Eidg. Volkswirtschaftsdepartement (EVD)

Le DFE encourage l’innovation et l'entrepreneuriat

Berne (ots) - M. le Conseiller fédéral Joseph Deiss a présenté vendredi le «Plan d’action du Département fédéral de l’économie (DFE) pour la promotion de l'innovation et de l'entrepreneuriat». Ce plan propose des mesures ciblées qui doivent contribuer à stimuler la croissance et permettre à la Suisse de consolider sa position parmi les nations les plus innovatrices du globe. M. le Conseiller fédéral Deiss y définit quatre priorités: 1) renforcement du domaine de la formation, de la recherche et de la technologie, 2) encouragement de l’entrepreneuriat, 3) amélioration de la collaboration entre l’économie, la formation et la recherche, 4) développement des instruments permettant d’évaluer sur le plan international nos performances en matière d’innovation et d’adapter en conséquence notre politique de promotion de l’innovation. «Afin de renouer avec la croissance, l’économie suisse doit convertir plus rapidement les bonnes idées en produits et en services, et les commercialiser de manière efficace», a déclaré M. le Conseiller fédéral Joseph Deiss lors de sa conférence de presse du 13 juin 2003. Son plan d’action précise de quelle manière les pouvoirs publics peuvent soutenir les entreprises dans ce domaine. Se basant sur le Message relatif à l’encouragement de la formation, de la recherche et de la technologie (domaine FRT) pendant les années 2004 à 2007, le Ministre de l’économie a fixé 4 axes prioritaires: 1. Renforcement du domaine FRT. La Confédération prévoit d’investir dans ce domaine environ 17 milliards de francs au cours des quatre prochaines années. Les instruments de promotion de l’innovation proches de la pratique que sont la formation professionnelle, les Hautes écoles spécialisées ainsi que la recherche appliquée et le développement seront dotés d'importants moyens financiers. 2. Encouragement de l’entrepreneuriat. M. le Conseiller fédéral Deiss souhaite renforcer le soutien accordé à la création d’entreprises. Son but est de susciter le plus tôt possible chez les jeunes des vocations d’entrepreneur et de généraliser les formations en entrepreneuriat. Dès 2004, des offres de formations spécifiques seront proposées par les Hautes écoles, qui fourniront aux aspirants créateurs d’entreprises les outils et les connaissances leur permettant de concrétiser leurs ambitions. 3. Amélioration de la collaboration entre l’économie, la formation et la recherche. Afin d’assurer un transfert optimal du savoir et des technologies, M. le Conseiller fédéral Deiss mise sur l’amélioration de deux interfaces: entre la recherche fondamentale et la recherche appliquée, entre l’économie et le domaine FRT. A ceci doit s’ajouter une meilleure coordination des politiques concernées entre la Confédération et les cantons. 4. Comparer nos résultats sur le plan international et apprendre des expériences des autres. M. le Conseiller fédéral Deiss souhaite également mettre en place les instruments permettant d’évaluer et de comparer systématiquement sur le plan international les performances de la Suisse en matière d’innovation, d’améliorer la contribution du domaine FRT à l’innovation et de tirer les enseignements des résultats obtenus par les autres pays et régions en la matière. Manuel Sager, responsable de la Communication du DFE, tél. 031 322 20 25, e-mail manuel.sager@gs-evd.admin.ch Thomas Bachofner, responsable de la Communication de l’OFFT, tél. 031 322 21 24, e-mail thomas.bachofner@bbt.admin.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: