Bundesamt für Statistik

BFS: Recensement des logements vacants au 1er juin 2003 La pénurie s’installe sur le marché du logement

      (ots) - Recensement des logements vacants au 1er juin 2003

La pénurie s’installe sur le marché du logement

    Au 1er juin 2003, 31'300 logements vacants ont été recensés en Suisse soit 4400 unités de moins que l’année dernière. En conséquence, le taux de logements vacants, rapporté au total approximatif des logements en 2002, a reculé de 1,04% à 0,91%. Ce sont là les principaux résultats du recensement des logements vacants réalisé par l'Office fédéral de la statistique (OFS). Diminution du nombre des logements vacants pour la cinquème année consécutive Le nombre de logements vacants n’a cessé de diminuer et la baisse s’est nettement accentuée ces dernières années. Au 1er juin 2003, la Suisse disposait de 31'300 logements vacants, ce qui représente une nouvelle baisse de 4400 unités (-12%) par rapport à l’année précédente. Ces chiffres ne comprennent pas les données du Tessin, qui a enregistré une forte baisse en 2003 par rapport à l’année 2002; cette baisse n’est toutefois pas réelle mais due à un changement de méthode de relevé. En effet, le rétablissement en 2003 au Tessin des modalités de relevé appliquées avant 2000 et abandonnées ensuite en raison de l’absence de bases légales (le décret cantonal était arrivé à échéance), a mis en évidence le manque de fiabilité des données de 2001 et de 2002, visiblement gonflées. Le taux de logements vacants, rapporté au total approximatif des logements en 2002, a de nouveau diminué pour atteindre 0,91%. Depuis 1993, il n’est pas passé au-dessous de la barre du 1%, seuil considéré critique par diverses sources. Le recul actuel s'explique notamment par l’évolution démographique, pour ce qui est de la demande, et par la diminution de la construction de nouveaux logements pour ce qui est de l’offre. Les trois cantons ayant enregistré les taux les plus élevés sont Glaris (2,71%), Appenzell Rh.-Ext. (2,03%) et Thurgovie (2%). Les taux les plus bas ont été relevés dans les cantons de Genève (0,17%), de Zoug (0,30%) et de Zurich (0,35%).

    Sont considérés vacants au sens du présent recensement tous les logements habitables (meublés ou non) et destinés à la location durable ou à la vente qui étaient inoccupés au premier juin. Sont également prises en considération les maisons individuelles inoccupées et destinées à la location ou à la vente, ainsi que les logements vacants déjà loués pour une date ultérieure. Les résidences secondaires et les logements de vacances sont considérés comme des logements vacants pour autant qu’ils soient habitables toute l’année et destinés à une location durable (trois mois minimum) ou à la vente. Cette statistique ne porte que sur les logements vacants offerts sur le marché. Elle ne peut donc être comparée avec le recensement des logements, qui porte sur l’ensemble des logements non habités et qui est réalisé lors du recensement de la population tous les dix ans.

    De fortes baisses ont été signalées dans les cantons de Vaud (un quart en moins), d’Argovie et de Thurgovie. En revanche, les cantons de Bâle-Ville, d’Appenzell Rh.-Ext. et de Bâle-Campagne ont enregistré de très légères augmentations. En valeur absolue, les plus grands nombres de logements vacants ont été recensés dans les cantons de Berne (avec un total supérieur à 5100 unités), de Saint- Gall et d’Argovie. On constate une diminution importante de 4% du nombre de logements vacants situés dans des bâtiments neufs. Par contre, le nombre des logements vacants situés dans des maisons individuelles a augmenté de 2%. Diminution des logements vacants «à louer» et de ceux «à vendre» Le nombre des logement vacants «à louer» a continué de baisser (-14% ou -3995 unités) et celui des logements vacants «à vendre» s'est également réduit (-5% ou -420 unités). Le nombre de logements vacants a diminué dans presque toutes les catégories de logements. Des baisses importantes ont été relevées pour les logements d’une et de deux-pièces (respectivement 980 et 1090 unités ou 21% et 18%) par rapport à l’année dernière. Le recul a atteint 13% pour les trois-pièces, 12% pour les quatre- pièces, mais seulement 1% pour les six-pièces et plus. Seule la catégorie de cinq-pièces a enregistré une hausse de 4%.

OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service d’information

Renseignements: Kamel Chaouach, OFS, Division de l’économie et des prix, tél. 032 713 62 56

Commande de publications : tél.: 032 713 60 60, fax: 032 713 60 61, E-Mail: order@bfs.admin.ch

    Nouvelle publication: OFS, Les logements vacants au 1er juin 2003 , Neuchâtel 2003, n° de commande: 072-0300, prix: 7 francs, disponible au début de mois de décembre.

Vous trouverez d’autres informations sur le site Internet de l’OFS à l’adresse http://www.statistique.admin.ch



Plus de communiques: Bundesamt für Statistik

Ces informations peuvent également vous intéresser: