Caritas Schweiz / Caritas Suisse

La détresse sociale n'est pas une faute imputable qu'à l'individu - Plus de 300 représentants du secteur social et politique se réunissent au Forum Caritas à Berne

    Lucerne/Berne (ots) - La responsabilité propre est souvent considérée comme remède miracle au démantèlement social. Au Forum Caritas 2007, près de 300 personnes se sont entretenues dans un esprit critique à ce sujet. Il en est ressortit que l'Etat social ne peut se retirer de sa responsabilité en dépit des jugements qui prétendent sans faire de nuance que c'est de la faute des personnes concernées si elles sont socialement défavorisées.

    Le sociologue Français Robert Castel a montré à Berne à quelque 300 représentants du secteur social, économique et politique combien l'insécurité augmente dans notre société actuelle. Le monde du travail se trouve dans un processus de transformation fondamental. Les rapports stables du travail salarié cèdent de plus en plus la place à des rapports de travail précaires. Pour Robert Castel, il est évident qu'il faut trouver des réponses sociopolitiques à ce phénomène et que la maîtrise de l'insécurité ne peut pas simplement être transférée aux personnes concernées.

    "Responsabilité propre est une exigence qui sonne bien à l'oreille et à laquelle de nombreux concitoyens souscrivent. Mais, si l'on vise par ce biais à une diminution de l'esprit de solidarité, à un retrait de l'Etat social et à transférer la responsabilité à ceux et celles qui ne parviennent de toute façon plus à faire face aux exigences du monde du travail, alors il faut de toute urgence fixer des limites très claires. 'La responsabilité propre' n'affranchit pas la société de sa responsabilité sociale." C'est avec ces mots que le président de Caritas Suisse, Monsieur Fulvio Caccia, a lancé la discussion au Forum Caritas.

    L'éditeur économique Werner Vontobel, l'historienne Regina Wecker de l'Universtié de Bâle, le correspondant pour la Chine de la NZZ, Urs Schoettli, et Erwin Carrigiet, président de l'Association Suisse de Politique Sociale ont pris la parole à propos des divers aspects de la responsabilité propre.

    Lors de la discussion de podium finale sur le thème «Comment garantir la sécurité sociale ?» Robert Castel, le conseiller national Fribourgeois Christian Levrat, président du syndicat Communication, Hans Rudolf Schuppisser, vice-directeur de l'Union patronale suisse, et la conseillère d'Etat St-Galloise Kathrin Hilber ont proposé quelques amorces de solutions.

    Caritas Suisse a publié pour ce Forum l'Almanach social 2007 consacré au thème "Responsabilité propre" (voir aussi www.caritas.ch).

ots Originaltext: Caritas Suisse
Internet: www.presseportal.ch

Conatct:
Odilo Noti
responsable du secteur Communication
Caritas Suisse
Tel.: +41/79/686'87'43



Plus de communiques: Caritas Schweiz / Caritas Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: