Eidg. Volkswirtschaftsdepartement (EVD)

EVD: Conclusion d’un accord sur la promotion et la protection réciproque des investissements avec l’Algérie

      Berne (ots) - M. Joseph Deiss, président de la Confédération, a
reçu à Berne, le 30 novembre 2004, M. Abdelaziz Bouteflika,
président de l’Algérie. Un accord sur la promotion et la protection
réciproque des investissement entre les deux pays a été signé à
l’occasion de cette visite. M. Abdelaziz Bouteflika s’est rendu en
visite officielle en Suisse, accompagné d’une délégation de hauts
représentants des sphères politiques et de l’administration. Il
s’agissait de la première visite d’un président algérien depuis
l’indépendance de ce pays en 1962. Outre le président de la
Confédération, trois conseillers fédéraux, M. Pascal Couchepin, Mme
Micheline Calmy-Rey et M. Christoph Blocher, ont pris part à la
rencontre officielle.

    L’Algérie joue un rôle important aussi bien en Méditerranée qu’en Afrique. Elle est actuellement membre du Conseil de sécurité de l’ONU. Les discussions officielles entre les deux délégations ont permis d’approfondir les relations bilatérales dans toute leur diversité. Des thèmes internationaux d’intérêt commun, en particulier la coopération dans le bassin méditerranéen, ont également été abordés.

    M. Joseph Deiss, en sa qualité de chef du Département fédéral de l’économie, et le ministre algérien des finances, M. Abdellatif Benachenhou, ont signé un accord entre la Suisse et l’Algérie sur la promotion et la protection réciproque des investissements. Les principales dispositions de l'accord concernent le traitement des investissements étrangers, le transfert des revenus de l'investissement et d’autres paiements en rapport avec celui-ci, le rapatriement du capital, l'indemnisation en cas d'expropriation et les procédures de règlement des différends. Les deux pays montrent ainsi leur volonté d’améliorer le statut juridique de leurs investisseurs et de créer un climat propice aux placements de capitaux. L’Algérie, qui compte près de 32 millions d’habitants, dispose d’un grand potentiel économique.

    Avec des importations à hauteur de 140 millions de francs en 2003, l’Algérie est, en Afrique du Nord, le troisième client de l’économie suisse. La Suisse y exporte principalement des machines, des produits chimiques et pharmaceutiques et des denrées alimentaires. L’Algérie, dont les exportations vers la Suisse se sont élevées à 128 millions de francs en 2003, est le troisième fournisseur en hydrocarbures du pays.

Berne, le 30 novembre 2004

Renseignements: Achille Casanova, vice-chancelier, porte-parole du Conseil fédéral , tél. 031 322 27 03 Ivo Kaufmann, chef du secteur Investissements internationaux et entreprises multinationales, tél.031 324 08 54



Plus de communiques: Eidg. Volkswirtschaftsdepartement (EVD)

Ces informations peuvent également vous intéresser: