KIPA / APIC

APIC: Suisse: La Ligue des femmes catholiques se profile dans la politique sociale et familiale

Fribourg (ots) - Influence à l'intérieur de l'Eglise, lobbying à l'extérieur La Ligue suisse des femmes catholiques (SKF) n'hésite pas à se démarquer de la Conférence des évêques suisses à propos de l'avortement, de l'homosexualité ou encore de l'article sur les évêchés. Soutenu par sa base, le SKF fait un grand travail de lobbying pour promouvoir sa politique sociale et familiale, assure sa présidente centrale Verena Bürgi-Burri. Ce n'est un secret pour personne. En Suisse comme ailleurs, l'Eglise est essentiellement l'affaire des femmes. Elles forment le gros de la troupe des personnes actives au sein de l'institution, bénévoles pour la plupart. Privée de ses innombrables ressources féminines qui assument toutes sortes de tâche et de fonctions au sein des paroisses et des communautés ecclésiales, l'Eglise aurait déjà rendu l'âme en de maints endroits. Ce fait, irréfutable, confère légitimité et puissance à une association faîtière comme la Ligue suisse des femmes catholiques, connue sous son sigle alémanique SKF. Et lorsque le SKF s'exprime au nom de ses 25'000 membres, il a toutes les chances d'être entendu. Comme par exemple sur la question de l'interruption de grossesse. Car la politique sociale et familiale est le fer de lance des activités de lobbying du SKF, explique à l'APIC sa présidente centrale, la Lucernoise Verena Bürgi-Burri, âgée de 51 ans. Le texte complet est disponible sur le service online ELIAS de l'ats, dans le menu principal " infopools " sous la rubrique " religion, Eglises et société ". ots Originaltext: APIC Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Agence de Presse Internationale Catholique APIC, tél. +41 26 426 48 11, fax +41 26 426 48 00, e-mail: apic@dm.krinfo.ch, Internet: www.kipa-apic.ch [ 002 ]

Ces informations peuvent également vous intéresser: