Eidg. Finanz Departement (EFD)

Le conseiller fédéral Kaspar Villiger présidera l'assemblée annuelle du FMI et de la Banque mondiale à Dubai

      Berne (ots) - 10 sep 2003 (DFF) L'assemblée annuelle commune du
Fonds monétaire international (FMI) et du groupe de la Banque
mondiale se tiendra à Dubai les 23 et 24 septembre prochains. Cette
année, la présidence du Conseil des gouverneurs sera assumée par la
Suisse, en la personne de Kaspar Villiger, chef du Département
fédéral des finances. Les organes consultatifs du FMI et de la
Banque mondiale, à savoir le Comité monétaire et financier
international (CMFI) et le Comité du développement se réuniront les
21 et 22 septembre. Les débats menés à Dubai porteront
principalement sur la situation économique mondiale ainsi que sur le
rôle joué par les institutions de Bretton Woods dans le cadre des
Objectifs de développement pour le millénaire (ODM).

    Comme le veut la tradition, l'assemblée annuelle des institutions de Bretton Woods se déroule tous les trois ans hors de Washington. Après Hong Kong en 1997, et Prague en l'an 2000, c'est le monde arabe qui accueillera pour la première fois cette manifestation à Dubai (Emirats Arabes Unis). La présidence de l'assemblée annuelle, qui est assurée à tour de rôle par les différents continents, incombe cette année à un pays européen. La Suisse a ainsi été désignée pour la première fois pour occuper cette fonction qui sera assumée par le conseiller fédéral Kaspar Villiger, chef du Département fédéral des finances.

    Le 20 septembre, les membres du groupe de vote dirigé par la Suisse se retrouveront à Dubai. Ce groupe comprend, outre des représentants de la Suisse, des représentants de l'Azerbaïdjan, du Kirghizistan, de la Pologne, de la Serbie et du Monténégro, du Tadjikistan, du Turkménistan et de l'Ouzbékistan. Réunis dans le cadre d'un séminaire, ceux-ci pourront ainsi discuter des expériences qu'ils ont accumulées dans le domaine des stratégies visant à réduire la pauvreté. Cette rencontre doit permettre à chacun des pays concernés de procéder à de fructueux échanges de vues.

    Au sein du Comité monétaire et financier international (CMFI), les ministres traiteront de la situation économique mondiale, des derniers développements en matière de prévention et de résolution des crises ainsi que du rôle joué par le FMI dans les pays à bas revenu. Etant donné que la majorité nécessaire à la mise sur pied d'un mécanisme de restructuration de la dette souveraine pour les pays surendettés n'a pas pu être atteinte lors de l'assemblée de printemps 2003, la discussion sur la résolution des crises se concentrera sur l'application de clauses d'actions collectives dans les contrats d'emprunts d'Etats ainsi que sur l'avancement des travaux d'élaboration d'un code de bonne conduite concernant l'endettement des pays émergents. Compte tenu du consensus de Monterrey, il sera également question de la contribution que le FMI apporte dans le cadre des Objectifs de développement pour le millénaire, dans le cadre de sa mission consistant à stabiliser l'économie mondiale et à mener des réformes structurelles.

    Tant le CMFI que le Comité du développement traiteront du programme de désendettement global pour les pays pauvres très endettés qui découle de l'initiative PPTE. Les ministres se pencheront sur les raisons qui ont entravé la bonne marche de cette initiative et détermineront les mesures pouvant être prises pour remédier à la situation.

Comité du développement

    Dans le cadre de la réunion du Comité du développement, les gouverneurs de la Banque mondiale vont aborder la question d'un soutien financier approprié à une politique macro-économique adaptée aux pays en développement. Ce soutien implique avant tout un meilleur ciblage des flux financiers, un renforcement de l'efficacité de l'aide publique au développement, ainsi que son augmentation. Les autres thèmes majeurs qui seront discutés par les gouverneurs sont l'initiative sur le renforcement du droit de vote et de la participation des pays en développement et en transition dans les instances décisionnelles de la Banque mondiale et du FMI ainsi que le bilan des négociations commerciales de Cancun. Par ailleurs, il sera question de la mise en oeuvre du suivi des politiques, actions et résultats en vue d'atteindre les Objectifs de développement pour le Millénaire (ODM), des progrès dans le domaine des Cadres stratégiques de lutte contre la pauvreté (PRSP) et de l'initiative PPTE ainsi que de la mise en oeuvre du plan d'action de la Banque mondiale en matière d'infrastructures.

    La délégation suisse comprend le conseiller fédéral Kaspar Villiger (chef de la délégation), Jean-Pierre Roth, président de la direction générale de la Banque nationale suisse, Oskar Knapp, ambassadeur, chef du domaine de prestations Développement et transition du Secrétariat d'Etat à l'économie et Serge Chappatte, sous-directeur de la DDC.

DEPARTEMENT FEDERAL DES FINANCES (DFF) DEPARTEMENT FEDERAL DE L'ECONOMIE (DFE) DEPARTEMENT FEDERAL DES AFFAIRES ETRANGERES (DFAE)

Services de presse et d'information

Renseignements: Giorgio Dhima, Administration fédérale des finances, tél. 031 322 60 48 Darius Kurek, Secrétariat d'Etat à l'économie, tél. 031 325 0577 Christine Grieder, DDC, tél. 031 322 34 89

Département fédéral des finances DFF Communication CH-3003 Berne http://www.dff.admin.ch



Plus de communiques: Eidg. Finanz Departement (EFD)

Ces informations peuvent également vous intéresser: