Touring Club Schweiz/Suisse/Svizzero - TCS

Qualité du diesel en Europe: une station sur dix hors-norme. Mauvais résultats en France et en Italie.

Bern (ots) - En vue de l'exode pascal, le Touring Club Suisse (TCS) a prélevé 202 échantillons de carburant diesel dans des stations d'autoroute de sept pays européens. Globalement, le résultat de ce test était bon. La teneur du diesel en eau, par exemple, était inférieure à la limite de tolérance. En revanche, le "point-éclair" était plus bas que la norme dans certaines stations françaises et italiennes. Le TCS a testé en 2010 la qualité du diesel en Suisse - avec des résultats divergents.

Le TCS a prélevé des échantillons de diesel le long des principaux itinéraires touristiques européens pour en analyser la qualité. Les résultats en bref: 19 épreuves se sont écartées de la norme. 9,4% des 202 échantillons saisis en Espagne, France, Italie, Suisse, Allemagne, Autriche et Hongrie ne répondaient pas - parfois de manière sensible - aux exigences de la norme EN-590. 15 stations, parmi lesquelles 10 françaises et italiennes, vendaient du diesel dont le point-éclair était inférieur à la marge de tolérance prescrite, attestant une présence d'essence. Ce problème s'explique sans doute par la présence d'essence dans le diesel. Résultat réjouissant: toutes les stations étaient dans la norme concernant le critère de test "teneur en eau par litre de carburant".

Biodiesel en Europe Dans quatre stations-service, la part du biodiesel dépassait légèrement la norme. Ce type de carburant est ajouté au diesel dans tous les pays de l'UE en quantité diverse, mais dans certain cas il dépasse la proportion limite. Le niveau actuel de la technique ne permet pas une part supérieure à 7%. Seule la Suisse renonce systématiquement au biodiesel dans les stations d'autoroute.

Dommages mécaniques Le consommateur n'a pas la possibilité de vérifier en faisant le plein si le carburant diesel répond aux exigences de la norme européenne. Les éventuels dégâts causés au moteur ne se manifestent de surcroît que progressivement, si bien qu'on ne peut pas s'en rendre compte immédiatement. Il est dès lors indispensable que les fabricants de carburant, les fournisseurs et les exploitants des stations-service assument leurs responsabilités concernant la qualité du diesel et la fassent contrôler régulièrement.

Un carburant répondant à la norme EN 590 ne cause aucun dégât mécanique et ne provoque quasiment pas de dépôts. En revanche, une présence excessive d'eau, d'essence, de biodiesel ou d'impuretés dans le carburant diesel entrave l'effet lubrifiant du carburant et entraîne des dommages.

Conclusion Le test du TCS donne des résultats mitigés en France et en Italie, mais sans pour autant inquiétants pour les automobilistes. On ne s'expose pas à des dommages graves au moteur en faisant une fois le plein avec du diesel ayant un point-éclair trop bas. Le TCS constate par ailleurs avec satisfaction que la qualité du diesel s'est nettement améliorée en Suisse depuis le prélèvement des premiers échantillons en 2009.

Infobox Si on fait le plein avant que le réservoir soit complètement vide, il reste une certaine quantité de diesel à laquelle se mélange le carburant ajouté, si bien que les éventuelles différences de qualité sont quelque peu "équilibrées". Les informations complètes sur l'itinéraire et les échantillons prélevés figurent à l'adresse www.tcs.ch.

Le TCS recommande aux automobilistes de toujours faire le plein avec du carburant de la même marque, également à l'étranger. Grâce aux quittances et éventuelles cartes de fidélité il sera plus facile de déterminer les causes de la panne et d'établir les responsabilités.

Glossaire Point-éclair (supérieur à 55 degrés selon la norme EN 590) Le point-éclair d'une substance est la température la plus basse à partir de laquelle se forme un mélange gazeux vapeur-air capable de détonner sous l'effet d'une source de chaleur comme par exemple une étincelle. Le point-éclair du carburant diesel est surtout abaissé par la présence d'essence. Il suffit de 1% d'essence pour que le point-éclair du diesel tombe à 42,5 degrés Celsius. La présence d'essence dans les citernes à diesel des stations-service a plusieurs explications: erreur humaine lors du remplissage de la citerne pollution du carburant lors du transport (transport fluvial, camion, chemin de fer)

Teneur en eau (moins de 200 mg/kg) S'il pleut au moment du remplissage de la citerne, de l'eau peut arriver par maladresse dans le diesel par les tuyaux du camion-citerne.

Adjonction de biodiesel B 7 (7 % au maximum) Le carburant diesel B 7 est composé à raison de 93% de diesel exempt de soufre et de 7% d'EMAG (ester méthylique d'acide gras). Selon le service technique officiel allemand (TÜV), un taux de 7% d'EMAG est admis pour toutes les voitures sans qu'il soit nécessaire de modifier le moteur ou le système d'alimentation. En Suisse, le carburant diesel est exempt d'EMAG.

Aperçu du déroulement du test 202 échantillons de diesel de divers fournisseurs ont été prélevés en France, Espagne, Allemagne, Autriche, Suisse, en Italie et en Hongrie. Une équipe de deux personnes a effectué à cet effet 10 500 km entre le 29 janvier et le 12 février 2011. Le test ne portait que sur les qualités de diesel les moins chères (pas de produits premium). Les échantillons ont été prélevés selon une procédure précise et versés dans des estagnons neutres d'un litre. Les analyses ont été effectuées par le laboratoire Intertek (Suisse) SA.

Kontakt:

Moreno Volpi, porte-parole du TCS, 022 417 27 16, 078 707 71 28,
mvolpi@tcs.ch

Les photos du TCS sont sur Flickr
(www.flickr.com/photos/touring_club/collections).
Les vidéos du TCS sont sur Youtube (www.youtube.com/tcs).

Les résultats complets de l'analyse peuvent être téléchargés sur
www.pressetcs.ch



Plus de communiques: Touring Club Schweiz/Suisse/Svizzero - TCS

Ces informations peuvent également vous intéresser: