Eidg. Volkswirtschaftsdepartement (EVD)

EVD: Rapport sur la coordination de la promotion de l’image de la Suisse

Berne (ots) - Le Conseil fédéral a approuvé, le 9 décembre 2005, un rapport sur la coordination de la promotion de l’image de la Suisse. Il répond ainsi à deux postulats des Chambres fédérales, qui demandent un nouveau plan de promotion coordonnée. Le rapport expose quatre modèles possibles, avec leurs avantages et leurs inconvénients. Les deux conseils ont demandé au Conseil fédéral, dans des postulats datés du 30 mars et du 24 août 2004, un plan de promotion coordonnée de l’image de la Suisse. Le Conseil des Etats invite le gouvernement à mieux lier les actions des institutions étatiques et semi-étatiques de la Confédération en matière de promotion de l’image de la Suisse – Présence Suisse, Suisse Tourisme et Location:Switzerland. Le Conseil national le charge d’intégrer dans sa réflexion toutes les mesures de promotion prises par l’Etat, qu’elles soient culturelles, politiques ou économiques, y compris celles visant à promouvoir les produits d’origine suisse. Le rapport expose quatre modèles possibles pour améliorer la coordination. Le modèle « contrat de coopération » se fonde sur un programme pluriannuel qui serait élaboré et appliqué conjointement par les institutions s’occupant essentiellement de promotion de l’image de la Suisse, soit Présence Suisse, Suisse Tourisme, Location:Switzerland et Swissinfo. Les moyens de communication seraient produits en commun avec les autres organismes de promotion de la Confédération. La logistique, les achats et les services centraux seraient centralisés. Dans le modèle « holding », les institutions citées sont placées sous la direction stratégique d’une société de gestion, qui offre une plateforme de services communs. Les modèles « intégration du domaine central » et « intégration du domaine élargi » impliquent la création d’une société. L’intégration du domaine central ne concernerait que les institutions oeuvrant essentiellement à la promotion de l’image de la Suisse (Présence Suisse, Suisse Tourisme, Location:Switzerland et Swissinfo). Les autres organismes devraient alors se conformer aux critères impératifs de gestion de la marque fixés par la nouvelle société. Le modèle « intégration du domaine élargi », quant à lui, signifie la fusion de toutes les institutions financées par la Confédération, c’est-à-dire aussi l’Osec, les programmes à l’étranger de Pro Helvetia et les organismes de promotion des ventes agricoles. Comme le constate le rapport, les exigences du Parlement ne peuvent être remplies qu’au prix d’importantes modifications structurelles, la solution la plus conforme à ces exigences étant la fusion des organismes existants dans une société. Le modèle « intégration du domaine élargi », plus que tout autre, permet d’exploiter les potentiels de synergie. L’intégration de toutes les activités de promotion dans un organisme unique engendre cependant des risques politiques et des problèmes d’organisation, ce qui nuit à une réalisation rapide. Si la réorganisation se limite à une intégration du domaine central, les potentiels de synergie seront plus faibles, mais la réalisation plus facile. Il appartiendra aux Chambres fédérales de donner un mandat de mise en oeuvre au Conseil fédéral, sur la base des renseignements fournis par le rapport. Renseignements: Eric Scheidegger, Direction de la promotion économique, seco, tél. 031 322 29 59

Ces informations peuvent également vous intéresser: