KIPA / APIC

APIC sur ELIAS: Réflexion à propos du Forum Social Mondial de Porto Alegre

Eglise et mise en cause de l'hégémonie du discours néolibéral Jacques Berset, APIC Fribourg (ots) - En 2002, le monde est devenu encore plus inégalitaire et moins solidaire: à l'heure de la globalisation des marchés et de feu l'hégémonie du discours néolibéral, le fossé entre riches et pauvres s'est encore creusé ces dernières années. L'inégalité globale a en effet progressé très rapidement, - de 5% - selon les derniers chiffres publié par l'Economic Journal (janvier 2002) pour le compte de la Banque Mondiale. Selon cette étude, qui porte sur la période 1988-1993, les 1% des plus riches (50 millions de ménages) ont un revenu supérieur aux 60% des plus pauvres (2,7 milliards de personnes). En cinq ans, le revenu mondial réel par tête a progressé de 5,7%, mais tous les gains sont allés aux 20% des plus riches. Les 5% des plus pauvres, par contre, ont vu leurs revenus diminuer de 25%. Face à cette réalité, les discours rassurants et convenus des grands de ce monde réunis au Waldorf Astoria de New York pour le Forum Economique Mondial (WEF) n'y changeront rien. Malgré la volonté de certains de mettre la lutte contre la pauvreté au cœur des discussions du WEF, l'actuelle récession mondiale ne va pas favoriser la générosité de pays riches tétanisés par la lutte contre le terrorisme. Encouragé par le lobby des producteurs d'armements, le président Bush vient d'ailleurs d'augmenter le budget militaire américain de 55 milliards d'euros (+15%). Les pauvres paieront: des coupes budgétaires sont prévues dans l'éducation et les affaires sociales... ots Originaltext: APIC Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Agence de Presse Internationale Catholique APIC Tél. +41/26/426'48'11 Fax +41/26/426'48'00 E-mail:apic@dm.krinfo.ch Internet: www.kipa-apic.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: