Eidg. Finanz Departement (EFD)

Le programme d'allégement budgétaire soutient la croissance économique à long terme

Berne (ots) - 11 sep 2003 (DFF) Le Conseil fédéral est convaincu qu'il est nécessaire d'améliorer les conditions cadres de l'activité économique afin de faciliter durablement la croissance économique. Ainsi, comme il l'écrit dans sa réponse au conseiller aux Etats Filippo Lombardi (PDC/TI), le programme d'allégement budgétaire 2003 soutient à long terme une croissance économique durable et contribue ainsi à garantir, à l'avenir, l'accomplissement des tâches étatiques. Dans sa recommandation du 20 juin 2003, Filippo Lombardi priait le Conseil fédéral d'examiner la compatibilité du programme d'allégement budgétaire 2003 avec la conjoncture et de veiller à ce que les mesures d'économies en principe nécessaires ne s'avèrent pas contre-productives. Il mentionnait notamment le fait que d'éventuelles retombées négatives dudit programme sur la croissance pourraient aller à l'encontre de l'efficacité des coupes budgétaires prévues. Dans sa réponse, le Conseil fédéral souligne que les mesures prévues ne déploieront tous leurs effets qu'à partir de 2006, soit lorsque l'économie suisse devrait avoir repris le chemin de la croissance. Le gouvernement tient compte de la situation économique difficile que le pays traverse actuellement puisqu'il assainit les finances fédérales non pas d'un coup, mais par étapes, jusqu'en 2007. Cela permet de ne pas compromettre la reprise conjoncturelle et de répondre efficacement à l'exigence d'une politique budgétaire compatible avec l'évolution de la conjoncture. Le Conseil fédéral estime que les effets négatifs du programme d'allégement budgétaire 2003 sont supportables, comme le confirme une étude de l'institut bâlois de recherches économiques BAK. L'effet de freinage à court terme sur l'activité économique sera compensé, à long terme, par des effets positifs, tels l'élargissement de la marge de manoeuvre du pouvoir politique et la suppression des reports de charges sur les générations futures. Renseignements: Peter Saurer, Administration fédérale des finances, tél. (031) 322 60 09 Andreas Pfammatter, Administration fédérale des finances, tél. (031) 322 60 54 Département fédéral des finances DFF Communication CH-3003 Berne http://www.dff.admin.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: