Bundesamt für Statistik

Enquête sur les compétences des adultes Après PISA, ALL: 15'000 ménages tirés au sort pour une enquête sur les compétences des adultes en Suisse

Neuchâtel (ots) - 15 Education et science Bildung und Wissenschaft Formazione e scienza Neuchâtel, 3 mars 2003 No 0351-0302-20 Enquête sur les compétences des adultes Après PISA, ALL: 15'000 ménages tirés au sort pour une enquête sur les compétences des adultes en Suisse ALL est aux adultes ce que PISA est aux écoliers: l'Office fédéral de la statistique (OFS) se lance dans une nouvelle enquête internationale. L'enquête PISA 2000 a permis d'évaluer la qualité de la formation des jeunes de quinze ans dans 33 pays de l'OCDE. Elle a fait grand bruit et son intérêt a été justement apprécié par les médias et le public. ALL qui s'adresse aux adultes, vise un but semblable à celui de PISA et utilise des méthodes comparables. Et puisqu'il s'agit d'adultes ALL évalue, pour chaque individu, les résultats de l'ensemble des formations qu'il peut avoir reçues: formation de base, formation académique, formation professionnelle, formation continue, formation sur le tas, formation autodidacte. L'enquête ALL bat son plein L'enquête ALL, de l'anglais Adult Literacy and Lifeskills, se déroule actuellement en Suisse comme ailleurs dans le monde, notamment aux Etats-Unis, au Canada et dans quelques pays d'Europe. D'autres pays encore, en particulier la Belgique et les Pays-Bas, commenceront un peu plus tard. La collecte des données s'effectue chez nous dans les trois principales régions linguistiques du pays et dans leurs langues respectives. Commencée fin janvier elle doit durer jusqu'en juin. Des résultats attendus L'analyse des résultats de l'enquête apportera des réponses à des questions intéressant la politique de la formation à tous les échelons, la politique de l'emploi, la politique de l'intégration. Quelles sont les forces et les faiblesses de notre population? Comment s'y répartissent les inégalités face au savoir ? Qui sont ceux qui ont besoin d'un complément de formation ? Quels domaines du savoir souffrent de déficits particuliers. Les offices de la confédération que sont l'Office fédéral de la statistique (OFS), l'Office fédéral de l'éducation et de la science (OFES), l'Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT) et le Secrétariat d'Etat à l'économie (seco) ainsi que des offices des cantons de Zürich et de Genève sont particulièrement intéressés aux réponses. Ils participent à ALL comme promoteurs. L'université de Zürich apporte son savoir faire à l'enquête. Des questions comme dans un jeu télévisé L'interview consiste en un questionnaire personnel d'environ une demie heure puis en un livret de quarante à cinquante petits problèmes tirés de matériaux de la vie quotidienne (articles de journaux, prospectus, publicité, manuels d'utilisation, horaires, etc.). Ces petits problèmes sont amusants et tous ceux qui les abordent se piquent au jeu. Ils permettent de se rendre compte comment on lit un texte, comment on aborde un calcul, comment on entreprend un raisonnement. Appel à la participation Les ménages tirés au sort reçoivent une lettre et un dépliant les informant de l'enquête. Un enquêteur leur téléphone ensuite pour prendre rendez-vous avec la personne choisie. Il est très important pour la qualité des résultats que les gens qui sont contactés participent à l'enquête. S'il fallait constater un taux de refus trop important, les résultats ne seraient pas assez fiables pour être acceptés dans la comparaison internationale. Cette grande enquête permet à notre pays de figurer aux côtés des autres nations participant à ALL et de se mesurer à elles. OFFICE FEDERAL DE LA STATISTIQUE Service de l'information Renseignement: Philippe Hertig, chef de projet de l'enquête ALL, OFS, tél. 032 713 63 71 Dossiers de presse sur demande. Vous trouverez d'autres informations sur le site Internet de l'OFS à l'adresse http://www.education-stat.admin.ch 03.03.2003

Ces informations peuvent également vous intéresser: