Bundesamt für Statistik

BFS: Evolution des chiffres d’affaires du commerce de détail

Evolution des chiffres d’affaires du commerce de détail Recul de 1,2% au 1er semestre 2003

Résultats faibles au 1er trimestre, relativement stables au 2e trimestre Selon les résultats provisoires de l'Office fédéral de la statistique (OFS), les chiffres d'affaires nominaux du commerce de détail ont fléchi de 1,2% au 1er semestre 2003 par rapport à la période correspondante de l'année dernière. Cela correspond à une diminution de 1,7% en termes réels (corrigée de l’inflation). Après correction de la différence due au nombre de jours de vente, la baisse des chiffres d’affaires atteint 1,1% en termes nominaux et 1,7% en termes réels. Evolution inégale durant la première moitié de l'année Les trois groupes principaux ont connu des évolutions contrastées. Les chiffres d’affaires nominaux se sont accrus de 1,7% dans le groupe « alimentation, boissons, tabac et articles pour fumeurs», mais ils ont reculé de 2,2% dans le groupe «vêtements, chaussures» et dans l’ «ensemble des autres groupes». Le résultat semestriel, dans l’ensemble modeste, a été influencé par le recul des chiffres d’affaires au 1er trimestre 2003 (-2,6% en termes nominaux et -3,5% en termes réels). Au 2e trimestre 2003, les chiffres d’affaires ont progressé de 0,1% en termes nominaux, enregistrant ainsi la première hausse, certes modeste, depuis le 1er trimestre 2002, un résultat dû en partie au fait que le week-end pascal tombait cette année en avril. En termes réels, les chiffres d’affaires ont atteint le niveau de l’année précédente. Au 1er semestre 2003, les groupes principaux ont enregistré les variations suivantes de leurs chiffres d’affaires en termes réels : +0,9% pour l’ «alimentation, boissons, tabac et articles pour fumeurs», -3,1% pour les «vêtements, chaussures» et -2,6% pour l’ «ensemble des autres groupes».   Baisse des chiffres d’affaires en juin 2003 Toujours selon l'Office fédéral de la statistique (OFS), les chiffres d'affaires du commerce de détail ont été inférieurs de 1,5% en juin 2003 à ceux de juin 2002, en termes nominaux. En termes réels, la baisse a atteint 1,7%. En mai 2003, les chiffres d’affaires avaient augmenté de 1% en termes nominaux et en juin 2002, ils avaient reculé de 4,1%. Le mois sous revue comptait un jour de vente de moins que le mois de juin 2002, ce qui a eu une incidence sur l'évolution des chiffres d'affaires: après correction de la différence due au nombre de jours de vente, on obtient une hausse de 2,7% en termes nominaux et de 2,4% en termes réels.

Evolution négative des chiffres d’affaires dans le cas des biens durables principalement Les chiffres d’affaires ont surtout reculé pour les biens de consommation durables, entre autres dans les groupes « effets personnels » (-11,3%), « électronique de divertissement et de bureau » (-7,3%), et « aménagement du logement » (-7,1%). Baisses des chiffres d’affaires quelle que soit la taille des entreprises La ventilation des résultats selon la taille des entreprises montre que les chiffres d’affaires ont chuté dans tous les cas. Les grandes entreprises (plus de 45 emplois à plein temps) ont été particulièrement touchées puisque, pour la première fois depuis septembre 2002, elles ont enregistré le recul le plus important (- 2,3%) ; suivent les moyennes entreprises (15 à 45 emplois à plein temps) avec une baisse de 0,7% et les petites entreprises (moins de 15 emplois à plein temps) avec une diminution de 0,4%. Evolution au 1er semestre 2003 par groupe de marchandises… Les chiffres d’affaires réalisés au 1er semestres 2003 avec les biens de consommation courante ont été satisfaisants. C’est notamment le cas des groupes « santé, soins, beauté » (+3,9%), « tabac et articles pour fumeurs » (+3,8%), « carburants et combustibles » (+3,6%), « boissons » (+1,8%) et « alimentation » (+1,5%). Les chiffres d’affaires ont par contre reculé pour les biens de consommation durables, entre autres dans les groupes « effets personnels » (-16,9%), « aménagement du logement » (-5,3%) et « électronique de divertissement et de bureau » (-4,6%). Les commerces d’automobiles ont eux aussi subi une baisse de leurs chiffres d’affaires au 1er semestres 2003 (-3,6%). ... par branche économique… Le commerce de détail de produits pharmaceutiques, médicaux et de beauté a enregistré la plus forte hausse du chiffre d’affaires (+7,9%). Les ventes par correspondance ont également connu une évolution favorable du chiffre d’affaires (+2%). La réparation d’articles personnels et domestiques (+0,3%) et le commerce de détail en magasin spécialisé (produits alimentaires, boissons, tabac) (+0,2%) ont aussi vu leurs chiffres d’affaires augmenter. Des baisses sensibles ont par contre été observées dans le commerce de détail d’antiquités et de biens d’occasion en magasin (-5,1%) et dans les autres commerces de détail en magasin spécialisé (-3%). ... et selon la taille des entreprises Si l’on considère les entreprises selon leur taille, on observe qu’au 1er semestre 2003, les chiffres d'affaires ont été négatifs pour les petites et moyennes entreprises, comme pour les grandes. Les moyennes entreprises (15 à 45 emplois à plein temps) ont enregistré le recul le plus marqué (-1,6%) ; elles sont suivies par les petites entreprises (moins de 15 emplois à plein temps) avec - 1,3% et par les grandes entreprises (plus de 45 emplois à plein temps) avec -1,1%.

Remarque: si les résultats de juin 2003 paraissent seulement à présent, c’est en raison du renouvellement de l’échantillon en janvier 2003. Ce retard sera comblé au cours du second semestre. Nous vous remercions de votre compréhension.

OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service d’information

Renseignements: Fabia Ndiaye-Laini, OFS, Section des prix et de la consommation, tél. 032 713 61 69 Hans-Peter Herrmann, OFS, Section des prix et de la consommation, tél. 032 713 68 33

Vous trouverez d’autres informations sur le site Internet de l’OFS: http://www.statistique.admin.ch

4.9.03



Plus de communiques: Bundesamt für Statistik

Ces informations peuvent également vous intéresser: