Touring Club Schweiz/Suisse/Svizzero - TCS

Symposium ADAC, ÖAMTC et TCS à Bregenz sur le thème des "incendies de voitures"

Bregenz (ots) - Discussion d'experts sur les causes et les conséquences des incendies de voitures - Les clubs présentent des exigences pour éviter ces sinistres et les combattre. Sur un plan purement statistique, on constate que 40 000 véhicules brûlent chaque année sur les routes allemandes, 3000 en Autriche et autant en Suisse, ce qui fait 125 véhicules incendiés par jour. Les trois quarts sont des voitures de tourisme. Chaque année, les incendies de voitures font une centaine de morts dans ces trois pays. Mises à part les tragédies humaines liées à ces sinistres, les incendies de voitures provoquent des dégâts pour plusieurs centaines de millions d'euros comme en témoignent les cas les plus spectaculaires, soit les accidents dans les tunnels du Mont-Blanc, du St-Gothard et du Tauern. Voilà des raisons suffisantes pour les clubs d'automobilistes ADAC, ÖAMTC et TCS d'organiser un symposium international dans la maison de congrès de Bregenz (A) sur le thème souvent sous-estimé des incendies de voitures. Huit exposés présentés par des spécialistes de la matière et une démonstration pratique avec un véhicule en feu ont permis aux participants d'éclairer dans plusieurs perspectives les causes, les différentes manifestations et les conséquences des incendies de voitures. Partant de cette base, les experts ont défini des stratégies efficaces pour éviter et, le cas échéant, combattre ces sinistres. Les thèmes des exposés allaient de l'identification des causes des incendies à l'escroquerie d'assurance, en passant par le comportement correct en cas d'incendie et la présentation souvent excessive de ces sinistres dans les médias avec des voitures en flammes ou en train d'exploser. Selon les scientifiques spécialisés dans la recherche sur les accidents, les incendies de voitures ont le plus souvent pour origine des défectuosités techniques (sans tenir compte des effets de l'énergie de l'accident). Vient ensuite l'incendie volontaire: les experts des assurances estiment qu'environ 20% des incendies de voitures sont provoqués volontairement et doivent donc être classés dans la catégorie des «escroqueries d'assurance». Les principales causes techniques des incendies après accident sont des pièces chaudes dans la cage du moteur, des étincelles produites par le frottement de pièces métalliques et, de plus en plus souvent, des courts-circuits. Les experts ont en outre mis fin au mythe selon lequel une voiture en flammes après un accident explose dans les secondes qui suivent. Un incendie qui éclate dans la cage du moteur met en effet dix minutes environ pour atteindre l'habitacle. En pareil cas, il reste donc en principe assez de temps pour dégager des personnes blessées. Une critique fréquemment exprimée par les experts concerne l'absence d'une banque de données standardisée nationale, voire internationale, qui permettrait d'analyser sur une plus grande échelle les accidents provoquant des incendies de voitures. Malgré l'absence d'une telle référence, il est néanmoins certain que les accidents suivis d'un incendie représentent 1% environ de la totalité des accidents de la route. Si on ne prend en compte que les accidents graves, donc ayant fait des blessés grièvement atteints ou des morts, cette proportion passe à 3,5%. Un constat semblable peut être fait pour les accidents suivis d'incendies dans les tunnels: sur un plan purement statistique, il s'agit là d'événement rares, mais qui peuvent entraîner des conséquences disproportionnées, au point de devenir de véritables catastrophes comme ce fut notamment le cas pour les accidents dans les tunnels du Mont-Blanc, du St-Gothard et du Tauern. Principal résultat de ce congrès spécialisé d'un jour à Bregenz: un paquet complet de mesures et de recommandations des clubs à l'intention des fabricants d'automobiles, des législatifs et des exécutifs européens. En outre, les experts ont formulé une série de conseils pratiques sur le bon comportement à adopter en cas d'incendie afin de sensibiliser également le large public à ce problème important. Les clubs d'automobilistes présentent un catalogues d'exigences pour éviter et combattre les incendies de voitures Les clubs d'automobilistes sont unanimes pour estimer que la prévention anti-incendie doit influencer en permanence le développement et la construction des automobiles. Concrètement, il s'agit de concevoir les voitures de manière à éviter des fuites de carburant après un accident et à empêcher les courts-circuits ainsi que de recourir, dans la construction automobile, à des plastiques ininflammables et des matériaux isolants retenant le feu. En outre, il faut tenir compte des résultats des recherches sur les accidents et des crash-tests. Partant de ces recommandations de principe, les exigences et recommandations suivantes ont été adressées aux constructeurs d'automobiles, législatifs et exécutifs: - les constructeurs d'automobiles doivent s'engager volontairement à installer des coupe-circuits automatiques en cas de crash (notamment pour les conduites électriques sans fusible comme le raccordement du démarreur et du générateur). Des normes légales devront être imposées en vue de la future généralisation du réseau de bord à 42 volts. - des dispositions légales doivent être imposées au niveau UE pour imposer l'équipement des véhicules transportant des marchandises dangereuses avec des dispositifs contrôlant automatiquement la pression et la température des pneus. Les véhicules utilitaires de plus de 3,5 t doivent être dotés d'un tel équipement sur la base d'un accord facultatif passé avec les constructeurs de véhicules. - il est recommandé de signaler de manière uniforme l'emplacement de la batterie de bord à l'intention des équipes de sauvetage (par exemple, au moyen d'un pictogramme sur la lunette arrière). - il est recommandé d'équiper les véhicules utilitaires de plus de 7,5 t d'un extincteur (plus de 5 kg) pour permettre de combattre efficacement un incendie. - il est recommandé d'inclure le thème "Comportement correct lors des incendies de voitures" dans la formation des conducteurs au niveau UE afin d'améliorer l'aptitude des conducteurs à apporter une aide active en cas d'incendie de voiture. - les clubs proposent d'enregistrer de manière standardisée les accidents avec incendie dans les procès-verbaux des polices au niveau UE afin d'améliorer la base statistique des recherches sur les causes des accidents. Règles de comportement pour les automobilistes en cas d'incendie de voiture - Baliser le lieu de l'accident (clignotants, triangles de panne) - Avertir la police et les ambulances (D: 110; A: 112; CH: 117) - Couper l'allumage de la voiture accidentée (pour empêcher le circuit électrique de prendre feu) - Dégager les occupants de la voiture accidentée (aussi longtemps que la situation le permet) Des voitures en feu n'explosent pas! Un feu dans la cage du moteur met environ 5 à 10 minutes pour atteindre l'habitacle. - Apporter les premiers secours - Utiliser de manière ciblée un éventuel extincteur (un extincteur de 2 kg est vide en 10 sec au maximum!): - étouffer les flammes avec le nuage de poudre à partir d'une distance de 1 - 2 m (attention en éteignant des personnes) - gicler toujours dans la direction du vent - en cas d'incendie dans la cage du moteur, gicler si possible par les ouvertures (par exemple, la grille du radiateur ou la fente du capot déverrouillé, car un apport d'air frais attise les flammes - Fixer solidement l'extincteur dans la voiture pour éviter un risque de blessure en cas de collision ots Originaltext: TCS Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Stephan Müller, porte-parole TCS, tél. +41/79/302'16'36 Avis aux rédactions Un dossier complet sur le congrès avec exposés, photos, graphiques et portraits des orateurs du symposium «Incendies de voitures» est disponible sur le site Internet du club autrichien ÖAMTC à l'adresse www.oeamtc.at/fahrzeugbrand. En outre, des photos sur le thème des incendies de voitures ainsi que sur l'extinction de ces incendies et le sauvetage des victimes peuvent être téléchargées à partir du site www.oeamtc.at/presse.

Plus de communiques: Touring Club Schweiz/Suisse/Svizzero - TCS

Ces informations peuvent également vous intéresser: