Eidg. Volkswirtschaftsdepartement (EVD)

Pour le Conseiller fédéral Joseph Deiss le deuxième projet de modalités pour la négociation agricole à l'OMC ne tient pas suffisamment compte des revendications de la Suisse

      (ots) - Le Conseiller fédéral Joseph Deiss, Chef du Département
fédéral de l’économie, a pris connaissance de la deuxième version du
projet de modalités pour les négociations agricoles à l'OMC. Il
regrette que la requête de 75 pays suggérant une méthode de
réduction des droits de douane à la même enseigne que celle du cycle
de l'Uruguay (-36% en moyenne et 10% ou 15% au minimum) n'ait pas
retenu l'attention de Stuart Harbinson, président de la négociation
agricole.

    Il constate avec étonnement que le deuxième projet ne prévoit toujours pas de modalités sur les règles y compris des instruments pour la mise en œuvre de la multifonctionnalité (indications géographiques, information du consommateur).

    Le Conseiller fédéral Joseph Deiss reconnaît certaines améliorations ponctuelles proposées dans le domaine des payements directs découplés de la production (bien-être animal et environnement) qui se basent sur une proposition Suisse.

    Comme le nouveau texte n’est pas fondamentalement différent du premier, le Conseiller fédéral Joseph Deiss est d’avis que le texte ne peut pas être accepté comme base de négociation. Pour ce faire le texte devrait être fondamentalement modifié quant à l’approche et le contenu (règles et chiffres).

    Il a instruit sa Délégation de négociation de veiller à un texte sur les modalités qui permet de sauvegarder les intérêts des agricultures vulnérables. Elle continuera à œuvrer activement dans la négociation en vue de trouver un compromis acceptable pour tous. Pour la Suisse toute négociation OMC porte sur une négociation par étapes et non sur une libéralisation radicale.

Renseignements: Ambassadeur Luzius Wasescha, seco, Tel. 031 / 322 23 33  



Plus de communiques: Eidg. Volkswirtschaftsdepartement (EVD)

Ces informations peuvent également vous intéresser: