HEKS - Hilfswerke der Evang. Kirche

Guerres en Syrie et au Soudan du Sud
Engagement de la Suisse en faveur des réfugiés absolument nécessaire

Zürich (ots) - A travers le monde, plus de 45 millions de personnes fuient des situations de guerre et de persécution. Parmi elles, trente millions sont déplacées à l'intérieur de leur propre pays. Moins de 20% des réfugiés arrivent dans les pays occidentaux. Le soutien et la solidarité sont impératifs.

Augmenter les contingents pour les réfugiés syriens à 5000 Plus d'un million de réfugiés syriens vivent actuellement au Liban et chaque jour, 2500 nouvelles personnes y sont enregistrées. Le pays est saturé par rapport à ses capacités d'accueil et ses infrastructures. Les réfugiés syriens y vivent donc souvent dans des conditions précaires. De leur côté, les Etats européens répondent à cette misère en érigeant des murs aux frontières. En 2012, une barrière de 10 km de long a été construite le long de la frontière grecque. En Bulgarie, depuis le printemps 2014, une clôture de sécurité de 30 km doit empêcher les réfugiés de passer de la Turquie en Europe.

L'EPER apporte une aide dans les camps de réfugiés au Liban. Mais les réfugiés ont besoin d'avoir des perspectives. Comme celles-ci ne sont envisageables ni dans le pays d'origine ni dans des pays voisins déjà dépassés, un signe de solidarité de la Suisse est nécessaire. C'est pourquoi l'EPER demande que les contingents de réfugiés syriens passent de 500 sur trois ans à 5000.

Réintroduction de la procédure aux ambassades Dans la province de Central Equatoria au Soudan du Sud, l'EPER aide des partenaires locaux à reconstruire et réhabiliter des villages et fournit une aide d'urgence aux personnes déplacées. Aide humanitaire et aide au développement et coopération efficace contribuent certes à ce que les personnes ne soient pas forcées de quitter leur pays, mais ne les protègent pas des conséquences d'une guerre civile éclatant brusquement. En avril 2014, rien qu'au Soudan du Sud, plus d'un million de personnes ont fui les combats violents : plus de 800 000 personnes à l'intérieur même du pays, environ 270 000 personnes dans les pays voisins comme l'Ethiopie, le Kenya, le Soudan et l'Ouganda. Le Kenya est aujourd'hui déjà le pays qui accueille le plus de réfugiés de toute l'Afrique. Et des pays tels que l'Ethiopie ne sont pas en mesure de gérer de tels afflux de réfugiés. Cette situation montre que l'accueil des réfugiés dans les Etats voisins constitue une réponse insuffisante aux drames qui se déroulent. Pour que ces personnes menacées ne se retrouvent pas exposées aux dangers d'une fuite et à des passeurs irresponsables, l'EPER demande la réintroduction immédiate de la procédure aux ambassades.

Liens :

   - Aide humanitaire de l'EPER au Liban 

http://www.heks.ch/fr/monde/aide-humanitaire/aide-durgence-en-faveur-des-refugies-syriens/

   - Aide humanitaire de l'EPER au Soudan du sud 

http://www.heks.ch/fr/monde/aide-humanitaire/aide-humanitaire-en-faveur-des-deplaces-internes-au-soudan-du-sud/

   - Pour en savoir plus sur l'EPER 

www.eper.ch

Contact:

Contact : Olivier Graz, responsable communication, tél.: 021 613 40
80,
portable : 078 661 08 97, e-mail : graz@eper.ch



Plus de communiques: HEKS - Hilfswerke der Evang. Kirche

Ces informations peuvent également vous intéresser: