Caritas Schweiz / Caritas Suisse

Table ronde sur la mise en oeuvre de la stratégie globale de la Suisse en matière de lutte contre la pauvreté
La pauvreté existe - il faut des mesures ciblées

Lucerne (ots) - Il n'y a pas si longtemps encore, la pauvreté en Suisse était un sujet tabou pour les politiques. Au printemps 2010, le Conseil fédéral a adopté la stratégie globale de la Suisse en matière de lutte contre la pauvreté, reconnaissant ainsi au plus haut niveau que la pauvreté existait en Suisse. Lundi prochain, le conseiller fédéral Alain Berset invite les parties à un dialogue portant sur la mise en oeuvre de cette stratégie de lutte contre la pauvreté. Caritas est d'avis que c'est là un pas important pour lutter concrètement contre la pauvreté en Suisse.

Depuis sa publication, la stratégie globale de la Suisse en matière de lutte contre la pauvreté a permis de considérer des mesures existantes, par exemple les mesures en matière de formation professionnelle, sous l'angle de la prévention de la pauvreté. C'est un pas dans la bonne direction. Mais une stratégie doit déployer plus d'effets: elle doit combler des lacunes et renforcer nettement des mesures éprouvées. Cela ne s'est pas suffisamment produit ces deux dernières années. D'autres mesures sont nécessaires pour protéger les enfants, notamment, ainsi que les familles, de la pauvreté. Ne pas investir aujourd'hui dans la formation et l'éducation des enfants, c'est prendre un grand risque pour l'avenir.

Caritas partage en grande partie la vision de la Confédération sur les champs d'action et les lacunes identifiés et pose les priorités suivantes:

Renforcer l'encouragement précoce

Il faut considérer les institutions éducatives complétant les possibilités familiales et celles concernant l'éducation de la petite enfance comme faisant partie du système de formation et les y intégrer. En matière d'encouragement précoce, il faut renforcer les offres existantes qui ont fait leurs preuves, notamment le travail parental. Les familles déjà défavorisées souffrent d'isolement social et de lacunes d'informations. Elles ont souvent de la peine à accéder aux offres éducatives et formatives même lorsque ces dernières existent. La Confédération doit aider les cantons à mettre sur pied des stratégies d'encouragement précoce.

Bourses pour jeunes et adultes pauvres

La formation est le meilleur moyen d'assurer aux gens une participation au marché du travail et de leur ouvrir une vie sociale. Il faudrait qu'une première formation professionnelle soit possible pour tous au moins jusqu'au niveau secondaire II. Pour permettre aux jeunes et aux adultes touchés par la pauvreté de se former, il faut renforcer le système des bourses. Sur le modèle de ce qui se fait dans le canton de Vaud, ce système de bourses devrait financer non seulement les coûts de formations, mais aussi, lorsque c'est nécessaire, les coûts de la vie.

Plus de revenus pour les ménages avec enfants

Il ne faut pas négliger la garantie du minimum vital pour les enfants ni le laisser se péjorer. En Suisse, les ménages avec enfants ne touchent aucun revenu supplémentaire par rapport aux ménages sans enfants. C'est un non-sens. L'an passé, le monde politique a refusé sur le plan national d'introduire des prestations complémentaires pour familles. Actuellement, les cantons sont en première ligne: toutes les familles touchées par la pauvreté ont droit à des prestations complémentaires.

Aujourd'hui, deux ans après que le Conseil fédéral a publié sa stratégie globale de la Suisse en matière de lutte contre la pauvreté, il faut absolument éviter que la situation de pauvreté de 600 000 personnes et la précarité pesant sur 400 000 autres personnes ne tombent à nouveau dans l'oubli, et il est encore plus important de trouver les moyens d'inverser cette tendance et de prévenir la pauvreté lorsque c'est possible.

Contact:

Stefan Gribi, responsable du département Information
Tél.: +41/41/419'22'37
E-Mail: sgribi@caritas.ch

Katja Remane, responsable de la communication pour la Suisse romande
Tél.: +41/41/419'23'36
E-Mail: kremane@caritas.ch



Plus de communiques: Caritas Schweiz / Caritas Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: