférieures à 1400 cm3 diminue quelque peu, de 22,3% en 1998 à 18,9% en 2003, au profit des cylindrées de 2000 cm3 ou plus, qui progressent de 25% à 28%. La catégorie moyenne (de 1400 à 1999 cm3) reste stable aux environs de 53%. En période de récession, ce résultat peut paraître paradoxal mais il s’explique en partie par la préférence pour le diesel : pour une puissance équivalente, les moteurs diesel sont en général plus gros que les moteurs à essence. Troisièmement, la traction 4x4 continue de gagner des parts de marché : aujourd’hui, une voiture de tourisme neuve sur cinq en est équipée, contre moins d’une sur huit en 1997. Comparé à l’année précédente, le nombre de mises circulation de voitures de tourisme neuves est en diminution dans presque tous les cantons, sauf singulièrement dans le canton de Bâle-Ville (+8,5%). Ce résultat est d’autant plus étonnant que, l’année passée déjà, Bâle-Ville s’était distingué par une progression exceptionnellement forte (+9,3%), quand la plupart des autres cantons connaissaient une régression. Le canton de Bâle-Ville a aussi la particularité de connaître d’assez loin le taux de motorisation le plus bas du pays (en 2000, 340 voitures de tourisme pour 1000 habitants contre 500 en moyenne suisse). Les nouveaux permis moto favorisent les ventes de « gros cubes » En 2003, 48’900 motocycles neufs ont été mis en circulation ; c’est 3% de plus que l’année précédente (47'400 véhicules). Au contraire des motos jusqu’à 125 cm3, dont le nombre diminue de 16% (25'800 véhicules contre 30'700 véhicules en 2002), les motos de plus 125 cm3 sont tout à coup devenus très prisées et connaissent une forte croissance (+39%, 23'000 véhicules contre 16'500 véhicules en 2002). Cela peut s’expliquer par la nouvelle législation sur les permis de conduire, entrée en vigueur au 1er avril 2003. Entre autres, elle autorise désormais les nouveaux conducteurs entre 18 ans et 24 ans à conduire un motocycle de plus de 125 cm3 (de puissance limitée pendant 2 ans cependant) et les nouveaux conducteurs de 25 ans et plus à conduire sans délai et sans restriction tous les motocycles. Apparemment, la vogue des scooters est sur le déclin. (Rappelons qu’un scooter est caractérisé par sa seule carrosserie, sans restriction de cylindrée.) Après quelques années d’embellie, les ventes de ces véhicules (toutes cylindrées confondues) arrivent à saturation et sont même en régression. En 2003, ils ne représentaient plus que 51% des motocycles neufs, contre 61% 2 ans auparavant. Même s’ils ne représentent encore que 2,5% des motocycles neufs, les quadricycles à moteur (quads, voiturettes) ne constituent plus une rareté : 500 véhicules en 2000, 1000 en 2002, 1200 en 2003.

    Les données ci-dessus proviennent de la banque de données MOFIS du Contrôle fédéral des véhicules. Elles couvrent les mises en circulation de 2003 qui ont été enregistrées dans cette banque de données jusqu'au 15 janvier 2004. Les véhicules de l'administration fédérale, de la poste et les véhicules militaires (plaques A, P et M) sont inclus.

OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service d’information

Renseignements Albin Raemy, OFS, section des transports, tél.: 032 713 62 11 Commandes de publications tél.: 032 713 60 60, Fax: 032 713 60 61, e- mail: order@bfs.admin.ch Nouvelles parutions: OFS, Véhicules routiers en Suisse, Mises en circulation de véhicules routiers neufs en 2003, Neuchâtel 2004, no de commande: 031-0300, prix: 16.- fr., à paraître en avril 2004 OFS, Véhicules routiers en Suisse, Parc des véhicules routiers en 2003, Neuchâtel 2003, no de commande: 033-0300, prix: 30.- fr. Vous trouverez d’autres informations sur le site Internet de l’OFS à l’adresse http://www.statistique.admin.ch



Plus de communiques: Bundesamt für Statistik

Ces informations peuvent également vous intéresser: