DEZA

Ouragan Stan en Amérique centrale La Suisse accroît son aide

    Berne (ots) - Berne, le 12 octobre 2005

    La somme engagée par l'Aide humanitaire augmente à 800'000 francs. Cinq experts suisses ont été déployés sur le terrain, quatre au Guatemala et un au Salvador. Outre les actions d'urgence, la Suisse renforce ses programmes dans le domaine de la prévention des catastrophes naturelles.

    Une semaine après le passage de l'ouragan Stan sur l'Amérique centrale, la situation demeure précaire dans plusieurs pays, surtout au Guatemala et au Salvador. Des chutes de pluie risquent toujours de provoquer des glissements de terrain dans les zones sinistrées.

    A ce jour, on déplore quelque 2000 morts dans les pays concernés et environ 150'000 personnes vivent encore sous des abris de fortune. A courte échéance, les besoins les plus urgents pour la population sont la nourriture, l'eau potable et des abris. Sur place, les secours sont coordonnés par les autorités nationales et l'ONU.

    La mission des experts suisses sur le terrain consiste à organiser et à coordonner la distribution du matériel de secours acheté sur place (surtout des abris), à mettre en oeuvre les premières actions d'urgence (assainissement d'eau) et à évaluer les possibilités d'actions ultérieures, notamment en matière de préparation et de prévention des catastrophes naturelles.

    La semaine dernière, la Suisse avait déjà engagé une somme de 300'00 francs en faveur des victimes de Stan. Ce montant a maintenant été augmenté à 800'000 francs au total – 650'000 pour le Guatemala (dont 300'000 pour le Programme alimentaire mondial) et 150'000 pour le Salvador. Cinq membres du Corps suisse d'aide humanitaire se trouvent maintenant dans les régions les plus touchées – quatre au Guatemala et un au Salvador.

    Toutes les opérations entreprises se font en étroite collaboration avec les autorités locales et les partenaires de la DDC, y compris plusieurs organisations non gouvernementales suisses.

    L'Aide humanitaire de la DDC a étoffé sa présence en Amérique centrale depuis qu'elle a été ravagée par l'ouragan Mitch en 1998. Depuis 2001, elle est très active dans le secteur de la prévention des catastrophes naturelles.

DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA COOPÉRATION (DDC) Médias et communication

    Renseignements complémentaires: Jean-Philippe Jutzi, porte-parole de la DDC, tél 031 324 91 68 ou 079 292 08 49; e-mail jean- philippe.jutzi@deza.admin.ch.



Plus de communiques: DEZA

Ces informations peuvent également vous intéresser: