DEZA

DEZA: La coopération internationale de la Suisse: rapport annuel 2003 Contribution à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement

Berne (ots) - Berne, le 24 juin 2004 Contribution à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement L'aide publique au développement fournie par la Suisse s'est montée en 2003 à 1,745 milliard de francs suisses selon le « Rapport annuel de la coopération internationale de la Suisse 2003 » publié aujourd'hui par la Direction du développement et de la coopération et par le Secrétariat d'État à l'économie (seco). Au cours de l'année 2003, qui fait l'objet du rapport, la DDC a apporté son soutien à quelques 1000 projets dans le monde entier. L'organisation emploie en tout près de 550 personnes en Suisse et à l'étranger ; à cet effectif s'ajoutent 900 employés locaux dans les pays partenaires. La coopération au développement de la DDC s'est concentrée essentiellement sur 17 pays prioritaires et 6 programmes spéciaux; une aide humanitaire a par ailleurs été apportée, dans le monde entier également, partout où elle était le plus nécessaire. La coopération avec l'Est s'est concentrée sur 9 pays prioritaires et 2 programmes régionaux. Les organisations de l'ONU, la Banque mondiale et les banques de développement régionales comptent parmi les partenaires les plus importants de la DDC dans le domaine de la coopération multilatérale. L'année 2003 aussi a connu une étroite collaboration entre la DDC et le seco. Les mesures de politique économique et commerciale du seco sont mises en œuvre par un effectif de 55 personnes dans 28 pays prioritaires du Sud et de l’Est. Les deux offices fédéraux affirment dans un éditorial commun qu’ils « entendent contribuer activement à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement et à la mise en oeuvre des déclarations adoptées par les conférences mondiales au cours de la dernière décennie ». Les dépenses au titre de l’aide publique au développement (APD) se sont élevées en tout, l’an dernier, à 1,745 milliard de francs. Ce montant représente 0,38 % du revenu national brut (RNB). En comparaison avec l’année précédente, ceci constitue un accroissement de l’aide de 0,06 % (0,32 % en 2002). La hausse de l'APD suisse par rapport à 2002 est toutefois surtout due à la pratique de notification des contributions aux institutions financières de développement et à certains ajustements statistiques. La première des trois notes en vue de la 13ème reconstitution des fonds de l'Agence internationale de développement (IDA) n'a en effet pas pu être émise en 2002 à cause du retard pris dans la finalisation des négociations et n'a pu être déposée qu'en 2003. Une situation similaire s'est présentée en ce qui concerne le Fonds africain de développement (FAD-9). Ces deux retards ont conduit à une hausse de l'APD de quelque 200 millions de francs suisses, soit de 0,04 % du RNB par rapport à 2002. Les directives de l'OCDE relatives au calcul de l'APD sont régulièrement revues et adaptées à l'évolution de la coopération internationale. Aussi les prestations de la Suisse entrant en considération pour l'APD incluent-elles désormais également les mesures de désendettement en faveur des pays en développement, ainsi que des activités de promotion de la paix et de la sécurité. La coopération multilatérale, la coopération bilatérale au développement, la coopération avec l’Europe de l’Est et la CEI, la coopération économique avec les pays en développement et en transition, l’aide humanitaire constituent les principaux chapitres du rapport annuel de la DDC et du seco qui est complété par une annexe statistique. Le rapport annuel est disponible en français, en allemand, en italien et en anglais. On peut le commander à l’adresse électronique info@deza.admin.ch ou par téléphone au numéro 031 322 44 12. Le rapport peut aussi être téléchargé sur les sites www.deza.admin.ch ou www.seco.admin.ch . DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT SECRÉTARIAT D’ÉTAT À ET DE LA COOPÉRATION (DDC) L’ÉCONOMIE (seco) Médias et communication Communication Pour de plus amples informations, s’adresser à: Joachim Ahrens, porte-parole de la DDC Martin Roth, seco Controlling Tél. 031 322 35 59 Tél. 031 324 08 99

Ces informations peuvent également vous intéresser: