Touring Club Schweiz/Suisse/Svizzero - TCS

Rouler serein dans le trafic de l'été

Bern (ots) -

   - L'été est la saison des voyages, mais, malheureusement, aussi 
     celle des bouchons. Sur les axes nord-sud, tout 
     particulièrement, les touristes motorisés doivent s'attendre à 
     des embouteillages et des attentes. Un automobiliste pris dans 
     un bouchon doit savoir ce qui est permis et ce qui ne l'est pas.
     Il lui sera aussi utile de connaître les précautions à prendre 
     pour rendre les attentes moins ennuyeuses. Le TCS pourra aussi 
     l'aider à contourner les bouchons. 

Le trafic le plus intense est attendu entre le milieu et la fin du mois de juillet, notamment quand commenceront les vacances dans le canton de Zurich, dans les régions allemandes fortement peuplées comme la Bavière et le Bade-Wurtemberg, ainsi que dans les provinces du nord des Pays-Bas. Les embouteillages les plus longs en direction du sud sont prévus à chaque fois les vendredis et les samedis. Les samedis, le bouchon devant l'entrée du tunnel du St-Gothard peut atteindre 13 km, ce qui équivaut à une attente d'environ 2,5 heures. Un bouchon peut en cacher un autre: les voyageurs doivent également compter avec de longues heures d'attente au passage frontalier de Chiasso-Brogeda.

Les routes romandes seront aussi fortement impactées par le trafic de transit en direction de la France et de l'Italie. Il faut parfois compter jusqu'à une heure de plus qu'à l'ordinaire pour réaliser le parcours entre l'aéroport de Genève et la douane de Bardonnex, le vendredi soir notamment. L'échangeur de la Veyre entre les autoroutes A12 et A9 près de Vevey est aussi régulièrement saturé dès le milieu de la matinée.

En consultant l'agenda TCS des bouchons routiers, on comprend vite que les tunnels du St-Gothard et du Mont-Blanc en France voisine se transforment régulièrement en goulet d'étranglement durant la saison estivale. Il peuvent cependant être contournés. Plusieurs itinéraires de remplacement pour se rendre en Italie s'offrent à cet effet:

Itinéraires de contournement

Voyageurs au départ des cantons de Berne et du Jura
- Les amateurs de cols alpins se rendront dans l'Oberland bernois, 
puis franchiront les cols du Grimsel et du Nufenen pour atteindre 
Airolo.
- Une autre possibilité consiste à rejoindre l'Oberland bernois, à 
charger la voiture sur le train du Loetschberg, puis à poursuivre par
le tunnel ferroviaire ou le col du Simplon.
- Le tunnel routier et le col du Grand-St-Bernard constituent 
également une alternative intéressante. A noter que le tunnel est 
payant. 

Voyageurs au départ de Fribourg, Genève, Neuchâtel et Vaud

- Les voyageurs qui se rendent dans le nord-est de l'Italie 
privilégieront l'accès par le col du Simplon. A noter qu'il est aussi
possible d'effectuer la traversée par ferroutage, entre Brigue et 
Iselle. Entre 10h et 16h, il se peut qu'un petit bouchon se constitue
au passage de la douane italienne.
- Même depuis Genève, le tunnel routier et le col du Grand-St-Bernard
demeurent une bonne alternative pour ceux qui se rendent dans le 
Piémont (Aoste, Turin) et plus au sud. L'attente à l'entrée du tunnel
y est en effet moins importante qu'au Mont-Blanc (jusqu'à plus de 2 
heures d'attente). 

Une fois parvenu en Italie, les points cruciaux à éviter sont les périphériques autour de Milan, la bifurcation sur l'autoroute du soleil entre l'autoroute qui mène à la mer adriatique et celle qui part sur la Toscane et Bologne, la portion de l'A57 à la hauteur de Mestre-Venezia, ainsi que les accès aux grandes villes.

Pour les voyageurs qui se rendent dans le sud de la France, en Espagne ou au Portugal, il est fortement conseillé d'éviter l'autoroute de la vallée du Rhône (A7) et de choisir un parcours alternatif. Sur le papier, emprunter un autre itinéraire rallonge le voyage de plusieurs dizaines de minutes, mais il permet de rouler sans stress et d'offrir des haltes « découvertes » qui rendent le périple plus enrichissant. Pour ceux qui se rendent à l'ouest de la péninsule ibérique, emprunter l'A89, qui traverse d'est en ouest la France est la meilleure alternative, en évitant Bordeaux et l'A10 par des itinéraires bis.

A faire et à ne pas faire

- La lecture et les conversations téléphoniques sont permises à 
condition que l'on soit bloqué dans un bouchon le moteur arrêté.
- Le moteur doit être coupé lorsqu'on a compris que l'on est bloqué 
dans une colonne à l'arrêt.
- Il est interdit d'emprunter la bande d'arrêt d'urgence, même si 
c'est sur un court trajet pour rejoindre la prochaine sortie 
d'autoroute.
- Il est interdit de sortir de la voiture, car le risque d'accident 
est grand en raison de la circulation de motos ou de véhicules de 
sauvetage qui se cherchent une voie à travers l'embouteillage. En 
outre, les conducteurs doivent pouvoir réagir immédiatement lorsque 
la colonne se remet en mouvement. La police ferme en général les yeux
s'il s'agit de brefs arrêts-pipi.
Conseils
- Une règle générale: pour éviter autant que possible les bouchons 
sur la route des vacances, il faut partir durant la semaine, tôt le 
matin ou tard le soir.
- Les voyageurs trouvent des informations constamment actualisées sur
l'appli trafic du TCS. De plus, la fonction "bulletins audio" propose
des analyses détaillées de la circulation routière au St-Gothard.
- Le calculateur d'itinéraire du TCS facilite la préparation du 
voyage et le choix du meilleur moyen de transport dans tous les pays 
du monde. Qu'il s'agisse d'un long voyage outre-mer ou de la 
traversée d'une ville, le calculateur d'itinéraire du TCS trouve 
toujours le meilleur trajet en voiture, en chemin de fer ou en avion.
- Ne pas oublier d'emporter assez à manger et à boire ainsi que des 
jeux et des DVD pour les enfants.
- C'est le calme qui fait la force. Tenez compte des éventuelles 
attentes dans le calcul de la durée de votre voyage. L'agressivit
é et l'énervement ne font pas avancer plus vite, bien au contraire. 

Préparation du voyage

Une voiture en forme pour le voyage

En raison des intervalles plus longs entre les services, les voitures modernes n'ont plus besoin de contrôles techniques aussi fréquents que les modèles anciens. Une vérification avant le départ est tout de même recommandée, par exemple auprès d'un centre technique du TCS. L'état et la pression des pneus doivent également être contrôlés. Il est utile d'augmenter de 0,2 bar la pression prescrite avant de longs trajets autoroutiers.

Charger correctement les bagages

Les objets lourds et les valises doivent être placés le plus bas possible dans le coffre, directement derrière la banquette arrière et solidement arrimés. Les objets plus légers peuvent être installés à côté, les objets mous au-dessus. Le chargement ne doit pas dépasser l'arrête supérieure du dossier de la banquette. Lorsqu'il est plus haut, le TCS recommande de l'isoler de l'habitacle par une solide grille ou un filet de sécurité. Les objets encombrants, mais pas trop lourds peuvent être installés dans un coffre de toit. Les vélos doivent être transportés sur des supports spéciaux. En chargeant le véhicule, observer aussi bien le poids total autorisé que la charge maximale admise sur le toit (voir le permis de circulation).

Equipement de sécurité

Certains pays européens requièrent des accessoires de sécurité supplémentaires, par exemple : un ou plusieurs gilets réfléchissants , une trousse de secours, une corde de remorquage, un extincteur, etc. Avant de partir, il est conseillé de consulter le site TCS, sur la page suivante.

Contact:

Yves Gerber, porte-parole du TCS, 058 827 27 16, 079 249 64 83,
yves.gerber@tcs.ch


Les photos du TCS sont sur Flickr -
www.flickr.com/photos/touring_club/collections.
Les vidéos du TCS sont sur Youtube - www.youtube.com/tcs.

www.pressetcs.ch



Plus de communiques: Touring Club Schweiz/Suisse/Svizzero - TCS

Ces informations peuvent également vous intéresser: