Eidg. Volkswirtschaftsdepartement (EVD)

EVD: Swiss Food Net: améliorer la sécurité et la qualité des aliments

      Berne (ots) - Lors de sa visite à la Haute école valaisanne à
Sierre le 17 mai prochain, Joseph Deiss, chef du Département fédéral
de l’économie, reconnaîtra Swiss Food Net comme réseau de
compétences national des Hautes écoles spécialisées. Le réseau
couvre tout le secteur de la transformation des produits agricoles
en denrées alimentaires et regroupe un large spectre de compétences.
Il a pour ambition d’améliorer la sécurité et la qualité des
aliments et de renforcer la compétitivité de l’industrie alimentaire
suisse. Font notamment partie de ce réseau tous les organes chargés,
au sein du secteur alimentaire, de la formation, de la recherche, de
la législation et du contrôle. La production y est représentée par
la Fédération des industries alimentaires suisses (FIAL). Doté du
statut de société simple, Swiss Food Net a un objectif majeur :
améliorer la sécurité et la qualité des aliments. Le réseau
fonctionne notamment sur la base de l’échange d’informations et de
la collaboration réciproque entre les partenaires affiliés. « A
travers la recherche, la formation et la formation continue des
cadres, nous pouvons en outre améliorer la compétitivité de
l’industrie alimentaire suisse », déclare Jean-Claude Villettaz,
coordinateur de Swiss Food Net et directeur de la recherche
appliquée et du développement à la Haute école valaisanne. Le
secteur alimentaire compte pas moins de 3000 entreprises qui
emploient plus de 60’000 collaborateurs.

    Swiss Food Net est à la hauteur de ses ambitions. Il propose, sous une même égide, un large éventail de solides compétences professionnelles. Font partie du réseau : l’EPFZ, des domaines d’études de trois Hautes écoles spécialisées, toutes les organisations suisses concernées par les technologies alimentaires et la science des aliments, la Fédération des industries alimentaires suisses (FIAL), quelque 200 entreprises comptant environ 30'000 collaborateurs et réalisant un chiffre d’affaires de 10 milliards de francs, ainsi que trois offices fédéraux.

    « Le réseau est ainsi en mesure de mobiliser le savoir-faire requis pour trouver des solutions novatrices à des problèmes concrets », précise Jean-Claude Villettaz. Depuis sa création, les partenaires du réseau ont réalisé avec succès pas moins de 40 projets complexes et, pour certains, de portée internationale. Ainsi, par exemple, le projet COST 915 (Coopération européenne dans le domaine de la recherche scientifique et technique), qui consistait à améliorer la saveur des fruits et des légumes dont l’absence est souvent déplorée par les consommateurs. Sur la base de recherches spécifiques approfondies sur des tomates, des fraises, des pommes et des abricots, de nouvelles méthodes de contrôle de la qualité ont ainsi été développées dans le cadre de Swiss Food Net. Le projet conclut notamment à une amélioration des techniques de culture et de production. Swiss Food Net participera par ailleurs au 6e programme cadre de recherche de l’Union européenne. Dans le cadre du projet Food value, les partenaires souhaitent développer de nouvelles technologies qui permettront d’indiquer avec précision le curriculum des denrées alimentaires et de remonter jusqu’à leur origine.

Renseignements: Thomas Bachofner, Communication, Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT), tél. 031 322 21 24, e-mail: thomas.bachofner@bbt.admin.ch

    Jean-Claude Villettaz, coordinateur de Swiss Food Net, Haute école valaisanne, tél. 027 606 85 11, e-mail: jclaude.villettaz@hevs.ch, URL: www.swissfoodnet.ch.

    Annexe:

Informations générales sur les réseaux de compétences nationaux des Hautes écoles spécialisées

    Membres de Swiss Food Net:

    Fédération des industries alimentaires suisses (FIAL). Elle représente quelque 200 entreprises qui emploient environ 30'000 collaborateurs et réalisent un chiffre d’affaires de 10 milliards de francs. Société suisse des sciences et technologies alimentaires (SOSSTA). Environ 800 membres actifs, notamment des ingénieurs agro- alimentaires EPF et des ingénieurs HES en technologie alimentaire. Société suisse d’hygiène des denrées alimentaires (SSHDA). Quelque 600 membres actifs, notamment des représentants de l’industrie et de la recherche. Société suisse de chimie alimentaire et environnementale (SSCAE). Environ 400 membres actifs, notamment des chimistes et des chimistes en denrées alimentaires. Société suisse de recherches sur la nutrition (SSRN). Quelque 300 membres actifs, notamment des médecins et des chercheurs actifs dans des universités, des hôpitaux ou des centres de recherche. Association suisse des ingénieurs agronomes et des ingénieurs en technologie alimentaire (ASIAT). Environ 2300 membres actifs, notamment des ingénieurs agronomes. Institut des sciences alimentaires et nutritives de l’École polytechnique fédérale de Zurich. Haute école valaisanne à Sion (Haute école spécialisée de Suisse occidentale): agroalimentaire et biotechnologie. École d’ingénieurs de Changins (Haute école spécialisée de Suisse occidentale): viticulture. École d’ingénieurs du canton de Vaud à Yverdon (Haute école spécialisée de Suisse occidentale): emballage et conditionnement. Haute école de Wädenswil (Haute école spécialisée de Zurich): agroalimentaire. Haute école suisse d’agronomie de Zollikofen (Haute école spécialisée de Berne): économie laitière. Office fédéral de l’agriculture (OFAG). Office fédéral de la santé publique (OFSP). Office vétérinaire fédéral (OVF).

Mise en réseau inédite du savoir pour l’économie

    L’idée qui préside à la création des réseaux de compétences nationaux des Hautes écoles spécialisées est de réunir les forces en présence et surtout d’offrir aux PME une solution inédite combinant savoir et connaissances afin qu’elles soient en mesure de résoudre des problèmes complexes. Sur la base d’évaluations d’experts indépendants, le Département fédéral de l’économie a déjà reconnu les dix réseaux suivants en tant que réseaux de compétences nationaux des Hautes écoles spécialisées: «reseaubois.ch», réseau de compétences pour l’économie forestière (http://www.reseaubois.ch); «MICROSWISS Network», réseau de compétences dans le domaine de la micro-électronique (http://www.microswiss.ch); «ICTnet», réseau de compétences pour les télécommunications (http://www.ictnet.ch); «IPLnet», réseau de compétences pour la productique et la logistique intégrales (http://www.iplnet.ch); «Swiss BioteCHnet», réseau de compétences dans le domaine de la biotechnologie (http://www.swissbiotechnet.ch/d/index.php); «Ecademy», réseau de compétences pour les affaires électroniques (e- business) et la cyberadministration (e-government) (http://www.ecademy.ch); «brenet», réseau de compétences pour la technologie du bâtiment et les énergies renouvelables (http://www.brenet.ch); «adminet», réseau de compétences en management public des hautes écoles spécialisées (http://www.adminet.ch); «MatNet», réseau de compétences pour les matériaux (http://www.matnet.ch); «Swiss Food Net», réseau de compétences pour la science et la technologie alimentaires (http://www.swissfoodnet.ch).



Plus de communiques: Eidg. Volkswirtschaftsdepartement (EVD)

Ces informations peuvent également vous intéresser: