Bundesamt für Statistik

BFS: Les technologies de l’information et de la communication (TIC) et le commerce électronique dans l’économie suisse

      (ots) - Les technologies de l’information et de la communication
(TIC) et le commerce électronique dans l’économie suisse
Les TIC
fortement répandues dans l’économie suisse, qui fait bonne figure en
comparaison internationale
Plus de 90% des entreprises suisses sont
équipées d’ordinateurs personnels (PC), sont dotées d’un système de
messagerie électronique et disposent d’un accès à Internet. D’autres
technologies comme Intranet et Extranet sont toutefois nettement
moins répandues. 44% des entreprises recourent au commerce
électronique via Internet, essentiellement par le biais d’achats en
ligne. Mais seulement 16% d’entre elles effectuent des ventes en
ligne. En comparaison européenne, les entreprises suisses ont
rejoint les pays scandinaves, en tête de peloton, pour l’utilisation
de certaines technologies. Par rapport à ces pays, la Suisse est
toutefois en retard dans la vente électronique. Voilà un aperçu des
résultats d’un sondage consacré à la diffusion des technologies de
l’information et de la communication (TIC), réalisé en automne 2002
par le Centre de recherches conjoncturelles de l’EPF de Zurich, sur
mandat de l'Office fédéral de la statistique. Les technologies de
l’information et de la communication sont largement répandues,
surtout dans les grandes entreprises La diffusion des TIC dans les
entreprises suisses a continué de progresser en 2002 par rapport à
2000 : certaines de ces technologies (PC, e-mail, Internet) sont
utilisées par plus de 90% des entreprises. D’autres, comme Intranet
(27,2%) ou Extranet (11,9%) sont peu répandues, ce qui s’explique
par leur potentiel limité, de telles technologies ne présentant pas
ou peu d’utilité pour les petites entreprises. L’évolution observée
depuis 1994 montre qu'après avoir enregistré de forts taux de
croissance vers la fin des années 1990, la progression des TIC a
ralenti, avant de pratiquement s’arrêter (PC, e-mail, Internet,
Intranet). Le degré d’utilisation des TIC dans les entreprises a peu
varié L’intérêt porte bien entendu sur le nombre d’entreprises qui
recourent aux TIC, mais aussi sur le degré d’utilisation de ces
technologies dans ces entreprises, illustré par le nombre moyen de
collaborateurs qui les utilisent. Ainsi, le degré d’utilisation des
PC est resté quasiment inchangé de 2000 (46% environ du personnel
des entreprises recourant aux TIC) à 2002 (près de 43%). Dans le
même temps, le degré d’utilisation d’Internet s’est accru, passant
de 29 à 33% du personnel des entreprises disposant d’un accès à
Internet. A l’inverse, Intranet est moins répandu en 2002 qu'en
2000. Dans les entreprises où cette technologie existe, le degré
d’utilisation par le personnel est tombé de 56% en 2000 à 49% en
2002. Seules les grandes entreprises faisaient un usage plus
intensif d’Intranet en 2002 qu’en 2000. Les achats en ligne plus
répandus que les ventes L’e-commerce via Internet est plus développé
au niveau des achats que des ventes. Ce sont surtout les moyennes et
grandes entreprises ainsi que les entreprises de haute technologie
et de services modernes qui effectuent des achats en ligne. Alors
que le pourcentage des entreprises effectuant des ventes en ligne
est resté quasiment inchangé entre 2000 (17%) et 2002 (16%), celui
des entreprises procédant à des achats en ligne a légèrement
augmenté (de 42% en 2000 à 44% en 2002). Le volume des transactions
électroniques est nettement plus élevé pour les achats que pour les
ventes Le volume des transactions de l’e-commerce via Internet
affiche une nette tendance à la hausse, tant du côté des achats que
de celui des ventes. Le volume des ventes en ligne devrait plus que
doubler en 2003 par rapport à 2001 (5,8% du chiffre d’affaires en
2003, contre 2,4% en 2001). A noter que les données 2003 se basent
sur les estimations des entreprises qui effectuent des ventes en
ligne via Internet. Dans l’ensemble, le volume des ventes par
Internet se maintien à un niveau très modeste. Au cours de la même
période, le volume des achats en ligne devrait avoir progressé des
deux tiers et avoir atteint un niveau bien supérieur (2001 : 4,7% ;
2003 : 7,1%). Là encore, les chiffres de 2003 proviennent
d’estimations de la part des entreprises qui effectuent des achats
en ligne via Internet. L’utilité de l’e-commerce Du point de vue des
entreprises, les principaux avantages des achats en ligne résident
dans une transparence accrue du marché et dans l’accélération du
traitement des affaires. Ils contribuent également, même si c’est
dans une moindre mesure, à réduire les frais d’acquisition. Pour
l’essentiel, les ventes en ligne offrent aux entreprises la
possibilité de soigner leur image, de mieux cibler les clients et
d’explorer de nouveaux marchés. Mais la recherche de nouveaux
débouchés et le lancement de nouveaux produits sont aussi d'une
importance considérable. Obstacles à l’e-commerce: les
conditions-cadres doivent encore être améliorées Du point de vue des
entreprises, l’un des obstacles qui freinent le développement de
cette technologie est l’inadéquation des produits. Cet avis est
partagé par les entreprises qui ne pratiquent pas de ventes en
ligne. Un deuxième obstacle est le peu d’empressement des clients à
effectuer des achats sur Internet. Cette retenue s’explique en
grande partie par les lacunes juridiques relatives à la sécurisation
des paiements, à la protection des données, à la sécurité des
contrats ou à la garantie. Si les conditions-cadre sont dans
l’ensemble favorables à une expansion de l’e-commerce en Suisse,
cette dernière reste freinée par certaines lacunes juridiques, que
les responsables de la politique économique sont appelés à combler.
Achats et ventes en ligne en comparaison internationale : la Suisse
en très bonne place. Comparée à d’autres pays, la Suisse est bien
placée tant pour ce qui est de la diffusion dans l’économie des TIC
que pour l’e-commerce. L’utilisation de PC et d'Internet et la
réalisation d’une page d'accueil est aussi fréquente que dans les
pays scandinaves, leaders en la matière en Europe ; pour ce qui est
d’Intranet et d’Extranet, notre pays n’est largement devancé que par
le numéro un, soit la Suède. En matière d’e-commerce, la Suisse se
classe aussi dans le groupe de tête des pays européens pour les
achats en ligne. Pour les ventes en ligne, elle accuse un retard sur
les pays scandinaves d’environ un an, qu’elle peut tout à fait
rattraper.

OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service d’information

Renseignements: Täube Volker, OFS, Section des hautes écoles et de la science; tél.: 032 713 68 01, e-mail: Volker.Taeube@bfs.admin.ch

Pour commander des publications: tél. 032 713 60 60; fax: 032 713 60 61, e-mail: Ruedi.Jost@bfs.admin.ch Nouvelle publication: Actualités OFS, « La diffusion des technologies de l’information et de la communication et de l’e-commerce dans l’économie suisse », Neuchâtel 2000, numéro de commande 514-0200

Vous trouverez d’autres informations sur le site Internet de l’OFS à l’adresse http://www.statistique.admin.ch

17.07.03



Ces informations peuvent également vous intéresser: