Caritas Schweiz / Caritas Suisse

Caritas Suisse: Pour une Suisse sociale tournée vers l'avenir

Lucerne (ots) - Dans sa prise de position à l'occasion des élections fédérales 2011, Caritas énumère trois défis centraux que le futur Parlement et le Conseil fédéral vont devoir prendre en main durant la prochaine législature. Caritas voit une nécessité de trouver des solutions dans les domaines de la politique sociale, de la politique migratoire et de la coopération au développement.

Selon Caritas, un premier défi consiste à réduire de moitié la pauvreté dans notre riche Suisse. C'est possible en adoptant des mesures de politique de formation, en multipliant les possibilités d'intégration sociale et professionnelle pour les chômeurs de longue durée et en édictant une réglementation juridique harmonisée de la garantie du minimum social d'existence.

Caritas est d'avis que pour être efficace, la politique de lutte contre la pauvreté ne devrait même pas laisser la pauvreté s'installer: «il faut une politique sociale axée sur l'investissement, c'est-à-dire une politique sociale dont les mesures ne se résument pas à des dépenses sociales, mais représentent des investissements pour le futur. Éviter la pauvreté est en fin de compte économiquement plus rentable que d'en assumer financièrement les conséquences.»

Dans le domaine de la migration, le second défi central, Caritas demande que l'on renonce à propager des discours xénophobes et que l'on garde le sens de la mesure dans les questions d'intégration. Elle invite également le Parlement à cesser de rogner encore sur le droit d'asile.

En ce qui concerne le troisième défi - la réduction de l'écart entre le nord et le sud -, Caritas invite notamment le Conseil fédéral et le futur Parlement à conserver le pourcentage de 0,5% du revenu national brut pour l'aide au développement. À moyen terme, ce chiffre devrait même passer à 0,7.

La prise de position de Caritas à l'occasion des élections fédérales se base sur la Constitution fédérale qui précise que la solidité d'une société se mesure au bien-être des plus faibles de ses membres. Caritas ne fait pas de recommandations partisanes ou portant sur des personnes. Son objectif est plutôt de mettre dans les mains des électrices et électeurs suffisamment de critères et d'éléments d'information pour que ces derniers puissent évaluer les candidats et les partis.

La prise de position de Caritas peut être téléchargée sur Internet, sur le site: www.caritas.ch/election

Contact:

Communication aux rédactions:
Hugo Fasel, directeur de Caritas
Tél.: +41/41/419'22'18
E-Mail: hfasel@caritas.ch

D'autres renseignements:
Odilo Noti, responsable du Secteur communication
Mobile: +41/79/686'87'43



Plus de communiques: Caritas Schweiz / Caritas Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: