Touring Club Schweiz/Suisse/Svizzero - TCS

Sièges d'enfants: les voitures familiales à l'essai

Sièges d'enfants en voiture

Bern (ots) - Le TCS a examiné plusieurs voitures familiales pour en vérifier l'aptitude à transporter des enfants. La majorité des modèles peuvent accueillir trois enfants, certains même quatre. Néanmoins, tous les sièges d'enfants ne conviennent pas à toutes les voitures familiales. De nombreux constructeurs limitent l'emploi de sièges d'enfants par des instructions restrictives.

Le TCS a testé cette année 13 voitures familiales parmi les plus vendues pour en vérifier l'aptitude au transport d'enfants. Depuis 2010, 87 modèles ont déjà subi ces épreuves. Bien que toutes les voitures neuves soient aujourd'hui équipées d'ancrages Isofix et Top-Tether, aucun des véhicules examinés n'a totalement satisfait les experts. Sept parmi les treize voitures testées avaient déjà passé la version élargie du test de collision Euro-NCAP dont les critères ont été révisés en 2013. Toutes ont décroché le maximum cinq étoiles dans la discipline de la sécurité des enfants. Ces résultats ne disent cependant rien du mode d'installation des sièges d'enfants et du nombre de sièges que ces modèles peuvent accueillir. Pour combler cette lacune, le TCS a mis au point un test pratique vérifiant l'installation d'un système de retenue pour enfant sur la place du passager ou sur la rangée arrière de sièges. Les notes évoluent entre "non recommandé" et "très bien".

Trois enfants peuvent en général être transportés facilement

Presque toutes les voitures d'essai permettaient de transporter de manière "satisfaisante" trois enfants, voire quatre avec quelques restrictions, mais toujours en respectant les prescriptions légales. Aucun modèle n'a atteint cette année la note maximale de cinq étoiles. Ce résultat s'explique aussi par le fait que ce groupe ne comprenait qu'une sept-places, la Mitsubishi Outlander. Ce modèle permet certes de transporter cinq enfants, mais un mode d'emploi restrictif n'autorise que deux "bonnes" places et la troisième rangée de sièges n'est pas installée de série. La Mitsubishi n'a donc reçu que trois étoiles.

Quatre étoiles ont été décernées à la Citroën C4 Cactus, la Nissan Qashqai et la VW Golf Sportsvan. Ces modèles offrent assez de place à l'arrière pour trois enfants dont au moins deux sont installés dans de "bonnes" conditions.

A côté de la Mitsubishi Outlander, six autres voitures testées ont dû se contenter de trois étoiles. La Skoda Yeti peut accueillir trois sièges d'enfants à l'arrière. Son défaut est que l'accès aux fixations Isofix et Top-Tether est malaisé. Les Ford EcoSport, Honda Civic Tourer et Kia Sportage ont obtenu des résultats moyens, mais n'offrent pas assez de place à l'arrière pour trois sièges d'enfants. La mention "bien" a été décernée à berline Mercedes Classe C et à la VW Golf VII pour les places extérieures de leur banquette arrière, mais celle-ci ne peut pas recevoir trois sièges. En raison de la mauvaise accessibilité des ancrages Top Tether et d'un mode d'emploi restrictif, la Peugeot 308 SW n'a pas non plus dépassé le niveau de trois étoiles.

La Fiat 500L Trekking et la Mazda 3 n'ont décroché que deux étoiles à cause de leur mode d'emploi restrictif et de leurs ceintures trop courtes qui compliquent sérieusement l'installation d'une coque à bébé.

Une course d'essai pour trouver la bonne voiture familiale

Une note finale bonne, voire très bonne (quatre ou cinq étoiles) dans le test pratique du TCS signifie que le véhicule a été conçu pour le transport de plusieurs enfants et qu'il convient parfaitement à cet usage. Des voitures de ce type sont idéales pour les grandes familles. Les mini-vans ou les grands breaks se prêtent dans l'ensemble mieux au transport d'enfants que des berlines ou des petits tout-chemin (SUV). S'il n'est pas nécessaire de transporter plus de deux enfants avec un système de retenue, un modèle n'ayant reçu "que" deux étoiles dans le test pratique du TCS peut également convenir.

Le caractère familial de nombreuses voitures mériterait cependant d'être amélioré, par exemple en ce qui concerne les instructions d'emploi qui sont en partie excessivement longues, restrictives, voire contradictoires. Dans plusieurs modèles, les ancrages Isofix et Top Tether sont de surcroît mal accessibles ou les ceintures de sécurité sont trop courtes. Les acheteurs seraient en tout cas bien inspirés d'organiser une course d'essai avec des enfants et sièges d'enfants à bord avant de choisir leur nouvelle voiture familiale.

Pour des raisons de sécurité, le TCS recommande de renoncer si possible à transporter des enfants sur le siège du passager et de les installer à l'arrière du véhicule. Si on transporte un enfant à la place avant droite dans un siège tourné vers l'arrière, il faut absolument désactiver l'air bag passager.

20 novembre 2014: "Journée de l'enfance"

Des manifestations sur le thème de la sécurité des enfants en voiture auront lieu durant la "Journée mondiale de l'enfance" le 20 novembre prochain. Elles sont organisées par les services de conseil des mères et des pères (SCMP) et soutenues par le TCS. "La sécurité des enfants en voiture avec les SCMP et le TCS", voilà la devise de ces actions qui visent principalement à encourager une utilisation correcte du siège d'enfant dans la voiture. Rappel: un enfant sur deux est mal assuré lorsqu'il voyage en automobile (bpa/TCS 2012). Le TCS a préparé un flyer en dix langues ainsi que des vidéos pour toutes les tailles de sièges d'enfants. Ces documents contiennent de précieux conseils et renseignements: www.sieges-enfants.tcs.ch

Contact:

Yves Gerber, porte-parole du TCS, 058 827 27 16, 079 249 64 83,
yves.gerber@tcs.ch

Les photos du TCS sont sur Flickr -
www.flickr.com/photos/touring_club/collections.
Les vidéos du TCS sont sur Youtube - www.youtube.com/tcs.

www.pressetcs.ch



Plus de communiques: Touring Club Schweiz/Suisse/Svizzero - TCS

Ces informations peuvent également vous intéresser: