KIPA / APIC

Colombie: Les syndicalistes sont devenus objectifs militaires"

Paramilitaires à la solde des multinationales du pétrole Fribourg (ots) - 3'000 syndicalistes colombiens ont été massacrés ces 12 dernières années par les agents des forces dites de sécurité ou par les paramilitaires. Défendre le droit à la dignité des ouvriers de ce pays relève du courage. César Carrillo, membre des travailleurs de l'industrie du pétrole, affirme que les syndicalistes sont devenus des "objectifs militaires" déclarés, au nom des intérêts du gouvernement et des multinationales. Il dénonce les multinationales du pétrole qui financent, selon lui, les paramilitaires. "En toute tranquillité, quitte à assassiner, ou à faire déplacer les populations autochtones au fur et à mesure de l'avancement des forages". Coca Cola, par exemple, assure Carrillo, fait aujourd'hui l'objet de poursuites judiciaires, "pour complicité avec des groupes paramilitaires et assassinats de syndicalistes". Des compagnies comme "Texaco", "British Petroleum" ou "Rebsol", en Espagne, pourraient aussi faire l'objet de poursuites judiciaires. Entre-temps, le énième accord entre les Forces armées révolutionnaires colombiennes (FARC) et le gouvernement a été conclu de justesse en fin de semaine passée, alors que les dernières escarmouches faisaient sur le terrain près d'une centaine de morts. But avoué: négocier un cessez-le-feu. Et faire avancer un processus de paix dont les acteurs discutent depuis des années, sans jamais aller au-delà des simples mots. "La Colombie est le pays au monde où l'on assassine le plus de syndicalistes, de journalistes et de militants des droits de l'homme. Ce genre d'activités est synonyme de mort", constate notre interlocuteur. ots Originaltext: APIC Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Agence de Presse Internationale Catholique APIC Tél. +41/26/426'48'11 Fax +41/26/426'48'00 E-mail:apic@dm.krinfo.ch Internet: www.kipa-apic.ch [ 001 ]

Ces informations peuvent également vous intéresser: