DEZA

DEZA: Le savoir appartient à tous ! Conférence de presse annuelle de la DDC sur le thème « Savoir et développement »

      Berne (ots) - « Le savoir est le moteur de tout développement », a
déclaré Walter Fust lors de la conférence de presse annuelle de la
DDC. Il a esquissé l’avenir de la coopération avec l’Est ainsi que
les priorités de la coopération suisse au développement pour cette
année. La présentation d’exemples de projets a montré comment des
pas décisifs vers le développement pourront être accomplis grâce à
la transmission du savoir.

    L’orientation conséquente des programmes de la DDC vers la réalisation des Objectifs de développement pour le millénaire de l’ONU (Millennium Development Goals, MDG), la nouvelle réglementation légale et financière de la coopération suisse avec l’Europe de l’Est et la CEI, ainsi que l’assurance de la continuité de la coopération au développement avec la Bolivie, le Népal et la Géorgie, pays affectés par des crises politiques : telles sont d'importantes priorités pour les activités de la DDC en 2004, comme l’a expliqué Walter Fust, Directeur de la DDC, à l’occasion de la conférence de presse annuelle qui s’est tenue à Berne. Simultanément, la DDC entend sensibiliser le grand public et ses partenaires à l’importance décisive que revêt le savoir pour le développement.

    « Le savoir est la condition préalable à remplir pour que les êtres humains puissent prendre leur destin en mains et améliorer leur existence par leurs propres forces. Il est le moteur essentiel de tout développement », a précisé Walter Fust pour motiver le choix du thème annuel 2004. « La DDC considère depuis toujours que l’une de ses tâches les plus urgentes est de promouvoir et de faciliter l’accès à l’information et au savoir. » À côté de la conduite des programmes aux plans bilatéral et multilatéral, ceci se fait également par le biais d’efforts actifs en vue de renforcer les réseaux institutionnels et techniques en Suisse et à l’étranger, a ajouté Walter Fust.

    Le savoir au service du progrès La DDC a présenté trois projets illustrant ces aspects, projets exemplaires destinés à montrer comment le recours ciblé au savoir permet d’accomplir des progrès durables. Ainsi par exemple, la DDC soutient en Albanie un projet de formation pour les jeunes chômeurs. Il s’agit d’une offre très diversifiée de cours permettant aux participants d’acquérir à peu de frais des connaissances dans diverses professions artisanales, ce qui ne manque pas d’augmenter considérablement leurs chances de trouver un emploi sur le marché du travail. Plus de 80 pour cent de ceux qui ont suivi ces cours ont maintenant trouvé un revenu au cours du semestre suivant la fin de cette formation.

    Un projet mené au Salvador contribue avec succès à réduire pour les plus défavorisés les conséquences néfastes des catastrophes naturelles telles que les séismes et les inondations. Le savoir considérable que détiennent les populations locales sur la nature est associé aux méthodes les plus modernes d’analyse de risque, permettant ainsi le développement d’un programme très complet de prévention et de reconstruction.

    Après que l’industrie pharmaceutique eut largement cessé ses recherches dans le domaine du paludisme, la DDC et d’autres agences donatrices ont créé une structure d’un type nouveau afin de promouvoir le développement de nouveaux médicaments contre le paludisme, développement dont la nécessité est urgente. Dans ce but, ce projet rassemble des représentants de l’économie privée et du secteur public en un partenariat novateur.

DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA COOPÉRATION (DDC) Médias et communication

Pour de plus amples informations : Barbara Affolter, porte-parole – Téléphone : 031 323 08 63 – Courriel : barbara.affolter@deza.admin.ch



Plus de communiques: DEZA

Ces informations peuvent également vous intéresser: