Eidg. Volkswirtschaftsdepartement (EVD)

EVD: Un meilleur positionnement pour les écoles supérieures

    Berne (ots) -


      Le Département fédéral de l’économie a chargé l’Office fédéral de
la formation professionnelle et de la technologie (OFFT) d’ouvrir la
procédure de consultation relative à une nouvelle ordonnance sur les
écoles supérieures. Les prescriptions proposées intègrent désormais
les domaines de la santé, du social et des arts (SSA). Elles
prévoient un cadre plus souple qui permettra aux écoles supérieures
de mieux se positionner sur le plan tant national qu’international.
L’ordonnance devrait entrer en vigueur à l’automne 2004. Alors qu’il
existe aujourd’hui neuf ordonnances, une seule et unique
ordonnance-cadre englobera à l’avenir les prescriptions minimales
valables pour les écoles supérieures de tous les secteurs
(technique; restauration, tourisme et économie familiale; économie;
agriculture et sylviculture; santé; social; beaux-arts et arts
appliqués). Les écoles supérieures bénéficieront ainsi d’un meilleur
positionnement en tant que voie d’études du niveau tertiaire non
universitaire. Elles auront aussi la possibilité d’offrir des études
post-diplôme. Dans ce sens, la nouvelle ordonnance apporte une
réponse appropriée au principe toujours plus répandu de
l’apprentissage tout au long de la vie.

    Avec l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sur la formation professionnelle le 1er janvier 2004, les domaines SSA sont passés du champ de compétences des cantons à celui de la Confédération. L’une des composantes essentielles de la nouvelle ordonnance mise en consultation est donc l’intégration des écoles supérieures des domaines SSA dans la compétence de l’OFFT.

    La nouvelle ordonnance offre également des nouveautés du point de vue des formes et de la langue d’enseignement. Elle prévoit notamment la reconnaissance de filières de formation et d’études post-diplôme proposées en anglais, alors que seule une part restreinte d’enseignement peut être actuellement dispensée dans cette langue. Ce principe devrait répondre aux attentes des écoles qui – surtout dans les secteurs du tourisme et de la restauration – offrent depuis longtemps des formations en anglais sans pouvoir proposer les titres en anglais correspondants reconnus par la Confédération.

    Les écoles supérieures s’inscrivent dans le prolongement de la formation professionnelle initiale et proposent des formations en prise directe avec les problèmes pratiques du secteur tertiaire. Elles délivrent annuellement quelque 3000 diplômes (restaurateur/trice–hôtelier/ère ES; économiste d'entreprise ES; technicien/ne ES). Un chiffre qui va croître avec l’entrée en vigueur de la nouvelle ordonnance, prévue pour l’automne 2004. Selon les prévisions, l’intégration des domaines SSA devrait à terme faire doubler le nombre de titres remis chaque année par les écoles supérieures reconnues par la Confédération.

Documentation: http://www.bbt.admin.ch/berufsbi/hoehere/hf/f/reform.htm > voir «Documents»

Renseignements: Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT, Rolf Peter, responsable du secteur Formation professionnelle supérieure, rolf.peter@bbt.admin.ch, tél. 031 323 75 67 ou 079 604 62 81  



Plus de communiques: Eidg. Volkswirtschaftsdepartement (EVD)

Ces informations peuvent également vous intéresser: