DEZA

DEZA: Les Nations Unies lancent l’Appel humanitaire 2004

Berne (ots) - A New York puis dans cinq autres villes dont Genève, elles demandent 3 milliards de dollars pour secourir les victimes de 21 crises ou conflits. C’est le 18 novembre que les Nations Unies et d’autres organisations d’entraide ont lancé leur Appel humanitaire 2004 à New York. Celui-ci mentionne 21 crises dont 17 ont l’Afrique pour théâtre : l’Afrique du Sud, l’Afrique occidentale, l’Angola, le Burundi, la Côte d’Ivoire, l’Erythrée, la Guinée, le Libéria, l’Ouganda, la Région des Grands Lacs, la République centrafricaine, la République populaire du Kenya, la Sierra Leone, la Somalie, le Soudan, la Tanzanie, le Zimbabwe; y figurent également les territoires palestiniens occupés, ainsi que le Tadjikistan, la Tchétchénie et les pays voisins (Fédération de Russie). Le 18 novembre, c’est Kofi A. Annan, Secrétaire général de l’ONU, qui a été le principal orateur de cette manifestation. Jan Egeland, coordinateur des secours d’urgence et second Secrétaire général pour les affaires humanitaires et Mark Malloch Brown, Administrateur des programmes d’aide au développement des Nations Unies, étaient également présents. Ensuite, l’Appel a été renouvelé dans cinq autres villes dont Genève, le 19 novembre. Ceci constitue une nouvelle occasion pour cette ville de souligner son rôle de capitale de l’aide humanitaire. Une cérémonie accessible au public a été organisée conjointement par les Nations Unies et la DDC; elle sera diffusée dimanche prochain sur la chaîne TV Léman Bleu. La Ministre des affaires étrangères Micheline Calmy-Rey, l’Ambassadeur et Directeur de la Direction du développement et de la coopération (DDC) Walter Fust, le Directeur de l’UNOCHA-Genève Ross Mountain et le Haut Commissaire de l’ONU pour les droits de l’homme a.i.Bertrand Ramcharan ont pris part à la manifestation. Le thème de l’Appel « Entendez notre voix ! » souligne l’importance d’écouter tous ceux dont les communautés ont été détruites par la guerre, par les conflits ou par les catastrophes naturelles et qui luttent pour leur reconstruction. L’Appel d'un montant de 3 milliards de dollars US vise à soulager les souffrances de près de 45 millions d’habitants de notre planète, dans la perspective d’apporter de la nourriture à ceux qui ont faim, des soins médicaux à ceux qui sont malades, une protection aux peuples opprimés et de mettre à disposition les moyens de couvrir les besoins les plus élémentaires. L’Appel humanitaire 2004 a été planifié par le Consolidated Appeals Process (CAP) ; celui-ci a été mis sur pied il y a dix ans par l’Assemblée générale des Nations Unies dans le but d’élaborer une stratégie humanitaire commune et de maximiser ses ressources. DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA COOPÉRATION (DDC) Médias et communication Pour de plus amples informations : Jean-Philippe Jutzi, porte- parole DDC, Téléphone 079 292 08 49.

Ces informations peuvent également vous intéresser: