Caritas Schweiz / Caritas Suisse

L'éducation des jeunes filles valorisée
Le Prix Caritas va à une pédagogue ougandaise

Prix Caritas 2016, Caritas Suisse, la lauréate. Alice Achan_Ouganda Texte complémentaire par ots et sur www.presseportal.ch/fr/nr/100000088 / L'utilisation de cette image est pour des buts redactionnels gratuite. Publication sous indication de source: "obs/Caritas Schweiz / Caritas Suisse/Alexandra Wey"

Luzern (ots) - Le Prix Caritas 2016 a été décerné à Lucerne à la pédagogue et directrice d'école ougandaise Alice Achan. Andrea Broggini, président de l'administration de la Fédération des Coopératives Migros, a rendu hommage à l'engagement de la lauréate, qui travaille depuis plus de quinze ans en faveur de l'éducation et la formation des jeunes filles et des très jeunes mères.

Alice Achan est originaire du nord de l'Ouganda. Durant de longues années, de 1991 à 2006, cette région a été le théâtre d'une guerre entre l'armée ougandaise et l'organisation fondamentaliste Lord's Resistance Army (LRA), l'Armée de résistance du Seigneur. Les premières victimes de ce mouvement paramilitaire ont été les enfants, recrutés de force comme enfants-soldats ou, pour les jeunes filles, réduites en esclavage sexuel pour les commandants de la LRA.

C'est dans ce contexte qu'Alice Achan a mené un combat infatigable pour redonner de l'espoir et des perspectives de vie aux jeunes filles mariées beaucoup trop tôt et qui deviennent mères alors qu'elles entrent à peine dans l'adolescence. Alice Achan a fondé les Girls Academies, deux écoles et instituts de formation pour les jeunes filles et les jeunes mères, et depuis lors, elle a étendu et développé constamment ces instituts. Depuis huit ans, elle a permis à plus de 2000 jeunes filles de suivre une formation.

Lors de la remise du Prix Caritas à Lucerne, Alice Achan a expliqué que la pauvreté et le faible niveau d'éducation sont souvent la raison du mariage forcé des filles, parce que leurs parents espèrent que leur dot viendra compléter le revenu familial. « Très souvent, les jeunes filles sont abandonnées par leur mari lorsqu'elles sont enceintes, et elles sont également exclues de l'école. J'ai au moins réussi à faire en sorte que les jeunes filles enceintes et les très jeunes mères d'Ouganda puissent retourner à l'école. »

L'éducation est la pierre angulaire d'un développement plus équitable

Andrea Broggini, président de l'administration des Fédérations des Coopératives Migros, a souligné quant à lui la vision de la lauréate qui considère que l'éducation des jeunes filles est la pierre angulaire d'un développement social plus équitable. « L'aspect le plus remarquable de l'engagement d'Alice Achan en faveur de l'éducation des jeunes filles est que ces dernières ne se perçoivent plus comme des objets et qu'elles peuvent devenir des femmes dotées d'une saine conscience d'elles-mêmes.»

Le prix est remis chaque année à des personnalités ayant accompli quelque chose de remarquable dans le domaine social, de la coopération au développement ou de la compréhension interculturelle. Il est doté d'une somme de 10 000 francs permettant à la lauréate de poursuivre son engagement.

Information aux rédactions : la remise du Prix a lieu vendredi 17 juin à 17 heures au Centre de la culture et des congrès (KKL) de Lucerne. Des photos peuvent être téléchargées sur notre page Internet www.caritas.ch/fotos. Pour de plus amples informations sur le Prix Caritas 2016 : www.caritas.ch/prixcaritas/f.

Contact:

Pour de plus amples renseignements, Fabrice Boulé, responsable de la
communication pour la Suisse romande, tél. 078 661 32 76 ou par mail
fboule@caritas.ch.



Plus de communiques: Caritas Schweiz / Caritas Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: