Bundesamt für Statistik

BFS: Dépenses publiques d’éducation en Suisse en 2001 Les dépenses d’éducation augmentent, les montants des bourses diminuent

(ots) - Dépenses publiques d’éducation en Suisse en 2001 Les dépenses d’éducation augmentent, les montants des bourses diminuent En 2001, la Confédération, les cantons et les communes ont investi 23,3 milliards de francs dans l’éducation. Les dépenses d’éducation ont ainsi augmenté, en termes réels, de 4,7% en un an. Il s’agit de la quatrième hausse annuelle consécutive. Les dépenses d’éducation représentaient 5,5% du produit intérieur brut en 2001, taux qui n’avait plus été atteint depuis 1993. Ces chiffres proviennent des dernières analyses de l’Office fédéral de la statistique (OFS). En Suisse, les cantons financent la moitié (52%) des dépenses publiques d’éducation, les communes un tiers (35%) et le reste est pris en charge par la Confédération (13%). La majeure partie de ces dépenses, soit 10,4 milliards de francs, est investie dans l’école obligatoire. 5 milliards de francs sont injectés dans la formation professionnelle et générale du degré secondaire II et 5,6 milliards de francs dans le degré tertiaire. La formation constitue avec la prévoyance sociale un des principaux postes budgétaires des pouvoirs publics. En 2001, 18% des dépenses totales de la Confédération, des cantons et des communes concernaient l’éducation. La part des dépenses publiques d’éducation dans le produit intérieur brut (BIP) a augmenté pour la première fois depuis le début des restrictions budgétaires en 1993. Elle atteignait 5,5% en 2001, soit le même niveau qu’en 1993. Les dépenses augmentent à mesure que l’on monte dans les degrés d’enseignement Les dépenses d’éducation sont estimées à 110'000 francs par élève pour toute la durée de la scolarité obligatoire. Les dépenses totales en faveur de l’école obligatoire varient de 90'000 à 150'000 francs selon le canton. La moyenne suisse par élève et par année se monte à 11'000 francs pour le degré primaire et à 15'000 francs pour le degré secondaire I. Au degré secondaire II, un cinquième des jeunes choisissent de faire une maturité gymnasiale. Dans la plupart des cantons, les dépenses investies dans cette formation de trois à quatre ans dans les gymnases ou lycées publics se situent entre 50'000 et 70'000 francs par élève. Il n’est pour l’heure pas possible de déterminer les montants correspondants pour la formation professionnelle du degré secondaire II et pour le degré tertiaire. Réduction des bourses En 2001, quelque 49'800 étudiants du degré postobligatoire ont reçu une bourse ou un prêt des cantons, soit 10,6% de la population estudiantine. 29'100 étudiants du degré secondaire II (9,5%) ont bénéficié d’une bourse de 4300 francs en moyenne. Au degré tertiaire universitaire, les 12'100 boursiers (13% des étudiants) ont reçu en moyenne 7400 francs. Dans les hautes écoles spécialisées et les formations professionnelles supérieures, 8600 étudiants (13%) ont touché une bourse de 7000 francs en moyenne. Au total, 277 millions de francs ont été versés sous forme de bourses et 26 millions de francs sous forme de prêts. La participation de la Confédération au financement de ces dépenses s’est élevée à 86 millions de francs. Entre 1997 et 2001, le montant moyen versé pour une bourse (en termes réels et pour l’année de référence 2001) a baissé de 6400 francs à 5500 francs par personne. Par ailleurs, la somme totale investie dans ce domaine a diminué de 20 millions de francs. OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service d’information Renseignements : Erika Moser, OFS, tél.: 032 713 68 32, e-mail: erika.moser @bfs.admin.ch Katrin Mühlemann, OFS, tél.: 032 713 67 32, e-mail: katrin.muehlemann@bfs.admin.ch Nouvelles publications : OFS, Dépenses publiques d’éducation – Indicateurs financiers 2001, Neuchâtel, 2003. Numéro de commande : 319-0100, Prix : 12 francs. Commandes : tél. 032 713 60 60, fax: 032 713 60 61, e-mail: order@bfs.admin.ch Vous trouverez d’autres informations sur le site Internet de l’OFS à l’adresse http://www.statistique.admin.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: