Eidg. Finanz Departement (EFD)

Placements en actions du Fonds de compensation de l'AVS

Berne (ots) - 09 déc 2002 (DFF) Les pertes de valeur de quelque 2 milliards de francs que le Fonds de compensation de l'AVS a essuyées depuis 1997 sur ses placements en actions en raison de l'évolution négative des marchés boursiers internationaux devraient être compensés à long terme par des bénéfices. Voilà en substance ce que le Conseil fédéral a répondu aux interpellations déposées par les conseillers nationaux Lili Nabholz (PRD/ZH) et Arthur Loepfe (PDC/AI). Il a en outre relevé que le conseil d'administration du Fonds de compensation de l'AVS a réduit de 40 à 25 % la quote-part d'actions prévue à moyen terme. Cette dernière s'élève actuellement à 19 %. Dans son interpellation, la conseillère nationale Lili Nabholz a cherché à connaître les répercussions de la stratégie de placement depuis son introduction. Quant à Arthur Loepfe, il a demandé si, étant donné la volatilité du cours des actions, une quote-part de placements allant de 25 à 30 % (au lieu des 40 % visés à terme) ne serait pas plus appropriée. A ce propos, le Conseil fédéral relève notamment que, compte tenu de la marge de manœuvre accrue découlant de la 10e révision de l'AVS, le conseil d'administration du Fonds de compensation de l'AVS a défini une stratégie de placement censée générer à long terme un rendement plus élevé que les obligations de la Confédération et prévoyant, entre autres, des placements sous forme d'actions. Tenant compte d'une motion des commissions de gestion, les Chambres fédérales ont décidé de diversifier les placements et d'investir également en actions étrangères. La modification à ce sujet de la loi fédérale sur l'assurance-vieillesse et survivants est entrée en vigueur le 1er février 2001. Dans sa réponse, le Conseil fédéral indique aussi que, pour la période allant de 1997 à fin août 2002, les investissements en actions, dont la quote-part constitue actuellement 19 % du portefeuille, ont entraîné une perte de 2 milliards pour le Fonds de compensation de l'AVS, tandis que les autres catégories de placements ont rapporté 5 milliards. Le Fonds mène une politique de placement axée sur le long terme. A la longue, les risques qui en découlent devraient donc être compensés par un rendement plus élevé. Le conseil d'administration du Fonds de compensation de l'AVS prévoit une mise en œuvre prudente de la stratégie des placements en actions. Suite à un réexamen régulier de cette stratégie, il a adapté son objectif en réduisant de 40 à 25 % la quote-part d'actions prévue. Renseignements: Dominique Salamin, gestionnaire du Fonds de compensation de l'AVS, tél.: 022 795 95 28 Département fédéral des finances DFF Communication CH-3003 Berne http://www.dff.admin.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: