Bundesamt für Statistik

BFS: BFS: Séjours des Suisses à l’étranger en 2002 Les Suisses ont moins voyagé à l’étranger en 2002

      (ots) - Séjours des Suisses à l’étranger en 2002 Les Suisses ont
moins voyagé à l’étranger en 2002 Selon l’Office fédéral de la
statistique (OFS), les séjours des Suisses à l’étranger ont reculé
en 2002 pour la deuxième année consécutive. Les arrivées de
touristes suisses à l’étranger se sont élevées à 11,43 millions, un
chiffre en baisse de 1,1% par rapport à l’année précédente.
L’Organisation mondiale du tourisme (OMT) a pour sa part publié ses
premières estimations sur l’évolution du tourisme mondial, qui a
enregistré une progression de 2,7% en 2002. Recul des arrivées de
touristes suisses dans le monde La population suisse a moins voyagé
hors des frontières en 2002 par rapport à l’année précédente. Selon
les premières estimations de l’OFS, elle a été à l’origine de 11,43
millions d’arrivées dans le monde, ce qui représente une diminution
de 1,1% par rapport à 2001. L’Europe reste la première destination
des Suisses L’Europe est demeurée sans conteste la première
destination des touristes suisses (9,7 millions d’arrivées
enregistrées). Les préférences des Suisses sont ensuite allées à des
séjours en Amérique (645 400 arrivées) et en Asie (551 800). Ce
dernier continent est le seul à avoir enregistré une légère
progression de la fréquentation des touristes suisses (+0,6%). La
plus forte baisse a été observée en Amérique (-13%). Pays préférés :
le trio de tête demeure inchangé Comme les années précédentes, les
Suisses ont prioritairement voyagé en France (3,07 millions
d’arrivées), en Italie (1,44 million) et en Espagne (1,21 million)
en 2002, malgré des reculs du nombre d’arrivées de respectivement
6,7%, 1,3% et 1,9% par rapport à 2001. A l’instar de ces pays,
d’autres buts de voyage traditionnellement recherchés par les
touristes helvétiques ont moins eu la cote en 2002, notamment les
Etats-Unis (-18%), la Tunisie (-18 %), le Brésil (-21%) et
l’Australie (-10%). Parmi les principales destinations de la
population suisse, la Grande-Bretagne (+16%), la Turquie (+13%),
l’Allemagne (+6,4%) et l’Autriche (+5%) ont par contre séduit les
Suisses en 2002. De nouvelles destinations ont également attiré plus
de Suisses qu’en 2001, particulièrement dans les Pays d’Europe de
l’Est, où la Bulgarie, la Russie et la Slovaquie ont par exemple
enregistré des hausses de fréquentation des touristes suisses de
respectivement 35%, 34% et 32%. La Suisse devance toujours les
destinations étrangères En 2002, 6,26 millions d’arrivées indigènes
ont été enregistrées dans les hôtels et établissements de cure de
Suisse, soit 0,5% de plus que l’année précédente. La Suisse est
ainsi demeurée le premier but de voyage de la population helvétique,
devant la France (3,07 millions d’arrivées), cela bien que les
arrivées de la parahôtellerie ne soient pas relevées en Suisse. Le
tourisme mondial renoue avec la croissance Selon les premières
estimations de l’OMT, les arrivées de touristes internationaux se
sont élevées à 702,6 millions en 2002, soit une progression de 2,7%
par rapport à l’année précédente. Le tourisme mondial a ainsi
retrouvé la croissance, après le léger recul de 0,5% qui avait été
observé en 2001. L’Europe a absorbé 57% des arrivées relevées dans
le monde (399,8 millions d’arrivées) et est restée la destination
préférée de la majorité des touristes internationaux. 19% des
arrivées (131,3 millions) ont été recensées dans la région
Asie-Pacifique, qui a ainsi confirmé sa deuxième place acquise en
2001. Elle devance l’Amérique, qui, avec une part de 16% (114,9
millions d’arrivées), a encore subi en 2002 les répercussions des
attentats du 11 septembre 2001. Cette région a en effet été la seule
à enregistrer une baisse des touristes étrangers (-4,4%). C’est
étonnamment le Moyen-Orient qui a connu la plus forte croissance des
arrivées de touristes internationaux en 2002 (+17%), une hausse qui
semble résulter de l’intensification du tourisme intrarégional dans
cette zone. Au niveau des pays, le classement des destinations
touristiques les plus en vogue a subi peu de modifications. Avec 77
millions d’arrivées, la France a conservé la tête de ce palmarès,
devant l’Espagne (51,7 millions d’arrivées) et les Etats-Unis (41,9
millions).

Au niveau international, les méthodes de recensement des arrivées de touristes internationaux diffèrent selon les pays. Pour leurs estimations, certains pays se basent sur les passages à la frontière, alors que d’autres relèvent les arrivées dans tous les établissements d’hébergement touristique. Certains pays enfin, à l’exemple de la Suisse, ne relèvent que les arrivées dans l’hôtellerie. Dans son rapport sur les Suisses à l’étranger, l'OFS se limite aux arrivées qui génèrent au moins une nuitée dans le pays visité. Les chiffres englobent, outre les vacanciers, les personnes effectuant un voyage d'affaires ou d'études. Ils se fondent sur des enquêtes auprès d'organisations internationales, de ministères du tourisme, d'offices statistiques et d'offices du tourisme à l'étranger. OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service d’information Renseignement: Thomas Welte ou Beatrice Hostettler, OFS, Section du tourisme, Tél.: 031 323 67 14  ou 323 66 00

Vous trouverez d’autres informations sur le site Internet de l’OFS à l’adresse http://www.statistique.admin.ch



Plus de communiques: Bundesamt für Statistik

Ces informations peuvent également vous intéresser: