Eidg. Volkswirtschaftsdepartement (EVD)

EVD: Développer l’Arc alpin et les régions frontière : Un débat de l’OCDE à Martigny: innovation et efficacité dans les politiques de développement territorial

      Berne (ots) - «Il faut promouvoir le développement de l’Arc alpin
suisse et des régions frontière» : telle est la déclaration du
Conseiller fédéral Joseph Deiss, à Martigny (VS), lors de la séance
d’ouverture d’une réunion de l’OCDE sur la politique régionale.
Rappelant que la politique régionale est, en Suisse, l’un des
piliers de la politique de développement, notre ministre de
l’économie entend relever la nécessité de mesures politiques propres
à soutenir la croissance dans les régions souffrant de handicaps
naturels (régions de montagne, zones rurales) ou institutionnels
(régions frontière limitrophes de pays membres de l’UE). Composé de
représentants de haut niveau des pays membres de l’OCDE, le Comité
des politiques de développement territorial de l’OCDE se réunit les
25 et 26 juin 2003 à Martigny. Dans plusieurs des pays concernés, on
est en train de prendre conscience du fait que les approches
traditionnelles du développement régional ont perdu de leur
efficacité.

    La rencontre de Martigny, à l’invitation de la Suisse, doit permettre un échange d’expériences sur les nouvelles approches de l’encouragement des régions et du développement de leur compétitivité. Les participants ont essentiellement à s’interroger sur deux points: quelles politiques sont le mieux adaptées et quel est le mode de coopération le plus efficace entre les différents niveaux des pouvoirs publics?

    Dans son discours d’ouverture, le chef du Département fédéral de l’économie (DFE) s’est proposé de souligner l’importance de la politique régionale pour un pays fédéraliste et multiculturel comme le nôtre. Constatant toutefois que cette politique, telle qu’elle a été pratiquée jusqu’ici, présente certains points faibles, il tient à relever que la Suisse a déjà jeté les bases d’une réorientation dans ce domaine.

    Toujours selon Joseph Deiss, les seules régions qui nécessiteront à l’avenir une intervention particulière de la politique régionale sont les régions de montagne, les zones rurales et les régions frontière. Les grandes agglomérations disposent en revanche de la masse critique suffisante pour maîtriser elles-mêmes les problèmes et enjeux qui sont les leurs, à condition toutefois que le cadre réglementaire mis en place par la Confédération le leur permette.

    Avec le concours des cantons et des régions, le DFE va préparer un projet de loi sur les mesures de politique régionale et le mettre en consultation, comme il en a reçu mission du Conseil fédéral.

Renseignements: Rudolf Schiess, seco, Politique régionale et organisation du territoire, tél. 079 237 07 29  



Plus de communiques: Eidg. Volkswirtschaftsdepartement (EVD)

Ces informations peuvent également vous intéresser: