Bundesamt für Statistik

BFS: Les indicateurs de l’enseignement de l’OCDE 2003

      (ots) - Les indicateurs de l’enseignement de l’OCDE 2003
Le système éducatif suisse en comparaison internationale

    Le système éducatif suisse présentait un résultat réjouissant à la fin du 20e siècle: près de 90% des femmes et des hommes entre 25 et 34 ans avaient achevé une formation après l’école obligatoire. Certains autres pays de l’OCDE ont depuis rattrappé notre pays, d’autres l’ont même dépassé. Dans la formation du degré tertiaire, en revanche, la participation est faible et la différence entre les sexes importante. La dernière édition des «Regards sur l’éducation» de l’Organisation de Coopération et de Développement économiques (OCDE) dresse un état des lieux du niveau de formation actuel de la population au moyen d'indicateurs internationaux. Les formations supérieures sont le fait d’une minorité en Suisse Le niveau de formation de la population n'a cessé d'augmenter ces dernières décennies dans tous les pays de l'OCDE en réponse aux exigences accrues du marché du travail, à la progression du chômage et aux attentes croissantes de la société. Par ailleurs, l’écart entre les sexes en matière de formation s’est réduit. Bien que le niveau de formation soit toujours plus bas chez les femmes que chez les hommes dans le groupe des 45-55 ans, ce rapport s’est atténué, voire inversé en moyenne chez les 25-34 ans dans les pays de l’OCDE. En Suisse, d'importants progrès restent à faire dans ce domaine. Les femmes sont deux fois plus nombreuses que les hommes à s’arrêter à la scolarité obligatoire, et les formations supérieures sont suivies essentiellement par des hommes. Au degré tertiaire, la différence entre le taux de diplômes des hommes et celui des femmes atteint environ 20 points: un écart qui n’est égalé par aucun autre pays. En Suisse, près de 90% des personnes en âge d’obtenir un diplôme ont effectivement achevé une formation de degré secondaire II leur permettant de faire valoir leurs qualifications dans le monde du travail ou de suivre une formation supérieure. Alors qu’elle occupait la tête du classement des pays de l'OCDE, la Suisse se place désormais derrière le Danemark, le Japon, la Pologne, l’Allemagne et la Finlande, où plus de 90% des 25-34 ans sont aujourd’hui titulaires d’un diplôme de degré secondaire II. Dans les pays de l'OCDE, le taux de diplômes de degré tertiaire s’élève à 41% en moyenne. En Suisse, seul un tiers des personnes ayant achevé une formation de degré secondaire II poursuivent une formation de degré tertiaire. Au Japon et en Nouvelle-Zélande, où les taux sont les plus élevés, deux tiers de la population sont titulaires d’un diplôme de degré tertiaire. Le degré tertiaire englobe la formation professionnelle supérieure et les hautes écoles. Dans le domaine des hautes écoles, la Suisse enregistre un taux de diplômes nettement inférieur (19%) à celui de la moyenne de l’OCDE (30%). Le taux helvétique compte parmi les plus bas avec ceux de l’Autriche et de la République tchèque. Dans le domaine de la formation professionnelle supérieure, les taux de diplômes moyens des différents pays de l’OCDE pris en compte se situent dans une vaste fourchette, allant de 0,3% en Italie, à 27% au Japon, en passant par plus de 16% en Suisse. Les Suisses sont moins longtemps en formation Dans 25 pays de l’OCDE sur 28, on estime qu’un enfant de 5 ans a devant lui une durée de formation totale de 16 à 20 ans en moyenne. Cette durée est de 16 ans en Suisse; elle est relativement courte en raison de la faible proportion d'étudiants du degré tertiaire. Alors que dans les pays de l'OCDE, la durée des études de degré tertiaire atteint en moyenne 2,6 ans, elle n'est que de 1,8 ans en Suisse. Par ailleurs, les pays de l’OCDE comptent en moyenne une demi-année de formation en plus pour les femmes que pour les hommes, alors qu’en Suisse, les femmes sont en moyenne six mois de moins en formation. Les Suisses mis à part, seuls les hommes de Corée, du Mexique et de Turquie passent davantage de temps en formation que les femmes. Les indicateurs de l’enseignement de l’OCDE renseignent sur les performances des institutions du système éducatif, sur l’influence de l’éducation sur la population, sur les mesures politiques susceptibles d’améliorer les résultats obtenus par la formation, sur le fonctionnement et le développement des systèmes éducatifs et sur les ressources humaines et financières investies dans le système d’éducation.

OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service d’information

Renseignements: Anna Borkowsky, OFS, Section de la formation scolaire et professionnelle, tél. 032 713 68 21

Nouvelles  publications: Regards sur l’éducation, Indicateurs de l’OCDE 2003, Paris 2003 Commandes à l’adresse: http://www.SourceOECD.org ou: OECD Berlin Centre Albrechtstrasse 9/10 101117 Berlin-Mitte Tél. ++49 30 288 8353 fax: ++49 30 288 83545 Vous trouverez d’autres informations sur le site Internet de l’OFS à l’adresse http://www.statistique.admin.ch et sous http://www.oecd.org/els/stats/els_stat.htm

16.9.03



Plus de communiques: Bundesamt für Statistik

Ces informations peuvent également vous intéresser: