Eidg. Volkswirtschaftsdepartement (EVD)

EVD: Les directeurs sanitaires chez le conseiller fédéral Joseph Deiss

      Berne (ots) - Une délégation de la Conférence des directeurs
cantonaux des affaires sanitaires (CDS) a rencontré ce matin le
conseiller fédéral Joseph Deiss et s’est prononcée en faveur de
l’intégration des HES- santé dans la loi révisée sur les hautes
écoles spécialisées. Par la même occasion, la CDS approuve
explicitement l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sur la
formation professionnelle au 1.1.2004, afin que soient créées sans
plus attendre des conditions et des compétences sans équivoque. A
l'heure actuelle, la discussion porte d'une part sur l'échéance à
laquelle les domaines santé, social et arts (SSA) seront intégrés
dans la révision de la loi sur les hautes écoles spécialisées, de
l'autre sur l'ampleur des moyens financiers qui leur seront
accordés. La mise à l'écart des domaines SSA de la loi sur les HES
aurait pour conséquence de reporter leur intégration dans le système
HES au-delà de 2008 et créerait une inégalité de traitement vis-à-
vis des autres domaines de niveau HES.

    En dépit d’un malaise ressenti à l’égard des conditions-cadre financières restrictives de la révision de la loi sur les hautes écoles spécialisées, la CDS, dans sa réponse à la consultation, a approuvé le transfert des hautes écoles spécialisées du domaine SSA dans la compétence de la Confédération en matière de réglementation. Cette intégration constitue un pas important en termes de politique de formation et dans la perspective d’un développement cohérent du paysage des HES en Suisse. L'intégration des domaines SSA est d'autant plus importante que la Suisse doit faire face à un manque considérable de main d’œuvre dans les professions de la santé et du social, professions qui concernent particulièrement les femmes. Une telle intégration accroîtrait la reconnaissance de ces professions au niveau international et favoriserait une plus grande mobilité. La CDS a confirmé sa position lors de son entrevue avec le conseiller fédéral Joseph Deiss.

    La CDS a par ailleurs demandé au Conseil fédéral de mettre de nouveaux moyens financiers à disposition des domaines de la santé, du social et des arts, tout en saluant le signe positif donné par la Commission de la science et de l'éducation du Conseil des Etats d'octroyer 40 millions de francs supplémentaires à ce nouveau domaine HES.

    Pour sa part, le Conseiller fédéral Joseph Deiss a souligné sa volonté d'intégrer les professions des domaines SSA dans la révision de la loi sur les HES. Le DFE accueille ainsi favorablement la proposition de la Commission du Conseil des Etats, mais rappelle que ce financement fait partie de l'enveloppe de quelque 17 milliards de francs alloués à l'éducation, la science et la recherche jusqu'en 2007.

    Par la même occasion, la CDS a clairement fait savoir qu’elle approuve l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sur la formation professionnelle au 1.1.2004. Vu l’annonce du prochain transfert, des cantons à la Confédération, de la responsabilité en matière de formation professionnelle, le paysage de la formation professionnelle dans le domaine de la santé se trouve dans une situation peu rassurante. Seule l’entrée en vigueur imminente, tant attendue, de la loi sur la formation professionnelle au début de 2004 sera de nature à clarifier la situation et à contribuer à son apaisement. Cela se répercutera aussi favorablement sur la satisfaction au travail des professionnels concernés et sur la relève potentielle.

Renseignements: Cornelia Oertle Bürki, secrétaire centrale suppl. CDS, Formation professionnelle: 031 356 20 20

Ursula Renold, directrice adjointe OFFT: 031 323 76 12  



Plus de communiques: Eidg. Volkswirtschaftsdepartement (EVD)

Ces informations peuvent également vous intéresser: