Caritas Schweiz / Caritas Suisse

Personnes déplacées de la guerre en Syrie: La Suisse doit soulager la détresse des réfugiés

Une terrible tragédie se déroule aux portes de l'Europe : tandis que 6,5 millions de personnes ont pris la fuite à l'intérieur de la Syrie, 2,6 millions ont cherché refuge dans les pays voisins.

Luzern (ots) - Dans une lettre ouverte, Caritas exhorte Didier Burkhalter, président de la Confédération et chef du Département fédéral des affaires étrangères, à augmenter cette année le montant de l'aide humanitaire à 100 millions de francs pour les personnes déplacées de la guerre en Syrie. De plus, au lieu des 500 réfugiés prévus, la Suisse devrait accueillir un contingent de 5000 réfugiés.

La Suisse a promis de verser 30 millions de francs en 2014 lors de la Conférence de l'ONU des pays donateurs pour la Syrie qui a eu lieu au début de l'année : Caritas demande au président de la Confédération d'augmenter ce montant pour qu'il atteigne 100 millions de francs. Cette augmentation est absolument indispensable au vu de l'ampleur de la misère des réfugiés, pour donner un signal de cette tradition humanitaire dont la Suisse se prévaut, et parce que le Parlement, dans ses débats sur les réfugiés, souligne régulièrement qu'il est préférable d'aider les réfugiés sur place plutôt que de les faire venir en Suisse.

La communauté internationale n'a clairement pas fait assez d'efforts pour mettre fin aux atrocités de la guerre en Syrie. Les efforts de médiation de la Suisse - qui a accueilli à Genève la Conférence de paix pour la Syrie, demeurée sans succès - ne suffisent pas non plus. En tant que membre de l'ONU, la Suisse doit s'engager avec détermination pour que cessent les massacres de la population civile et que les organisations d'aide aient accès aux personnes qui en ont besoin. La fin de cette catastrophe humanitaire doit être la priorité des efforts diplomatiques.

La moitié de la population syrienne dépend de l'aide humanitaire

Enfin, Caritas constate dans sa prise de position que la Suisse officielle n'a pas fait preuve d'une grande générosité en ce qui concerne l'accueil des déplacés de la guerre syrienne. L'accueil prévu de 500 réfugiés d'ici 2016 ne suffit pas. La Suisse pourrait accueillir 5000 réfugiés. En son temps, elle a accueilli sans trop de problèmes un nombre bien plus élevé de réfugiés hongrois, tchèques, cambodgiens et vietnamiens.

L'oeuvre d'entraide suisse rappelle qu'en l'espace de trois ans, 2,6 millions de réfugiés sont arrivés dans les pays voisins de la Syrie, et 6,5 millions de personnes sont déplacées en Syrie même. Au total, la moitié de la population syrienne dépend désormais de l'aide humanitaire.

Pour sa part, Caritas a réalisé ces deux dernières années des projets d'aide d'urgence aux réfugiés syriens pour un montant de 7,9 millions de francs.

Contact:

Information aux rédactions : le texte de la lettre ouverte au
président de la Confédération est accessible sur www.caritas.ch. On
peut également télécharger des photos sur : www.caritas.ch/photos.
Odilo Noti, responsable du secteur communication, Caritas Suisse,
courriel : onoti@caritas.ch,tél. 079 686 87 43 se tient à votre
disposition pour tous renseignements complémentaires.



Plus de communiques: Caritas Schweiz / Caritas Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: