Eidg. Volkswirtschaftsdepartement (EVD)

EVD: Politique du marché du travail: la Suisse en bonne position en comparaison européenne

      Berne (ots) - Joseph Deiss, chef du Département fédéral de
l'économie, participera avec le statut d'observateur à la rencontre
informelle des ministres européens de l'emploi et des affaires
sociales qui se tiendra le 11 juillet 2003 à Varese. Les thèmes à
l'ordre du jour seront la politique du marché du travail, le
problème du travail au noir et la dimension sociale de la stratégie
de Lisbonne visant à accroître la compétitivité de l'économie
européenne. Au sommet européen de Lisbonne de mars 2000, l'Union
européenne s'est fixé pour objectif stratégique de devenir l'espace
économique le plus compétitif et le plus dynamique du monde. Le
processus dit de Lisbonne vise à porter le taux général d'emploi
près de la barre des 70% à l'horizon 2010.

    En Suisse, actuellement, le marché de l'emploi se porte en moyenne mieux que celui des pays de l'UE. Toutefois, cette situation relativement favorable ne devrait pas nous inciter à rester les bras croisés sur le front de la politique de l'emploi et de la politique sociale, estime Joseph Deiss. À ses yeux, la priorité de la Suisse est de réussir à long terme à conjuguer flexibilité du marché du travail et maintien des assurances sociales.

    C'est dans cet esprit que la Suisse a rejeté le projet visant à inscrire dans la loi une réduction du temps de travail. En 2003, un allégement de 1,2 milliard de francs a été consenti sur les charges salariales par l'abaissement des primes de l’assurance-chômage; une nouvelle réduction du même ordre de grandeur est prévue pour 2004. Les réserves de crises ont été libérées et la durée d'indemnisation en cas de chômage partiel a été prolongée. Enfin, la Suisse a lancé un ambitieux plan d'action pour dynamiser la croissance économique.

    Un autre facteur important pour le marché du travail est l'extension, aux nouveaux États membres de l'UE, de l'accord concernant la libre circulation des personnes conclu entre la Suisse et l'UE, qui permettra à l'économie suisse de s'ouvrir un nouveau bassin de main-d'œuvre. Les négociations relatives aux modalités de cet élargissement démarreront à la mi-juillet.

Renseignements: Evelyn Kobelt, DFE, chargée de la communication, tél. 031 322 20 59  



Plus de communiques: Eidg. Volkswirtschaftsdepartement (EVD)

Ces informations peuvent également vous intéresser: