Bundesamt für Statistik

BFS: Recensement des logements vacants au 1er juin 2002 Pénurie sur le marché du logement

      Neuchâtel (ots) - Le nombre des logements vacants n´a cessé de
diminuer ces quatre dernières années. Dans certains cantons de la
Suisse, l'offre se fait de plus en plus rare. Au 1er juin 2002,
40'600 logements vacants (en location, en propriété et en maisons
individuelles) ont été dénombrés en Suisse, ce qui équivaut à une
nouvelle baisse de 15% par rapport à l'année précédente. Le taux de
logements vacants, rapporté au total approximatif des logements en
2001, a aussi poursuivi son recul pour s'établir à 1,13% (1,34% en
2001). Ce sont là les principaux résultats du recensement des
logements vacants réalisé par l'Office fédéral de la statistique
(OFS).

Baisse continue du nombre des logements vacants

    Le parc de logements vacants a subi une nouvelle baisse importante de 7100 unités (-15%) par rapport à l'année précédente pour atteindre le niveau de 40'600 unités. Le taux de logements vacants, rapporté au total approximatif des logements en 2001, s'est encore réduit pour passer à 1,13%. Les logements disponibles sont en baisse pour la quatrième année consécutive après avoir atteint un chiffre record en 1998. Cette situation est due, d'une part, à la diminution de la construction de nouveaux logements et, d'autre part, à l'augmentation de la population résidante.

    Les taux de logements vacants les plus élevés ont été enregistrés dans les cantons de Glaris (3,05%), du Tessin (2,61%) et de Thurgovie (2,47%). En revanche, les taux les plus bas ont été signalés dans les cantons de Genève (0,25%), de Zoug (0,35%) et de Zurich (0,39%).

    En valeur absolue, les nombres de logements vacants les plus importants ont été enregistrés dans les cantons de Berne, du Tessin et de Saint-Gall. Par rapport au 1er juin de l'année passée, des diminutions importantes ont été relevées dans les cantons de Berne, d'Argovie, de Saint-Gall et de Vaud. Ce dernier a fait état d'une baisse particulièrement forte d'un quart des logements vacants. En dehors du canton du Tessin, où le nombre des logements vacants a augmenté de 290 unités, les cantons de Zoug et des Grisons ont relevé une très légère progression.

Diminution du nombre des maisons individuelles vacantes

    A l'inverse de l'année passée, le nombre des logements vacants dans des maisons individuelles s'est réduit cette année de 2,5%. La tendance reste à la baisse pour le nombre des logements vacants situés dans des bâtiments neufs.

Forte baisse des logements vacants «à louer»

    Le nombre des logement vacants «à louer» a de nouveau diminué (-17% ou -6700 unités); une baisse a également été relevée dans la catégorie des logements vacants «à vendre» (-5% ou -430 unités).

    Le nombre de logements vacants a reculé dans presque toutes les catégories de logements. On constate pour ceux d'une et de deux pièces des baisses de respectivement 1370 et 1480 unités (-20% et - 17%) par rapport à l'année précédente. La diminution est de 16% pour les trois-pièces, de 13% pour les quatre-pièces et de 8% pour les cinq-pièces. Seule la catégorie des 6 pièces et plus s'est maintenue au même niveau que l'année passée.

OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE

Service d'information ______________

    Renseignements:

Kamel Chaouach, OFS, Division de l'économie et des prix, tél. 032 713 62 56

Commande de publications : tél.: 032 713 60 60, fax: 032 713 60 61, e-mail: Ruedi.Jost@bfs.admin.ch

    Nouvelle publication:

    OFS, Les logements vacants au 1er juin 2002 , Neuchâtel 2002, n° de commande: 072-0200, prix: 7 francs, disponible au début de mois de décembre.

Vous trouverez d'autres informations sur le site Internet de l'OFS à l'adresse http://www.statistique.admin.ch

27.09.02



Plus de communiques: Bundesamt für Statistik

Ces informations peuvent également vous intéresser: