Bundesamt für Statistik

L'indice suisse des prix de la construction en octobre 2003

      (ots) - L'indice suisse des prix de la construction en octobre 2003
Légère hausse des prix dans le secteur de la construction

    Selon l'indice des prix de la construction établi par l'Office fédéral de la statistique (OFS), les prix de la construction ont enregistré une légère hausse entre avril et octobre 2003 (+0,3%). Celle-ci intervient après quatre semestres au cours desquels les prix avaient subi une évolution négative. Le renchérissement est principalement dû à une augmentation des prix dans le génie civil qui, après s’être inscrits à la baisse depuis octobre 2001, se sont à nouveau nettement accrus (+0,9%). De son côté, le bâtiment montre une quasi-stabilité des prix (+0,1%). Entre octobre 2002 et octobre 2003, la construction dans son ensemble a accusé un fléchissement des prix de 0,8% (-1,2% dans le bâtiment et +0,4% dans le génie civil). L’indice des prix de la construction d’octobre 2003 donne également pour la première fois des résultats relatifs à un nouvel objet : la construction d’immeubles d’habitation en bois.

    Environnement conjoncturel et économique La légère hausse des prix s’inscrit dans une conjoncture toujours difficile pour la construction. Mais, les entreprises du secteur principal de la construction ont enregistré, au cours du second semestre de l’année, l’entrée en vigueur de trois adaptations de salaire (introduction de la retraite anticipée, convention complémentaire pour les travaux souterrains et supplément en temps de 10% pour le travail de nuit) qui ont augmenté leurs coûts de manière significative. Cela peut expliquer que, malgré une activité et des entrées de commandes toujours en baisse dans toute la construction, les prix, en particulier dans le génie civil, aient subi un ajustement vers le haut. Stabilisation des prix dans le bâtiment et hausse dans le génie civil Le secteur du bâtiment (comprenant les résultats de la construction d'immeubles administratifs et d'immeubles d'habitation ainsi que de la rénovation d'immeubles d'habitation) a enregistré une quasi- stabilité des prix entre les mois d’avril et d’octobre 2003 (+0,1%). Les évolutions des prix des groupes principaux du Code des frais de construction (CFC) varient toutes entre -1,6% et +1,7% ; selon la composition spécifique de ces groupes pour chaque type d’ouvrage, les évolutions sont très diversifiées. Des diminutions nettes de prix sont à relever pour le financement à partir du début des travaux (-3,7% en moyenne) et pour les honoraires d’architectes et ingénieurs (de -0,4% à -2,1%). Après avoir reculé assez fortement lors des quatre semestres précédents, les prix du secteur du génie civil (comprenant les résultats de la construction de routes et de passages inférieurs) ont nettement progressé entre les mois d’avril et d’octobre 2003 (+0,9%). Ce résultat est le reflet d’une augmentation des prix dans presque toutes les positions. Les hausses les plus nettes ont été observées, dans la construction de routes, pour les honoraires d’ingénieur civil (+2,4%), pour les petits ouvrages en béton (+2,0%) et pour les travaux de fondations spéciales (1,9%). Dans la construction de passages inférieurs, les hausses sont à attribuer aux travaux de structure porteuse (+1,9%) et aux travaux d’assainissement (+1,7%). Seuls les travaux de fondations spéciales (-0,8%) et les travaux de superstructure (-0,1%) affichent une légère baisse. Evolution des prix dans les grandes régions L'évolution des prix de la construction est variable selon les grandes régions. Les écarts entre ces dernières sont beaucoup plus contenus dans le bâtiment que dans le génie civil qui enregistre des différences régionales considérables. Pour ce qui est du secteur du bâtiment, quatre des grandes régions montrent, par rapport au semestre précédent, une évolution des prix positive (maximum +1,3% pour la Suisse orientale) tandis que trois enregistrent un léger recul (maximum -0,5% pour la Région lémanique). Si l'on considère l'évolution annuelle, seul le Tessin affiche une légère hausse (+0,3%) alors que la Suisse orientale reste stable (0,0%). Toutes les autres grandes régions voient une évolution négative de leurs prix (-2,5% au maximum pour la Suisse centrale et la Suisse du Nord-Ouest). En suivant l'évolution à plus long terme, depuis 1999, on observe que les deux régions de l’ouest de la Suisse (Espace Mittelland et Région lémanique) ainsi que le Tessin présentent une hausse des prix supérieure à la moyenne suisse. En ce qui concerne le secteur du génie civil, les évolutions des différentes régions demeurent très contrastées. Zurich (-2,4%) et la Suisse centrale (-1,9%) sont les seules régions qui enregistrent une baisse de prix par rapport au semestre précédent. Les autres régions affichent une hausse des prix (4,7% au maximum pour la Suisse du Nord-Ouest, région qui avait enregistré une forte baisse au semestre précédent). En ce qui concerne l’évolution annuelle, toutes les grandes régions sont touchées par le renchérissement sauf la Suisse centrale (-1,0%) et Zurich (-6,6%). Si l'on examine l'évolution à plus long terme, à partir de 1999, la Suisse du Nord-Ouest présente toujours, malgré sa reprise au cours du dernier semestre, la plus forte baisse et le Tessin continue d’enregistrer la plus forte progression de toutes les grandes régions.

OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service d’information

Renseignements: Yves-Alain Guillod, OFS, Section des prix et de la consommation, tél.: 032 713 61 45 Eduard Schirach, OFS, Section des prix et de la consommation, tél.: 032 713 61 71 Prochaine parution: Office fédéral de la statistique, Indice suisse des prix de la construction, octobre 1998 = 100. Résultats d'octobre 2003, Neuchâtel, janvier 2004. Commandes: 032 713 60 60, fax: 032 713 60 61, e-mail: order@bfs.admin.ch Vous trouverez des informations supplémentaires sur le site Internet de l'OFS à l’adresse http://www.statistique.admin.ch 23.12.03



Plus de communiques: Bundesamt für Statistik

Ces informations peuvent également vous intéresser: