Bundesamt für Statistik

BFS: Indice suisse des prix à la consommation en septembre 2002 Légère hausse du niveau des prix

Neuchâtel (ots) - Selon les calculs de l'Office fédéral de la statistique (OFS), l'indice suisse des prix à la consommation a progressé de 0,2% en septembre 2002 par rapport à un mois auparavant; il atteint à présent 101,9 points (mai 2000 = 100). En rythme annuel, le renchérissement a atteint 0,5%, contre également 0,5% en août 2002 et 0,7% en septembre 2001. Information préalable pour octobre 2002 : habillement et renchérissement annuel Dans le but de saisir les prix à un moment opportun, le relevé trimestriel des prix de l'habillement et des chaussures a été avancé d'un mois cette année. Ainsi, les soldes ont été relevés en janvier et en juillet et la nouvelle collection printemps-été en avril. La collection automne-hiver sera relevée en octobre. Ce changement de mois de relevé exerce des effets techniques sur les résultats de l'IPC. En juillet 2002, le renchérissement annuel était négatif car les soldes pratiqués sur les vêtements d'été (baisse de 11,8%, influence de -0,5% sur le niveau global des prix) sont apparus cette année dans l'indice de juillet, alors qu'ils avaient été relevés en août 2001. En octobre 2002, l'effet inverse se produira : la nouvelle collection exercera une influence sur l'IPC à la hausse en octobre cette année alors qu'elle a été relevée en novembre l'année précédente. Le renchérissement annuel du mois d'octobre 2002 sera donc relativement élevé, de l'ordre de 1%, dû à cet effet technique. En moyenne, le résultat d'octobre compensera le renchérissement négatif de juillet 2002. Ceci doit être pris en considération dans l'interprétation des résultats. A partir de novembre 2002, le renchérissement annuel ne sera plus influencé par cet effet technique; en novembre, il se situera autour de 0,5-0,7%, proche de la moyenne annuelle, dans l'hypothèse qu'il n'y ait pas de fluctuations de prix extraordinaires. Des mouvements de prix contraires La légère progression de l'indice des prix en septembre 2002 s'explique par les hausses observées pour les groupes éducation et enseignement (+1,2%), boissons alcoolisées et tabac (+0,7%), transports (+0,4%), logement et énergie (+0,3%) ainsi que alimentation et boissons non alcoolisées (+0,2%). Ont au contraire reculé les indices des groupes loisirs et culture (-0,2%) et équipement ménager et entretien courant (-0,1%). L'indice du groupe communications n'a pratiquement pas varié. Les quatre autres groupes de biens et de services n'ont pas fait l'objet d'un relevé pendant le mois sous revue. Hausse des prix des produits du pays et des produits importés Toujours selon l'OFS, le niveau des prix par rapport au mois précédent a progressé de 0,1% pour les produits du pays et de 0,4% pour les produits importés en raison de la hausse des prix des produits pétroliers. En rythme annuel, les produits du pays ont renchéri de 1,3%, alors que les prix des produits importés ont diminué de 1,9% en moyenne. Evolution détaillée des prix en septembre 2002 L'augmentation de l'indice du groupe éducation et enseignement résulte principalement du relèvement des tarifs pour les cours de formation continue dans différentes écoles privées. La hausse de l'indice du groupe boissons alcoolisées et tabac résulte en premier lieu de la hausse des prix des vins rouges étrangers. Dans le groupe transports, les prix de l'essence ont progressé de 1,5% par rapport au mois précédent (jour de référence: le 2 septembre). Ils n'en restent pas moins inférieurs de 3,8% à leur niveau d'il y a un an. Dans le groupe loyer et énergie, les prix du mazout ont progressé de 8,7% par rapport à août 2002 (jour de référence: le 2 septembre). Ils se situent à présent 11,2% au-dessous de leur niveau d'il y a un an. Les hausses de prix constatées dans le groupe alimentation et boissons non alcoolisées concernent surtout le chocolat (fin d'une offre promotionnelle), la viande de buf, les salades et les légumes- fruits, la volaille et les repas prêts à l'emploi. Ont à l'inverse baissé les prix notamment de la viande de porc, des produits céréaliers, du raisin et des yogourts. Le recul de l'indice du groupe loisirs et culture s'explique notamment par une baisse des prix du hardware pour PC, des téléviseurs et des magnétoscopes. On relève des hausses de prix pour les cours récréatifs, entre autres. La baisse de l'indice du groupe équipement ménager et entretien courant résulte principalement de légères réductions des prix des appareils ménagers, des draps de lits et des articles textiles ménagers. Ont à l'inverse progressé les prix des produits de lessive et de nettoyage. Dans le groupe communications, les légères baisses de prix des appareils téléphoniques (mobiles et stations fixes) ont été pratiquement compensées par des hausses pour les répondeurs et les fax. Raccordement mathématique aux anciennes séries de l'indice Les anciennes séries de l'indice, raccordées mathématiquement à la nouvelle série, donnent pour septembre 2002 un indice de 108,1 points sur la base de mai 1993=100, de 149,6 points sur la base de décembre 1982=100, de 186,6 points sur la base de septembre 1977=100 et de 314,6 points sur la base de septembre 1966=100. OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service d'information Renseignements: Gilbert Vez, OFS, Section des prix et de la consommation, tél.: 032/713 69 00 Vous trouverez d'autres informations sur le site Internet de l'OFS à l'adresse http://www.statistique.admin.ch. 01.10.2002

Ces informations peuvent également vous intéresser: