Eidg. Volkswirtschaftsdepartement (EVD)

Les réseaux d'entreprises formatrices , un modèle pour créer de nouvelles places d'apprentissage

Berne (ots) - La création de nouvelles places d'apprentissage reste une priorité du Département fédéral de l'économie. Le conseiller fédéral Joseph Deiss s'est rendu ce matin à Zoug pour promouvoir le principe des réseaux d'entreprises formatrices. Ce modèle permet à plusieurs PME de se regrouper pour offrir de nouvelles places d'apprentissage aux jeunes. Le canton de Zoug est pionnier en la matière et compte trois réseaux formant actuellement 140 apprentis. Lors de sa visite à bildxzug, le plus ancien réseau de Suisse, le conseiller fédéral Deiss a encouragé les entrepreneurs à s'intéresser à cette formule qui a fait ses preuves depuis sa création en 1998. 88% des entreprises installées en Suisse comptent moins de 10 employés. Dans une situation économique morose, les PME hésitent à investir dans de nouvelles places d'apprentissage, d'autant que leur taille et leur domaine d'activités n'offrent pas suffisamment de diversité pour la formation de personnel. Les réseaux d'entreprises formatrices pallient ces inconvénients en permettant aux entreprises dont les activités sont complémentaires de créer de nouveaux postes de travail pour les jeunes. Une des entreprises ou une institution se charge alors de l'organisation de la formation. Pour les entreprises, les avantages sont multiples: allégements financier et administratif, diversification des risques et transfert de savoir. Les apprentis, pour leur part, tournent dans les entreprises auxquelles ils ont été attribués. Le système permet d'élargir leurs compétences professionnelles, d'acquérir des compétences interdisciplinaires et d'améliorer leurs perspectives d'emploi en étant en contact avec plusieurs employeurs. Le chef du Département fédéral de l'économie Joseph Deiss estime que le succès de cette formule est une véritable alternative au modèle traditionnel. "Elle est particulièrement bien adaptée aux petites sociétés et à toutes les entreprises actives dans les technologies de pointe et les secteurs très spécialisés, a-t-il remarqué. Ce modèle devrait encourager tous les employeurs qui hésitent encore à engager des jeunes!" De 1998, date de sa création, à 2005, bildxzug (prononcez "Bildigszug" sur le jeu de mots "Bildung Zug") a formé 190 apprentis dans des domaines très en vogue auprès des jeunes et dont l'offre est bien en dessous de la demande: employés de commerce, informaticiens et médiamaticiens. Aujourd'hui, ce réseau rassemble 90 entreprises et forme 108 apprentis. Les jeunes restent en moyenne un an chez leur employeur avant de passer dans une nouvelle entreprise. L'organisation et la responsabilité générale de l'apprentissage reviennent à bildxzug, une association de droit privé fondée par le canton de Zoug en collaboration avec les associations économiques du lieu. Renseignements: Christophe Hans porte-parole DFE 031 322 39 60, 079 705 14 57 Beatrice Cortiula-Karl communication Office formation professionnelle Zoug 041 728 51 66 Hugo Barmettler OFFT 031 323 20 29

Ces informations peuvent également vous intéresser: