Caritas Schweiz / Caritas Suisse

Nouvelle prise de position de Caritas Suisse sur la politique du droit d'asile
« Égalité devant la loi » aussi dans le domaine de l'asile

Luzern (ots) - En Suisse, le débat sur la politique d'asile vise en premier lieu un objectif : limiter autant que possible le nombre de requérants d'asile et de membres de leurs familles. On oublie ainsi qu'après des durcissements progressifs, la politique du droit d'asile en est déjà arrivée à un point où elle prive les requérants d'asile de droits fondamentaux, comme Caritas Suisse le démontre dans une nouvelle prise de position.

À plus d'un titre, la Suisse bafoue le principe de « l'égalité devant la loi » dans le domaine de l'asile : ainsi, les procédures d'asile ne correspondent pas aux procédures administratives habituelles. Même quand ils sont logés dans des appartements, les requérants d'asile perçoivent nettement moins d'aide sociale que d'autres bénéficiaires, alors qu'ils n'ont pas le droit, au début, d'exercer une activité professionnelle. Il leur suffit de séjourner sans autorisation valable pour être emprisonnés. Les requérants d'asile ne peuvent en outre pas faire valoir dans tous les cas leur droit au mariage, et ne peuvent souvent pas participer aux mesures d'intégration, même en cas de séjour prolongé.

Dans sa nouvelle prise de position, Caritas dénonce ces inégalités et formule une politique d'asile qui veille à plus « d'égalité devant la loi ». Cela passe par une procédure d'asile avec des représentants légaux indépendants, des délais de recours suffisamment longs et une deuxième instance de recours. Caritas estime que les barèmes d'aide sociale devraient être équivalents pour des situations de vie comparables. L'oeuvre d'entraide se prononce aussi contre la détention et pour un soutien qui ne se limite pas à l'aide d'urgence en cas de séjour sans autorisation valable. Elle exige le droit inconditionnel au mariage et le droit de participer aux mesures d'intégration en cas de séjour prolongé en Suisse.

Lien vers la prise de position : www.caritas.ch/prises-de-position

Contact:

Indication aux rédactions :
Marianne Hochuli, Service Politique de migration, responsable du
Secteur Études, Caritas Suisse, se tient à votre disposition pour de
plus amples informations.
Tél. : 041 419 23 20, courriel mhochuli@caritas.ch.



Plus de communiques: Caritas Schweiz / Caritas Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: