Caritas Schweiz / Caritas Suisse

Caritas - Marché du travail à deux vitesses: davantage d'emplois précaires

    Berne (ots) - Malgré la crise financière actuelle, il semble que la Suisse vive dans le meilleur des mondes au niveau économique. Cependant, le marché du travail fonctionne actuellement à deux vitesses dans notre pays, créant un fossé entre ceux qui en font partie et ceux qui en sont exlus. Par ailleurs, il y a de plus en plus d'emplois précaires, en particulier parmi la main d'oeuvre non qualifiée. De plus, le chômage incompressible est en hausse. Voilà une partie des conclusions de l'Almanach social 2008 de Carlo Knöpfel, économiste chez Caritas Suisse. Cette précarisation des conditions de travail se constate également en Suisse romande auprès des Caritas régionales.

    Le nombre de personnes professionnellement actives a augmenté, de même d'ailleurs que leur productivité. En revanche, les salaires n'ont pas suivi ce mouvement et le plein emploi reste inatteignable. Carlo Knöpfel, économiste et responsable du secteur Etudes chez Caritas Suisse, montre dans cet Almanach social 2008 comment chaque crise économique laisse derrière elle un chômage structurel légèrement plus important qu'avant et augmente ainsi le nombre des personnes aux relations de travail précaires. De plus, le marché du travail segmente la population en insiders (ceux qui ont du travail) et outsiders (ceux qui n'en ont pas).

    Par ailleurs, les structures des ménages, les formes familiales et la compréhension de ces dernières ont énormément changé ces dernières années. Comme l'a souligné Carlo Knöpfel lors de sa conférence: "Le monde du travail change plus rapidement que celui des formes d'existences sociales, qui elles-mêmes évoluent nettement plus vite que ne le font les prestations de l'Etat social. Les mutations affectant le monde du travail mais aussi les modes de vie familiaux conduisent à de nouvelles attentes envers l'Etat social, auxquelles celui-ci ne peut pas toujours répondre avec la diligence voulue. Cependant, à la longue, l'Etat social ne peut pas ignorer les mutations qui affectent les conditions de travail et d'existence."

    Situation en Romandie

    En Romandie, les conditions de travail se sont également précarisées. Jean-No'l Maillard, directeur de Caritas Jura et président de la Conférence des Caritas romandes, ainsi que Pierre-Alain Praz, directeur de Caritas Vaud, proposent d'expérimenter une nouvelle voie avec les entreprises sociales: "Certains demandeurs d'emploi peuvent passer plusieurs années, ballottés entre chômage et aide sociale, dans une spirale qui semble sans fin. Caritas souhaite leur offrir une solution durable en expérimentant une nouvelle voie, sous la forme d'entreprises sociales. Ainsi, nous avons pris l'option de développer différentes entreprises sociales où les logiques économiques et sociales se complètent plutôt qu'elles ne s'opposent." A Neuchâtel, "L'activité économique est florissante depuis plusieurs mois, y compris dans notre région trop longtemps sinistrée. Malheureusement, cette situation réjouissante n'a que peu d'effets sur les personnes que nous recevons ", précise Hubert Péquignot, directeur de Caritas Neuchâtel en parlant du lieu d'accueil l'Espace des Montagnes. Pour Dominique Froidevaux, directeur de Caritas Genève, l'exclusion du marché du travail est malheureusement une réalité à Genève: "Les décisions d'inemployabilité prononcées par l'Office cantonal de l'emploi en janvier dernier en constituent la preuve la plus récente. Heureusement, en réagissant rapidement et en dénonçant publiquement l'illégalité de cette démarche, nous avons amené les autorités à annuler ces décisions". Tandis qu'à Caritas Fribourg, le problème de l'endettement reste une préoccupation majeure, selon Petra Del Curto, directrice : "Les statistiques démontrent une croissance constante du nombre de dossiers suivis (255 pour l'année 2007, soit 27 de plus qu'en 2006). Le profil de la population suivie reste semblable au fil des ans. Les dettes cumulées par les personnes suivies représentent 14 millions de francs. " En Valais également, la situation s'est péjorée selon Alexandre Antonin, directeur de Caritas Valais: "L'endettement est un problème qui nous préoccupe également et qui devient de plus en plus important. En 2007, nous avons traité 370 demandes, contre 315 en 2006."

    Carlo Knöpfel, Almanach social 2008, l'annuaire de Caritas sur la situation sociale en Suisse, Editions Caritas, 2008, 80 pages, 14 francs. Disponible dans les libraires ou chez Caritas Suisse, Löwenstrasse 3, 6002 Lucerne, tél. 041 419 22 22, fax 041 419 24 24, courriel: info@caritas.ch, Internet: www.caritas.ch/shop.

ots Originaltext: Caritas Suisse
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
M. Grégoire Praz
porte-parole de Caritas Suisse
Mobile: +41/79/637'62'85

Directeurs des Caritas régionales
via leur président M. Jean-Noël Maillard
Mobile: +41/78/635'73'83



Plus de communiques: Caritas Schweiz / Caritas Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: