Caritas Schweiz / Caritas Suisse

Journée et dimanche des réfugiés les 15 et 16 juin 2002

Caritas: soutenir les réfugiés en Suisse et à l'étranger Lucerne (ots) - Les communautés religieuses de Suisse appellent chacun à soutenir les victimes de la violence et de la terreur à l'occasion de la journée et du dimanche des réfugiés les 15 et 16 juin prochains. Caritas Suisse a dû faire face en 2001 à une augmentation des demandes d'asile. L'organisation a par ailleurs mis sur pieds des projets contre le racisme et la traite des femmes et s'est engagée en faveur des réfugiés en Afghanistan même. Avec le slogan "ensemble", les diverses communautés religieuses de Suisse invitent les membres de toutes les communautés à faire un geste de solidarité en faveur des réfugiés. Elles rappellent qu'une fois en Suisse, les réfugiés n'en ont pas fini avec leurs préoccupations, qu'elles soient financières personnelles ou familiales. Caritas Suisse est active tant en Suisse qu'à l'étranger pour soutenir les victimes de la persécution, de la violence et de la terreur. En 2001, Caritas a dû faire face à une augmentation de 17% des demandes d'asile. Tous les requérants ont pu être logés dans les infrastructures existantes de Caritas. A Lucerne et Soleure, sur mandat des autorités, Caritas a en outre ouvert deux services de santé s'occupant notamment des démarches administratives liées à l'assurance maladie. Une aide à 8'000 familles Dans les cantons de Fribourg, Obwald, Schwytz et Zoug, Caritas conseille les réfugiés reconnus pour des questions relatives à l'aide sociale. Sur mandat du canton de Zoug, Caritas a par ailleurs ouvert un service spécialisé dans la lutte contre le racisme. Enfin, avec d'autres Caritas européennes, Caritas Suisse élabore un site Internet destiné à combattre la traite des femmes. A l'étranger, Caritas a mis sur pieds un programme de secours d'urgence en faveur des réfugiés afghans se trouvant au Pakistan ou déplacés à l'intérieur du pays. Ce programme d'aide d'urgence - distribution de médicaments, d'ustensiles de cuisines, de couverture, de vivres - a atteint 8'000 familles et coûté 500'000 francs. Caritas s'est ensuite engagée dans un programme d'aide alimentaire destiné aux femmes et aux enfants et a distribué des habits d'hiver. La reconstruction est actuellement au centre des préoccupations. Comme le rappellent les communautés religieuses, seul un geste de solidarité permet de tels engagements. Caritas vous remercie pour tout don: CP 60-7000-4. Appel pour le Sabbat et le Dimanche des réfugiés 2002 Ensemble! Veton a 12 ans. Il aime la pizza et le coca. Pendant ses loisirs, il aime surtout jouer au foot. Emir a 38 ans. Cet artisan doué collectionne les timbres-poste. Vimala a 29 ans. Elle aime faire la cuisine pour ses invités et passe beaucoup de temps avec sa fille. Veton, Emir et Vimala ne se connaissent pas, mais ils ont un point commun: ils vivent en Suisse depuis peu, car ils ont fui leur pays, la Yougoslavie, la Bosnie-Herzégovine et le Sri Lanka. Ils font ainsi partie des trois principaux groupes de réfugiés vivant dans notre pays. Avec 93'000 autres réfugiés en Suisse, ils essaient de prendre pied dans notre pays qui leur est encore étranger. Ils sont assaillis par les mêmes peurs et incertitudes. Ils sont arrivés les mains vides et ont besoin de protection. Dans le monde entier, plus de 50 millions de personnes sont en fuite. Elles ont tout laissé derrière elles: leur famille, leurs amis, leur travail et tous leurs biens. Elles ont vécu des tragédies à cause de leur couleur de peau, de leur appartenance religieuse ou pour une toute autre raison. Et elles se retrouvent seules, face à un avenir incertain. Le slogan de ce Sabbat et de ce Dimanche des réfugiés est "Ensemble!". Ensemble, représentants de différentes communautés religieuses et œuvres d'entraide, nous appelons à tendre la main aux réfugiés vivant en Suisse, à les aider à sortir de leur solitude et de leur isolement. Car une fois en Suisse, les réfugiés n'en ont pas fini avec leurs préoccupations, autant financières, personnelles que familiales. Si nous, réformés, catholiques romains, catholiques-chrétiens et juifs, allons ensemble à la rencontre des réfugiés, par-delà les frontières de nos propres confessions et religions, nous pouvons poser un signe. Partageons notre vie avec Veton, Emir et Vimala. Construisons avec eux un avenir commun. Nous pouvons faire un premier pas dans ce sens en soutenant des personnes et des organisations qui s'engagent pour les réfugiés et leur intégration. Fédération des Eglises protestantes de Suisse Thomas Wipf, président du Conseil Conférence des évêques suisses Mgr Amédée Grab, président Eglise catholique-chrétienne de Suisse Evêque Fritz-René Müller Fédération des communautés israélites de Suisse Prof. Alfred Donath ots Originaltext: Caritas Suisse Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Caritas Suisse Communication Tél. +41/41/419'22'22

Plus de communiques: Caritas Schweiz / Caritas Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: