KIPA / APIC

APIC sur ELIAS: Eglises trop consensuelles et pas assezcritiques

Rencontre avec Mgr Hans Gerny, évêque démissionnaire de l'Eglise catholique-chrétienne

    Fribourg (ots) - Mgr Hans Gerny, 64 ans, quitte ses fonctions le 31 octobre après 15 ans de ministère épiscopal à la tête des quelque 14'000 catholiques chrétiens de Suisse. L’évêque «vieux-catholique» a invoqué comme motifs l'avenir et l'intérêt de l'Eglise: dans la situation actuelle, la relève doit être assurée par une personnalité disposant de forces nouvelles, qui puisse se charger de la conduite spirituelle des communautés catholiques-chrétiennes de Suisse, qui forment la troisième - et la plus petite - "Eglise nationale de Suisse".

    Les Eglises sont souvent trop «adaptées», commente Mgr Gerny, pour qui seule une Eglise ayant une position profilée interpelle les gens. Très engagé dans le mouvement cuménique, il relève un effet positif du document romain "Dominus Iesus". Soudain, on s’est remis à discuter de thèmes que l’on n’abordait plus par pure politesse.

    APIC: Quel est le défi majeur de l'évêque catholique-chrétien de Suisse ?

    Mgr Gerny: Le fond chrétien de notre civilisation est en train de disparaître. Dans l'Eglise aussi, beaucoup ont de la peine à se familiariser avec le Nouveau Testament, avec des questions comme la mort et la résurrection, l'amour du prochain et la communauté. Nous devons aborder les gens de façon nouvelle. Durant mon ministère épiscopal, j'ai toujours essayé d'analyser la situation et de faire comprendre que l'on ne devait pas continuer sur les sentiers battus d'une Eglise nationale, mais qu'un renouveau était urgent.

ots Originaltext: APIC
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Agence de Presse Internationale Catholique APIC
Tél.: +41 (0)26 426 48 11
Fax: +41 (0)26 426 48 00
E-mail: apic@dm.krinfo.ch
Internet: www.kipa-apic.ch



Plus de communiques: KIPA / APIC

Ces informations peuvent également vous intéresser: