Caritas Schweiz / Caritas Suisse

Aide après le séisme en Haïti
Caritas Suisse ouvre trois complexes scolaires

Lucerne (ots) - Le 6 mai, en présence de Hugo Fasel, directeur de Caritas Suisse, et d'Edita Vokral, ambassadrice suisse en Haïti, trois des cinq nouveaux centres scolaires prévus ont été inaugurés dans la région de Port-au-Prince. Une étape importante de l'aide apportée par Caritas après le tremblement de terre de 2010 a été franchie ce jour-là.

Au total, Caritas construit cinq complexes scolaires pour environ 2500 enfants. Les trois premiers, le centre Saint-Vincent de Paul à Gressier, le centre Sainte-Thérèse à Darbonne et le centre Anne Marie Javouhey à Bolosse ont été inaugurés le 6 mai. Les spécialistes du bâtiment de Caritas prévoient que les deux derniers centres scolaires seront terminés au printemps de l'année prochaine.

Le système scolaire d'Haïti, qui souffrait déjà de lacunes et d'insuffisances avant le tremblement de terre, avait subi un nouveau revers avec la catastrophe, qui avait notamment coûté la vie à plus de 1300 enseignants. Le Ministère de l'Éducation pour sa part estime qu'environ 40 000 enfants ont été tués dans le séisme. Et 4000 écoles ont été rasées par le tremblement de terre.

Collaboration avec la Confédération et des experts

Pour Caritas, la reconstruction des écoles fait partie depuis le début d'une philosophie claire. Peter Eppler, responsable de programme à Caritas, le dit: «Il nous semblait indispensable que les nouvelles écoles soient résistantes aux tremblements de terre. Il fallait aussi faire participer les responsables des écoles - ce sont souvent les paroisses - et les parents. Enfin, nous avons également coordonné nos projets avec le Ministère de l'Éducation. Cela n'a pas été de tout repos. Les autorités avaient en effet donné des directives concernant la taille des salles de classe, l'infrastructure des bâtiments et les installations nécessaires. Mais dès le début, elles ont complètement négligé la question de la résistance aux séismes.»

Caritas est donc entrée en contact avec les experts de la Direction du développement et de la coopération (DDC) et a pris conseil d'un spécialiste des constructions résistant aux tremblements de terre. Elle a confié les travaux à des entreprises haïtiennes, mais les architectes et ingénieurs de Caritas ont dû étroitement accompagner et superviser les travaux. «C'est ainsi seulement qu'on a pu garantir la qualité de construction nécessaire, explique Peter Eppler. Nous souhaitions construire simplement, mais solidement pour éviter dans toute la mesure du possible des coûts d'entretien par la suite.»

Mais Caritas ne se limite pas à des travaux de construction. La gestion des écoles est également au coeur de ses préoccupations. Le corps enseignant et les rectorats doivent apprendre non seulement à diriger une école, mais aussi à en poursuivre le développement.

Vous trouverez des illustrations à télécharger sous www.caritas.ch/fotos

Contact:

Odilo Noti, responsable du Secteur Communication
Tél.: +41/79/686'87'43
E-Mail: onoti@caritas.ch



Plus de communiques: Caritas Schweiz / Caritas Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: