Bundesamt für Statistik

BFS: Réorganisation de l’Office fédéral de la statistique

      (ots) - Réorganisation de l’Office fédéral de la statistique
L’OFS change ses structures

    Le 1er janvier 2004, l’Office fédéral de la statistique (OFS) mettra en place une nouvelle structure organisationnelle. La dernière réorganisation remonte à 1987, et les exigences posées par la société à l’information statistique ont depuis grandement évolué, tout comme l’environnement technologique, ce qui a entraîné un véritable bouleversement des processus de travail. La réorganisation vise à renforcer l’analyse des données statistiques, à regrouper les relevés de données effectués auprès des ménages et des entreprises, à décharger les entreprises et les personnes interrogées et à intensifier les contacts avec les utilisateurs des statistiques. Le but est de mieux exploiter le potentiel de synergies, d’accroître l’efficience et de prendre mieux en compte les attentes des clients. Buts de la réorganisation La réorganisation permettra à l’OFS d’encore mieux remplir son mandat : mettre à la disposition d’un large cercle d’utilisateurs publics et privés des informations et des services statistiques de qualité, qui répondent à leurs besoins et qui soient actuels, compréhensibles et facilement accessibles. Les efforts de coordination sont renforcés, afin de décharger les milieux interrogés et de réduire le coût des relevés. La création de domaines de responsabilités et de compétences dotés d’objectifs clairs a pour but d’accroître l’efficacité et la rapidité des processus de décision, d’améliorer l’efficience des processus de travail et d’augmenter la motivation du personnel. La réduction des ressources financières et humaines n’empêche pas la modernisation de la statistique. Parmi les mesures adoptées, citons l’augmentation du nombre d’études transversales, de rapports de synthèse, d’analyses et de projections, l’amélioration de l’accès à Internet, le recours à des programmes informatiques permettant d’accélérer la saisie et l’exploitation des données, ainsi que l’adaptation plus rapide de la statistique aux nouveaux besoins d’information dans des domaines politiques essentiels (politique sanitaire, sociale, économique, éducative ou environnementale). Petite présentation des nouvelles divisions La nouvelle structure prévue pour remplir les objectifs visés par la réorganisation entrera en vigueur le 1er janvier 2004. L’analyse des évolutions observées dans des secteurs essentiels de la société et de l’Etat est au cœur des divisions « Santé, droit, éducation et sciences », « Economie, Etat et questions sociales » et « Economie spatiale et développement durable ». Ces divisions calculeront et présenteront des indicateurs pertinents, documentés et commentés, de façon à permettre des comparaisons dans le temps, dans l’espace, entre institutions et pays. L’accent sera également mis sur le recours à des données tirées de sources administratives. La conception et l’élaboration d’un système d’indicateurs du développement durable, l'évaluation des compétences chez les jeunes de 15 ans (PISA) et les comptes nationaux (CN) sont des exemples d’activités de ces divisions. Le relevé des données nécessaires pour remplir le mandat d’information sera organisé et coordonné par deux divisions, l’une qui s’occupera des ménages, l’autre des entreprises. Ainsi, le recensement de la population et l’enquête suisse sur la population active (ESPA) seront réalisés au sein de la division « Etudes démographiques et enquêtes auprès des ménages ». La division « Entreprises » s’occupera entre autres du recensement des entreprises, de l’enquête sur la structure des salaires et de l’indice des prix à la consommation. La division « Infrastructure statistique » comprendra un pool de données réunissant des données individuelles et des données agrégées dans les différents domaines statistiques (en préparation), ainsi qu’un pool de données géocodées. Cette division gèrera et exploitera également des registres, tels que le Registre des entreprises et des établissements (REE) et le Registre des bâtiments et des logements (RegBL).

OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service d’information

Renseignements: Felix Herzig, OFS, directeur suppléant, tél. 032 713 60 06

Vous trouverez d’autres informations sur le site Internet de l’OFS : http://www.statistique.admin.ch

17.12.03



Ces informations peuvent également vous intéresser: